Le Guide des Connaisseurs - J’ai quitté ma péniche sur la Seine parce que ma femme touchait le plafond Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Nerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifi) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coren Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hbreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonsien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvgien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovne Traduire cette page en Sudois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Rduire la page Fil d'actualit du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Recettes du 
monRecettes du mon

·Thaïlande. Salade de pomelos «Blue Elephant» Yam Som O
·Inde. Crevettes sauvages grillées tandoori – Tandoori Jhinga
·Inde. Recette du sandesh

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Le kilo de safran cote le prix de lor, mais un kg de safran permet de parfumer le contenu de 30 000 assiettesDe quoi voir venir !

Sondage express
Quel est, votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20323

Gastrologie

Blier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
J’ai quitté ma péniche sur la Seine parce que ma femme touchait le plafond



Impossible ou presque de connaître des détails sur la vie privée du comédien Pierre Richard. Il est à ce sujet d’un mutisme cruel. Tout ce qu’il veut bien avouer, c’est qu’il a rencontré à Porquerolles il y a dix ans une belle Brésilienne qu’il a épousée. Pour elle, il a quitté la péniche qu’il occupait sur la Seine « parce qu’elle fait 1 m 82 et qu’elle touchait le plafond ».
Il aime l’eau sous toutes ses formes : quand il va plonger avec les baleines à l’Ile de Pâques, quand il fait des expéditions sur des lacs gelés, du ski dans l’Himalaya ou du chien de traîneau au Canada.
Et quand il pêche, comme il le faisait avec son grand-père, un Belge né à Thulin, pas loin de Mons, et avec lequel il a beaucoup vécu.
« Mes parents étaient séparés, me raconte-t-il. Une vraie bénédiction. Lorsque l’un n’est pas d’accord, vous allez voir l’autre. Lorsque j’ai dit à ma famille de polytechniciens que je voulais devenir comédien, j’ai provoqué un séisme. Donc, quand mon père disait non, ma mère disait oui. C’est ainsi que j’ai pu aller à Paris. »

La vie d'artiste


De cabarets – en duo avec Victor Lanoux - en théâtres, en passant par la troupe de Maurice Béjart et les cours d'art dramatique du Centre Dullin, chez Jean Vilar, le vilain petit canard de la famille Defays, de Valenciennes, devenu Pierre Richard, peaufine son personnage de distrait, timide, hurluberlu, lutin malicieux en « vivant très moyennement », d’autant que son père ne peut pas l’aider : il a tout perdu aux courses.
« Il faut quinze ans pour réussir dans ce métier, me dit-il. Aujourd’hui, la gloire arrive plus vite, mais elle repart à la même cadence. »
Et puis, c’est le cinéma. En1967, « Alexandre le Bienheureux », d’Yves Robert avec Philippe Noiret. « Le Distrait », qu’il écrit et réalise, « Le grand blond avec une chaussure noire », « La chèvre », « La course à l’échalote », « Les malheurs d’Alfred », « Je ne sais rien mais je dirai tout », « Je suis timide, mais je me soigne », « Le Jouet », « Les compères », « Le fugitif », « Mariées mais pas trop », etc. La liste est longue.
Il est une idole dans les pays de l'Est où il a tourné en 1996 dans une coproduction franco-géorgienne, « Les mille et une recettes du cuisinier amoureux », rôle pour lequel il a obtenu un prix d’interprétation.
En 2003, il a incarné Robinson Crusoë dans un téléfilm sur France 2. L’an dernier, il est revenu sur scène pour un One Man Show, « Détournement de mémoires », tiré du livre qu’il a coécrit avec Christophe Duthuron « Comme un poisson sans eau ». Un spectacle drôle et tendre qu’il présente en tournées jusqu’en février prochain.
Il serait dommage de ne s’attarder que sur la facette apparemment insouciante de Pierre Richard. Le comédien s’est souvent engagé en produisant des documentaires sur des sujets d’actualité, comme la guerre en Tchétchénie, l'Algérie, la condition des Indiens d'Amazonie, la lutte contre la « malbouffe ». En 1987, il a produit et réalisé à Cuba un document sur Che Guevara.

Les bonheurs de la vigne


Et puis.
L’eau, toujours.
« C’est l’eau qui m’a fait venir au vin, me dit-il. J’adore les étangs, la mer.
Alors, un jour, je suis allé à la recherche d’une maison de vacances avec de l’eau autour. Et je suis arrivé dans les Corbières où j’ai découvert par hasard un domaine viticole entre les garrigues, l'étang de Gruissan et Narbonne. Le régisseur était dans ses vignes depuis 40 ans. La manière dont il parlait du vin, c’était pour moi un langage nouveau. Les gens qui font du vin sont des gens passionnés, donc passionnants. On a discuté pendant deux heures.
« Je suis rentré à Paris. Pendant un mois et demi, c‘était dans ma tête. Et puis j’ai pris ma décision. J’ai dit à ma sœur Véronique qui gérait de mes affaires dans le spectacle : « On va faire du vin. Tu es chargée du business ». « Mais je n’y connais rien », m’a-t-elle répondu, catastrophée. Maintenant, elle adore.
« Les vins pissaient la vigne. On favorisait les rendements au détriment de la qualité. Il fallait leur refaire une réputation. Il y avait essentiellement du carignan. J’ai replanté 12,5 ha sur 20 en introduisant du syrah, du grenache et du mourvèdre qui n’ont donné du raisin que quatre ans plus tard. Je me suis entouré de conseillers et d’œnologues.
« Mais j’ai commencé tout seul. J’ai la passion de ma vigne et j’y donne beaucoup de moi-même. Je participe toujours aux vendanges et à l'assemblage des cépages. Pendant des années, mes vacances, c’était Gruissan. Ce n’est pas un métier qui rapporte de l’argent. Il y a des années « avec » et des années « sans ». Je n’en fais pas du commerce ».

Pierre Richard avec Georges Neefs, des Brasseries Georges

Et pourtant, aujourd’hui, il exporte Château Bel Evêque et sa cuvée Cardinal (1998, 2001) dans plusieurs pays d’Europe. 20 000 bouteilles sur les 80 000 qu’il produit (dont 12 000 de rosé) sont réservées à la Belgique.
Il a présenté récemment ses vins (distribués par Chais du Nord à Ternat) aux Brasseries Georges, à Uccle-Bruxelles, où son ami Georges Neefs, avait fait préparer un déjeuner largement arrosé de bouteilles de Château Bel Evêque qu’il a mises à sa carte. Et qu’il a servies avec une daube d’agneau au basilic et olives niçoises.
Il s’adressait à un connaisseur. Pierre Richard, évidemment, aime la table. Il a un faible pour la cuisine traditionnelle française, et particulièrement pour le haricot de mouton, le confit de canard et le gigot d’agneau.
On n’en attendait pas moins de lui.

Danielle Dechamps

Photos Lucien Krauss


A b?tons rompus - Le Guide des Connaisseurs

Format imprimable  Format imprimable Envoyer cet article  un(e) ami(e)  Envoyer cet article un(e) ami(e)

0 commentaires
  
Les commentaires sont la proprit de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !
 
Liens connexes
Glossaire de la Rubrique A b?tons rompus

Tous les articles de la Rubrique A b?tons rompus

L'article le plus consult de la rubrique A b?tons rompus:
Pierre Perret : «J’ai appris très tôt à être gourmand»

Derniers articles de la rubrique:
·Pierre Perret : «J’ai appris très tôt à être gourmand»

·Conversation cœur à cœur avec Pierre Gagnaire

·Pierre Arditi : «Je peux ouvrir une grande bouteille de vin pour moi tout seul»

·Les techniques de séduction de Frédéric Dubus

·Les signes astrologiques à table©: à séduire ou à fuir?

·Rencontre avec Christine Ferber, la Fée Confiture

·A la Balade des Gnomes, le magicien d’Heyd ouvre la porte à la féerie

·Pierre Kroll : honneur au citoyen le plus sweet and sour du royaume

·L’humoriste François Pirette fait une rentrée fracassante à Charleroi

·Jacques Simonet maniait la fourchette avec humour

·A voir absolument : «Blanche Neige La suite », le nouveau film de Picha

·L’avenir est-il au caviar d’élevage en Mer Caspienne ?

·Benoît Lutgen : Si la politique me lâchait, je m’inscrirais à l'Ecole Hôtelière

·Gérard Depardieu a perdu 300 kg en 10 ans

·Pour Richard Gere, le bouddhisme, ce n’est pas du cinéma





info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs 16 octobre 2004
Tous droits rservs
Nos partenaires
Site Web ralis par Mikael Kother (phpnuke2003)