Le Guide des Connaisseurs - 1958. Anecdotes amusantes sur les restos et bistrots de Paris Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovène Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchèque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
L'amour en t?teL'amour en t?te

·Mme de Pompadour est froide comme une macreuse
·Allons conter fleurette
·A la Saint-Valentin, servez des cailles aux raisins

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Jusqu’au XIXe siècle, on appelait gaillardement «cul» le fond d’artichaut qui passait pour être un puissant aphrodisiaque. En 1822, le cuisinier Carême eut une bouffée de pudibonderie. Il transforma ce cul en fond. Le résultat resta le même.

Sondage express
Quel est, à votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20324

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
1958. Anecdotes amusantes sur les restos et bistrots de Paris


Carmen Tessier, qui fut, pendant vingt ans, « La Commère Â» très redoutée du puissant quotidien « France Soir Â», publie en 1958 « Le Bottin de la Commère – Pour bien manger à Paris Â».
Un excellent document qui donne des indications précieuses sur les tables des grands restaurants et des bistrots parisiens, avec une foule d’anecdotes.
Ainsi quand l’Aga Khan venait « Chez Allard Â», il arrivait avant sa femme, commandait un coq au vin qu’il mangeait à toute vitesse, faisait débarrasser la table et, quand la bégum apparaissait, il demandait sans sourciller un autre coq au vin.
C’est « Chez Lapérouse Â», célèbre autant pour sa cuisine, sa cave de 25 000 bouteilles, que pour ses cabinets particuliers datant du XIXe siècle ( avec divan et absence de poignée extérieure sur la porte…), que fut inventée la cuillère à sauce, presque plate et en argent, permettant de savourer les sauces jusqu’à la dernière goutte. C’est ici, pour un médecin fameux, que fut créé le « poulet docteur Â», rôti, parfumé ensuite d’un grand verre de porto rouge, de bon jus de veau, et d’estragon haché.
Au « Grand Véfour Â», tous les cendriers sont des reproductions du moulage de la main de George Sand, qui fut jadis une cliente assidue. « C’est le moindre des hommages qu’on pouvait rendre à cette grande fumeuse de cigares. Â»
Chez Poccardi, la plus célèbre restaurant italien de Paris, on a servi depuis l’ouverture en 1908 trente-sept millions de couverts, et 300. 000 kilos de pâtes. Le nouveau cuisinier est l’ancien chef de cuisine de Mussolini.
Au « Grenier Â», le patron a eu une riche idée. Il a fait peindre une assiette par toutes les personnalités qui sont venues manger chez lui. Résultat : il en a près de 5000 signées Cocteau, Joséphine Baker, Daniel Gélin, le peintre Jean-Gabriel Domergue, etc.
Cette collection est assurée auprès des Lloyds de Londres pour quarante millions.
A « La Tour d’Argent Â», les canards au sang sont servis depuis 1890 avec une carte numérotée. Depuis, on y a servi 259 000 canards.
Au « Relais gastronomique Paris-Est Â», buffet de gare devenu restaurant de premier ordre, on a réalisé pour les 80 ans de Curnonsky, prince des gastronomes, une pièce montée de 130 kilos et de 2 m. 20 de haut. La carte des vins est splendide. Les bouteilles les plus chères : Romanée-Conti 1911 et Château-Ausone 1865... Le sommelier est capable de fournir à n’importe quel client, quel que soit son âge, une bouteille de l’année de sa naissance.
Chez Drouant, l’Académie Goncourt décerne son prix chaque année. Depuis sa création, l’Académie n’a jamais connu l’augmentation du prix des repas fixé depuis toujours à 20 francs. Pour les autres clients, le prix moyen est de 2 500 francs.
Plusieurs célébrités ont aussi été interrogées : « Quel est votre plat préféré ? Â»
Jean Cocteau : le boudin à la purée de pommes – Pierre Benoît : le cassoulet – Tino Rossi : la langouste de Corse préparée à la corse – Line Renaud : le petit salé aux lentilles – Jacqueline Delubac, femme de Sacha Guitry : les quenelles au gratin – Serge Lifar : le pot-au-feu – Eddie Constantine : un steak immense et épais de cinq doigts – Christian Jaque : les tripes à l’italienne – La comédienne Madeleine Robinson :  toast à la moelle et aïoli.
Enfin, à la question : « Préférez-vous les grands restaurants ou les petits bistrots Â», Line Renaud a répondu : « La qualité du grand restaurant sous les allures du petit bistrot. Â»
Et Annabella : « Tout dépend de la robe que j’ai. Â»


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 10/06/2007 - Le Guide des Connaisseurs©

Format imprimable  Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

0 commentaires
  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !
 
Liens connexes
Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal

Tous les articles de la Rubrique Le Petit Journal

L'article le plus consulté de la rubrique Le Petit Journal :
XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

Derniers articles de la rubrique:
·XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·XVIIIe siècle. Les dîners à la Bastille

·XXe siècle. Charpentier invente les crêpes Suzette pour le prince de Galles

·Le pâté de canard de la Patti

·Le Lamartine des fourneaux : Marie-Antoine Carême

·XIXè siècle. Les repas farfelus de Victor Hugo

·XIXe siècle. Sous le Consulat et l’Empire

·XVIIIe siècle. La pomme de terre n’est plus un aliment à cochon

·Pour les ménagères gallo-romaines: des magasins à rayons multiples

·1935. Un connaisseur anglais dans les vignobles de France

·1865. La pêche Impératrice Eugénie est servie au Petit Moulin Rouge

·1580. Henri III adopte la fourchette et... les fauteuils

·1845. Et voici le savoureux Savarin!

·1912. Le fameux poulet Archiduc du restaurant Durand





info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)