Le Guide des Connaisseurs - Et si la gastronomie était l’érotisme de la table ? Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Nerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifi) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coren Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hbreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonsien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvgien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovne Traduire cette page en Sudois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Rduire la page Fil d'actualit du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Les bonnes adressLes bonnes adress

·Restaurant-Traiteur Pouic-Pouic
·Le Bistro de la Mer
·La Manufacture

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au Saviez-vous que


Vous saurez si vous êtes un honnête amateur, un gourmet compétent ou un véritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succès mérité


La Guinguette en ville, restaurant tout récemment ouvert au Béguinage à Bruxelles mérite le déplacement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n'a pas hésité à déjà le classer 13ème sur 2231 restaurants à Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c'est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des étincelles qui  font l'unanimité.. Lire


Le clin d?oeil
Les Azt?ques appelaient l?avocat ?awa gualt?, c?est-?-dire ?testicules?.

Sondage express
Quel est, à votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20326

Gastrologie

Blier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Et si la gastronomie était l’érotisme de la table ?


Vous êtes épanoui, joyeux, dynamique, débordant d’idées, de projets, souriant aux autres, attentif aux instants de bonheur.
Vous êtes, même si vous l’ignorez, un gourmet de la vie.
Vous réagissez en gastronome.
Seule vous fait défaut cette culture du goût qui permet de mieux apprécier encore ce patrimoine culinaire français qui est le nôtre, fruit de milliers d’années de dialogue entre l’homme et la nature.
Depuis près de quarante ans, Le Guide des Connaisseurs, fondé en 1967, et premier magazine gastronomique du pays (nous fêterons bientôt de la plus succulente façon cette entrée dans l’âge mûr), explore le quotidien de nos assiettes avec un plaisir communicatif.
Et aussi l’histoire.
Le vin et le fromage, fleurons de l’identité gustative, sont les héritiers des moines cisterciens qui ont amélioré les procédés, étudié pendant des siècles les terroirs et les ressources.
Les grandes conquêtes ont permis d’heureuses découvertes.
L’Empire romain, en s’emparant de la Gaule y a introduit la poire, la noix, l’huile d’olive, la vigne et les amphores pleines de vin.
Les croisés, au XIIe et XIIIe siècles, ont rapporté en Europe les fruits à noyaux d’Orient : cerise, pêche, abricot.
Les navigateurs portugais ou hollandais ont rempli les cales de leurs bateaux, à l’autre bout du monde, de poivre, de cannelle, et autres rares épices.
La pomme de terre, la tomate, le maïs, l’ananas, le piment, la dinde, le canard de Barbarie nous ont été ramenés d’Amérique du XVIe siècle par les conquistadors.
Imaginons le temps qu’il a fallu pour mettre au point les mets qui nous enchantent, les huîtres chaudes au champagne, les harengs marinés, le tendron de veau braisé, le bœuf bourguignon, la tarte Bourdaloue aux poires, le cheesecake, le baba au rhum.
Il a fallu des siècles pour que la cuisine devienne un artisanat d’art, un instrument de plaisirs sensoriels
La cuisine d’aujourd’hui est à la soupe au chou et au lard de nos ancêtres ce qu’est l’érotisme « soft » aux secousses brutales de la reproduction…
La gastronomie réveille les assoupis du fourneau, ravive la mémoire des oublieux du produit vrai, s’oppose aux dérives de l’industrialisation : le pain de mie caoutchouteux, les boissons pleines de conservateurs et de colorants.
Les vrais gastronomes se réjouissant devant une côte de bœuf subtilement persillée et goûteuse, un pain à la croûte craquante, un vin naturel, sensuel, et délicat.
Rien n’est plus rassurant, à l’heure où des abrutis de la mauvaise bouffe jouent des coudes pour imposer leur loi et leur tambouille vomitive, que de pouvoir encore s’émouvoir devant une poularde avec label, dodue à souhait et savoureuse, et tous les plats qui embaument de la cuisine de terroir, bourgeoise et bistrotière, dans la meilleure tradition.
La gastronomie n’est pas seulement art de vivre.
C’est aussi une culture, une éducation nécessaire quand on voit la prolifération des fast-foods, des fromages pasteurisés, de la modernité hygiéniste, du puritanisme ambiant,  quand une génération entière de jeunes neurasthéniques n’a pas eu le bonheur d’être élevée dans les effluves salutaires et revigorants d’une vraie cuisine sensorielle, sapide et subtile.
Loin des salmigondis pseudo-créatifs, des snobismes délirants, des dérives de l’industrialisation, la défense du goût passe, plus que jamais, par la vérité dans l’assiette et dans le verre, par la gastronomie au quotidien.                                                              

Jacques Kother


Editorial - 19/03/2006 - Le Guide des Connaisseurs

Format imprimable  Format imprimable Envoyer cet article  un(e) ami(e)  Envoyer cet article un(e) ami(e)

1 commentaire | Chercher une Discussion
  
Les commentaires sont la proprit de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !

Re: Et si la gastronomie tait lrotisme de la table ?
par Doume le 18/02/2009 02:58
Je voudrais faire un parrallle avec l'rotisme ambiant, qui est devenu de mauvais got et artificiel galement.
Mais o sont donc passes les bonnes miches d'antan? Les reprsentations et le vcu du corps et de la sexualit ont changs ces dernires annes, et avec l'avnement de l'industrialisation des denres alimentaires, nous sommes aussi passs dans une poque o l'industrie pass par l'utilisation d'images de l'homme et de la femme des fins de ventes et de bnfices.
Comme on peut voir beaucoup de mal bouffe, il y a aussi beaucoup de mauvaise rotique, une transformation de quelque chose de si naturel en une monnaie d'change...qui nous cote de plus en plus cher, sur tous les plans.
Les maladies sexuellement transimissibles, par exemple, contrairement ce que l'on pourrait croire ne sont pas en baisse. Et cela, parce que le got de nouvelles expriences, mais surtout l'incrdulit en plus que jamais de mise dans nos socits dites civilises.

Une bonne miche disais je au dbut. Et bien parlons en. Combien de femmes assouvissent elles leurs fantaisies sexuelles au quotidien. Pas normment. Et d'hommes? Si on soustrait ceux qui paient pour, et d'autres qui utilisent d'autres moyens pour tre sexuellement actif, les hommes des villes modernes qui trouvent le temps et l'intrt de prter attention toutes ces miches communes qui parcourent les rues, et qui leur rendent honneur...je pense pas qu'ils sont lgion.

Autrement dit, la socit de consommation fait disparatre notre penchant naturel copuler ou du moins tre sensuel au jour le jour. Et la drive est la suivante : l'on se braque sur des "figures humaines" prfabriques pour nourrir notre besoin de vnration quotidienne des tre vivants. On s'loigne d'un sourire facile et qui ne cote rien pour aller voir des comdies, en faisant la file avec une tte jusque par terre (affairs par ce que cela va encore coter? surtout si on va en famille au cinma...). De mme, on s'loigne des changes, des contacts sensuels voir sexuels spontans. On va vers l'idalisation, on quitte l'ici bas, on recherche ailleurs que ce que l'on a en face de nous. Au lieu de manger la cerise provenant de notre jardin, on va acheter des fraises (pour ne pas dire des cerises) au supermarch.
Pour ne pas avoir le toupet d'approcher une personne qui nous plat pourtant, on va chercher via internet d'autres pistes. Et ce avant mme d'carter ce que la vie relle nous apporte.
On ose de moins en moins se toucher, se regarder, se parler directement. On va chercher de lointains produits et services pour venir combler cette peur de fonctionner entre humains, et d'assumer aussi notre animalit.


[ Rpondre Doume ]

 
Liens connexes
Glossaire de la Rubrique Editorial

Tous les articles de la Rubrique Editorial

L'article le plus consult de la rubrique Editorial:
Chers lecteurs

Derniers articles de la rubrique:
·Chers lecteurs

·La table fait la fête

·Un grand dossier consacré aux trésors de l'Alsace

·Gagnez une croisière pour deux

·«Beer-pairing» : quand la bière s’invite à table

·Les recettes de cuisine font la fête

·Les gastromômes cuisinent avec les grands chefs

·Le printemps à toutes les sauces

· Savourons la fête!

·Déjeuner sur l’herbe dans un Jardin des Délices à Bambois

·L’esprit impertinent de la cuisine

·Que votre volonté soit fête!

·Voici les réponses à notre concours Le Puzzle gourmand

·Participez à notre concours Le Puzzle gourmand et gagnez une croisière pour deux

·Tous sur le gril ! Spécial barbecue et grillades





info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs 16 octobre 2004
Tous droits rservs
Nos partenaires
Site Web ralis par Mikael Kother (phpnuke2003)