Le Guide des Connaisseurs - 1958. Les souvenirs littéraires et gastronomiques de Curnonsky Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Nerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifi) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coren Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hbreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonsien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvgien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovne Traduire cette page en Sudois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Rduire la page Fil d'actualit du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Les indiscr?tionsLes indiscr?tions

·Dominique Michou s’en va
·Les Jeunes Pousses: une histoire de famille
·Le nouveau Kokejane

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Les larmes, cest comme les crevettes grises. Plus elles sont sales, meilleures elles sont. (Frdric Dard -San Antonio)

Sondage express
Quel est, votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20318

Gastrologie

Blier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
1958. Les souvenirs littéraires et gastronomiques de Curnonsky


Les « Souvenirs littéraires et gastronomiques de Curnonsky, Prince des Gastronomes, viennent d’être publiés chez Albin Michel, et le célèbre chroniqueur, aujourd’hui disparu, y conte de bien plaisants souvenirs.
Curnonsky, de son vrai nom Maurice-Edmond Sailland, était né le 12 octobre 1872 à Angers. On trouve dans ce livre savoureux beaucoup d’anecdotes sur les nombreuses célébrités qu’il a connues mais aussi une amusante « défense de fumer… à table » :
« Je crois bien avoir été un des plus incorrigibles fumeurs de ma génération. Pendant plus de soixante ans, j’ai grillé mes trente cigarettes par jour et mon paquet de caporal ordinaire tous les jours que Dieu fait (et il en fait, le Boulgre, disait Alphonse Allais). Un bon havane m’enchante toujours, pourvu qu’il soit frais et mollisse un peu sous la pression du doigt. Le goût du cigare sec est, en effet, une erreur française qui exaspère les vrais amateurs de cigares (…). Ma collection de bagues de cigares et de blagues et surtout ma collection de pipes en racine de bruyère me valent l’estime des amateurs. J’ai tâté de l’opium en Chine, du haschisch aux Indes, et du kief, et du latakieh, et du tombéki et cela m’a valu cette précieuse amnésie partielle qui me permet de pratiquer l’oubli des injures et de supporter les propos des raseurs. Je puis donc, en toute impartialité, redire ici cette phrase qu’il m’advint naguerres (c’est-à-dire avant les guerres) de prononcer au cours d’un toast à la fin d’un banquet de « gendelettres » : « Il est aussi inconvenant de fumer pendant le repas que de péter et de roter à table. »
« Aujourd’hui, parvenu à l’âge où l’on fait son examen de conscience, je ne retire rien de ce véhément propos. J’en appelle à tous ceux et à toutes celles dont l’appétit a été coupé net, et l’odorat incommodé au restaurant (voire chez l’habitant !) par le voisinage vomitif d’un homme- parfois même d’une femme – qui répand autour de soi un brouillard opaque de fumée, dont l’âcre odeur provoque la nausée, la toux, la pituite (comme si la pituite pouvait venir en mangeant). Je ne sais vraiment pas quelle frénésie stupide incite tant de nos contemporains à étaler leur muflerie avec d’autant plus d’ostentation qu’elle gêne leur entourage ! Il y a temps et lieu pour tout, et l’inconvenance qui consiste à transformer un restaurant en dancing, en cabinet de toilette, en tabagie, en chambrée ou en fumoir, me paraît reculer les bornes permises de la goujaterie humaine.
« Sans doute, et je n’hésite point à le proclamer, rien n’est plus agréable qu’un fin cigare, une gentille cigarette ou une bonne pipe au moment où l’on sert le café, les eaux-de-vie et les liqueurs. Encore faut-il qu’il vienne à son heure (le tabac), comme tous les plaisirs du monde. »
Voilà qui fera plaisir aux fumeurs civilisés !


Jacques Kother

Le Petit Journal - 30/08/2006 - Le Guide des Connaisseurs

Format imprimable  Format imprimable Envoyer cet article  un(e) ami(e)  Envoyer cet article un(e) ami(e)

0 commentaires
  
Les commentaires sont la proprit de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !
 
Liens connexes
Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal

Tous les articles de la Rubrique Le Petit Journal

L'article le plus consult de la rubrique Le Petit Journal :
XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

Derniers articles de la rubrique:
·XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·XVIIIe siècle. Les dîners à la Bastille

·XXe siècle. Charpentier invente les crêpes Suzette pour le prince de Galles

·Le pâté de canard de la Patti

·Le Lamartine des fourneaux : Marie-Antoine Carême

·XIXè siècle. Les repas farfelus de Victor Hugo

·XIXe siècle. Sous le Consulat et l’Empire

·XVIIIe siècle. La pomme de terre n’est plus un aliment à cochon

·Pour les ménagères gallo-romaines: des magasins à rayons multiples

·1935. Un connaisseur anglais dans les vignobles de France

·1865. La pêche Impératrice Eugénie est servie au Petit Moulin Rouge

·1580. Henri III adopte la fourchette et... les fauteuils

·1845. Et voici le savoureux Savarin!

·1912. Le fameux poulet Archiduc du restaurant Durand





info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs 16 octobre 2004
Tous droits rservs
Nos partenaires
Site Web ralis par Mikael Kother (phpnuke2003)