Le Guide des Connaisseurs - Jacques Kother, un être d’exception, disparaît Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Nerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifi) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coren Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hbreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonsien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvgien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovne Traduire cette page en Sudois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Rduire la page Fil d'actualit du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Les indiscr?tionsLes indiscr?tions

·Dominique Michou s’en va
·Les Jeunes Pousses: une histoire de famille
·Le nouveau Kokejane

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Les larmes, cest comme les crevettes grises. Plus elles sont sales, meilleures elles sont. (Frdric Dard -San Antonio)

Sondage express
Quel est, votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20325

Gastrologie

Blier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Jacques Kother, un être d’exception, disparaît




par Danielle Dechamps

 

Il était mon mari et mon complice, l’homme avec qui j’ai parcouru un tendre et passionnant chemin de 35 ans. Jacques Kother vient de disparaître. En très peu de temps. Il n’a jamais fait les choses à moitié.

C’est le premier grand chagrin qu’il nous fait, à nos enfants Candice et Mikaël, à notre famille et à moi.

Nous sommes ravagés, misérables, inconsolables.

J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer cet être flamboyant dont l’érudition, l’intelligence, l’élégance et l’humour étaient uniques. Je paie aujourd’hui très cher ce cadeau que la vie m’a fait.

Sa voix d’or avait enchanté longtemps les antennes de la RTBF où il avait, à sa manière personnelle, et avec un talent exceptionnel, présenté les journaux de 7 et 8 heures, créé l’émission de 13 heures, Les Dossiers de l’Actualité et celle de 18 heures Décrochez la Une.

Il était journaliste politique et il professait aussi une réelle passion pour la gastronomie qui l’avait conduit parallèlement en 1964 à écrire un livre «La mémoire du Ventre», couronné d’un prix international, et à créer en 1967 le premier magazine gastronomique de Belgique, Le Guide des Connaisseurs, où je l’avais rejoint en 1983.

Quelques années après son départ de la RTBF, Bel RTL l’avait sollicité pour évoquer ses restaurants coups de cœur ou coups de gueule dans Demandez le programme, le vendredi. Ses chroniques provoquaient de véritables ruées d’auditeurs dans les restaurants où il avait été heureux.    

Il voulait que Le Guide des Connaisseurs soit un hymne au raffinement, au plaisir et à l’art de vivre.

«Nous sommes là pour donner du bonheur» disait-il.

Cette philosophie, il l’a transmise à Candice, notre fille, dont il était extrêmement proche. Elle a suivi la même route que lui: des études de sciences politiques et puis la gastronomie puisqu’elle anime, notamment,  «En cuisine» sur VivaCité. Chacune de ses prestations provoquait la fierté de son père. Elle va, samedi, présenter son émission, et, à partir de lundi, une quotidienne de deux semaines. Elle le fera, car elle sait qu’il aurait aimé qu’elle assume ses obligations. Tel père telle fille.

Pour moi aussi, pour notre fils Mikaël qui, lui, a choisi la voie de l’informatique, la mécanique doit continuer et c’est particulièrement cruel.

L’immense culture de Jacques Kother ne se limitait pas aux ouvrages gastronomiques. Ses livres de chevet étaient signés Daudet,  Proust, et surtout  Henry Miller qui l’avait  marqué au temps de ses études à Paris.

Ses éditoriaux étaient des monuments d’écriture et ses formules étaient toujours drôles, inattendues et percutantes.

J’ai entendu sa voix ce matin dans l’hommage que lui a rendu Bel RTL en passant un extrait de Demandez le Programme. Il y disait notamment, à propos d’un restaurant: «Les croquettes de crevettes de Zeebruges sont faites à la main, dodues à souhait, moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, comme une femme qu’on aime.»

Pour préserver nos traditions, il  n’y allait pas avec le dos de la cuillère : «A l’heure où le prévomitif fait toujours des ravages, défendre la gastronomie, la vraie cuisine, et les vins denses et racés est une opération de salut public.»

Vos témoignages de sympathie sont très nombreux. Merci. Nous y sommes profondément sensibles.

Pardon de ne pouvoir y répondre pour l’instant.


Danielle Dechamps

 

Quelques témoignages parmi des centaines

 

Je viens d’apprendre le décès de Jacques et je suis profondément ému car j’avais beaucoup d’admiration pour lui. De tout cœur avec vous. (Jean-Pierre Bruneau)

 

Un super mec nous a quitté ; pour sûr qu’il laissera un grand vide et qu’on n’est pas près de le remplacer, tant il a fait pour notre profession. (Patrick, Pierrot, Jacky et l’équipe du restaurant Le Chapeau Blanc)

 

Une grande figure de la chronique gastronomique disparaît. (Dominique Michou, L’Alban Chambon de l’Hôtel Métropole)

 

Un grand défenseur de notre beau métier nous a quittés. Les mots me manquent, mais existe-t-il des mots pour exprimer sa peine? (Patrick Meirsman, MDH foodservice)

 

Nous rendons hommage à un homme de grande valeur dans le respect des traditions de la gastronomie belge. (Guy et Marc Lefevere, La Bergerie de Lives sur Meuse)

 

Je viens d’apprendre pour Jacques, quelle catastrophe ! Vous avez perdu un mari et un père, nous avons perdu notre Chevalier de la cuisine. C’est une perte irréparable, il laisse un vide que jamais personne ne comblera. (Alexandre Willems, Kokejane)

 

Sa plume, qui enchantait à la lecture du Guide, et sa voix, célèbre sur les ondes, resteront bien sûr dans les souvenirs, mais surtout son enthousiasme et sa passion. Avec son départ, c’est un peu de l’histoire de notre imprimerie qui disparaît. (Maximilien Hayez, Imprimerie Hayez)

 

Jacques Kother faisait partie de ces grandes voix et de ces grands journalistes qu’a connus la radio de la RTBF…J’ai eu la chance de le connaître à mes débuts… (Mireille Smekens, RTBF)

 

Bonjour Candice, je vous présente mes sincères condoléances. Votre père est une voix qui a longtemps résonné à la radio... Que de souvenirs d'enfance, d'adolescence remontent en apprenant son décès. Je vous souhaite beaucoup de courage en ces moments difficiles. (Yves Losseau)


Candice, mes pensées vous accompagnent et mes prières vous seront plus particulièrement destinées en ces jours d'épreuves pour vous et toute votre famille. J'ai encore à l'oreille la magnifique émission, il n'y a pas si longtemps sur les antennes de ViVa où vous nous avez fait partager la merveilleuse complicité entre vous et votre papa. Courage et espoir pour cette fin d'année. (Nathalie Grégoire)

 

Chère Candice, je me permets de vous présenter mes plus sincères condoléances lors de cette épreuve. Il est des voix qui inspirent la sympathie et donc ici la tristesse. Le citoyen/auditeur se souvient d'un homme brillant, cultivé, amusant. Je me rappelle aussi d'une émission où votre papa et vous étiez venus sur ViVa parler ensemble de vos cursus respectifs. Courage. (Stéphan Rétif)

Chère Madame Dechamps, Votre époux restera en tout cas une des plus grandes personnalités des mondes journalistique et gastronomique belges, en plus d'un père et d'un mari. Bon courage. (Erik Courtois)

 
Son humour radiophonique et ses conseils "gastronomiques" le caractérisaient comme un personnage hors du commun, il va nous manquer terriblement. Sa disparition, c'est une page qui se tourne. (Caroline, Frédéric Caerdinael et l'équipe du Sanglier des Ardennes)


Très chère Danielle,  nous sommes tous certainement, collègues, confrères, amis, compagnons   de route et de table, bouleversés par la rapidité avec laquelle la
faucheuse t'a enlevé ton mari et père de tes enfants; je ne peux
qu'espérer que lui, qui savourait tant la vie, a pu en goûter encore
quelques plaisirs avec cette élégance qui le caractérisait et qui,
jamais, ne s'abaissait à ramasser les miettes dont certains se
contentent. Voir disparaître quelqu'un qui incarnait l'art de vivre est
cruel et paradoxal. Quand c'est le compagnon de tant d'années de joies,
de travail et de courage, c'est une douleur que, j'espère, l'immense
sympathie qui déferle vers toi pourra t'aider à supporter. Crois en la
mienne, profonde. 
Stève  

Je suis secoué. Et très peiné. Je pense évidemment à toi et à ton désarroi. Jacques, quand il n'occupait pas merveilleusement la scène épicurienne, était d'abord un grand cœur. Qu'il m'ouvrit à l'une ou l'autre occasion, au hasard du temps et de nos rencontres gourmandes. Je savais - et il me l'a fait comprendre plus d'une fois - qu'il t'admirait énormément. Et que - ce qui résume tout - tu étais la femme de sa vie.

Jean-Léon.   

A vous Madame Dechamps et aux membres de votre famille,
C'est avec tristesse que j'apprends la mort de votre mari. Au-delà de sa connaissance culinaire, Monsieur Kother respirait la profonde sincérité et les valeurs auxquelles il défendait les vraies vérités et accusait les tricheurs et menteurs.
Sincère condoléances et bon courage dans cette épreuve.
François Bourgeois, un simple auditeur

 
Quelle stupéfaction et quelle tristesse d’apprendre le décès de Monsieur Kother,
Sa voix chaude et ses conseils en gastronomie nous manqueront.
Nous pensons bien à vous car nous connaissons l’esprit  de famille qui régnait chez vous.
Nous sommes de tout cœur avec vous pour traverser ces moments pénibles.
Corinne et Marc Flamand

J'ai appris la nouvelle ce matin par le site de la RTBF. Jacques Kother, c'était pour moi qui n'ai pas eu la chance de le rencontrer, avant tout une voix, un rendez-vous du midi qui m'a fait aimer l'info et les beaux textes, à l'instar d'un Armand Bachelier. J'ai retrouvé avec plaisir cette voix plus tard, dans ses chroniques gastronomiques sur Bel-Rtl. Bon sang ne saurait mentir et je suis sûr qu’à ce propos, Jacques regarde et écoute dorénavant avec fierté et émotion sa fille qui a su si bien prendre le relais. Cela n’effacera pas, bien sûr, le chagrin du moment mais je forme le vœu que cela vous aide à surmonter cette épreuve et à trouver un peu de lumière pour éclairer ces jours sombres et si mal venus. Toute ma sympathie sincère, chère Candice. (Luc Andries).
 
Très chère Candice, j’apprends à l’instant par voie de presse le décès de ton papa adoré. J’imagine aisément toute la peine et la tristesse que tu dois ressentir et je voudrais t’exprimer toute ma sympathie.
 De ton père je garde un magnifique souvenir : un homme avec grandeur, d’une grande érudition, doté de beaucoup de finesse -pas seulement de langage-, d’humour et d’une grande noblesse d’esprit. Sa passion pour les bonnes choses de la vie, qui plus est pour la cuisine, était contagieuse et je crois qu’à ses côtés et ceux de votre famille je suis devenu un peu plus gourmet. Merci la vie! J’ai toujours apprécié ses attentions à mon égard, je lui portais une grande estime, j’avais une grande joie à continuer à le lire de temps en temps. Ce fut un honneur et surtout une joie de le connaître et de le fréquenter, comme toute ta famille d’ailleurs. (Pablo-Manuel)
 
 Bonsoir Candice, je sais que la douleur est intense dans de tels moments et qu'aucun mot ne peut l'atténuer... Je voulais simplement te dire que je te souhaite énormément de courage à toi et ta famille pour traverser ces pénibles moments.
J'ai encore en mémoire l'émission de Noël 2008 avec ton papa et toi, sa voix formidable et ton rire exceptionnel, on entendait dans l'intonation de ton papa toute l'admiration qu'il te portait et réciproquement.
Sois forte de l'amour qu'il te portera toujours et je suis certain que son souvenir te fera faire des merveilles car il sera là chaque fois que tu en auras besoin pour te conseiller et te guider.
Sincères condoléances et courage à toute ta famille. (Pascal Fauville) 

Je te présente mes sincères condoléances très chère Candice. Je me souviens, il y a peu, de ton papa invité dans ton émission, de ta timidité de porter le casque dans le studio devant lui (toi, sa "petite" fille devant le grand homme de radio qu'il était), de la complicité entre toi et lui, de l'amour que vous vous portiez l'un à l'autre... C'était très touchant.
Tu es sa succession et je suis sûr qu'il est heureux et fier de toi.
Sois courageuse dans cette épreuve, pense au meilleur, il ne serait pas content s'il te savait malheureuse. (Samuel Delcroix)

Je me permets de vous présenter mes très sincères condoléances pour cette disparition inopinée de votre époux, de votre papa. Je l'ai croisé lors de dégustations, lors de repas, il m'a toujours surpris par son savoir, sa sincérité ses propos mesurés, mais sans détours, toujours juste, humble et d'une correction à faire pâlir bons nombre de chroniqueurs...
Avec toute ma reconnaissance. (pierr Vicini)
 

La presse perd un grand Monsieur et le monde un humaniste.(Ronald)


Je suis terriblement triste du départ de Jacques. J'ai eu la chance de travailler avec lui. C'était un esthète. Un homme plein d'humour. Un perfectionniste.

Un grand amateur d'art aussi qui m'a encouragée à continuer dans ce domaine.

Jacques... infiniment. (Viviane Longtain)

 

La gastronomie belge perd une de ses grandes figures.

(Jean-Luc Henroteaux, Philippe Goffart, Le Jardin de Fiorine).

 

 Nous nous étions connus à l'époque où je dirigeais le Maxim’s à Bruxelles pour Pierre Cardin. Par le web, étant actuellement à Bali, j’ai appris la disparition Jacques Kother. J'avais eu la chance de le connaître à cette époque et également de l'apprécier comme chroniqueur à la radio quand j’étais à Bruxelles. Je voulais vous assurer ainsi que votre famille de ma sympathie. De très loin, je pense à vous. (Eric van Bruggen)

 

Revenant de l’étranger, j’apprends avec stupeur, le décès de notre ami Jacques. C’est avec grande émotion que je me souviens de lui et de tous ces merveilleux moments partagés ensemble au sein de l’Académie de Gastronomie.
Le monde de la gastronomie belge est en deuil et Jacques nous manquera à jamais.
Une seule consolation : si le paradis existe, nous pouvons, aujourd’hui, être certains que la table y sera meilleure. (Serge Schultz)                                         
 


Editorial - 16/12/2009 - Le Guide des Connaisseurs

Format imprimable  Format imprimable Envoyer cet article  un(e) ami(e)  Envoyer cet article un(e) ami(e)

9 commentaires | Chercher une Discussion
  
Les commentaires sont la proprit de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !

Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par MEYER GUY le 03/04/2013 11:23
Bonjour

Il y a une dizaine d'annes que j'ai quitt la France et je reviens pour apprendre que votre mari nous a quitt .Malgr ce retard , je souhaitais partager avec vous ce chagrin .
A vous revoir
Amicalement
Guy MEYER


[ Rpondre MEYER GUY ]


Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par alainkoninckx le 10/01/2011 01:30
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Chre Danielle,

J'ai appris - tardivement - le dcs de ton mari. Que dire.
Nous nous sommes perdus de vue mais dans ma vie tu as t, tu es, quelqu'un d'important.
Je suis triste, pour toi. Et te prsente, ainsi qu' tes deux enfants, mes sincres condolances,

Alain


[ Rpondre alainkoninckx ]


Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par Invit le 21/12/2009 16:03
Je suis profondment mu dapprendre le dcs de Jacques Kother ctait un trs grand Monsieur. De tout cur je vous souhaite de trouver rconfort auprs de votre famille et vos proches. Bien vous.
Vincent Gardinal.


[ Rpondre Invit ]


Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par Franois-Michel van der Mersch le 18/12/2009 15:50
Chre Danielle,

Je sais que Jacques est "l'homme de ta vie" depuis que tu me l'as dit, Tel Aviv, lorsque nos patrons respectifs nous y avaient envoys en mai 1972 couvrir l'arraisonnement d'un Boeing Sabena. Il est aussi mon matre es-RTB, Quelle lgance ! Inoubliable !


[ Rpondre Franois-Michel van der Mersch ]


Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par Bernard Dubrulle le 17/12/2009 23:04
Lorsqu'on a eu - comme ce fut mon cas plusieurs reprises - l'occasion de partager le couvert avec lui lors de repas gastronomiques, se mettre table n'a plus jamais la mme saveur. J'espre un jour parvenir aux chevilles de son immense "science" gastronomique et de sa culture tout court.
Recevez, Madame Dechamps et Candice, mes condolances les plus mues et sincres.
Merci, Monsieur Kother,

Bernard Dubrulle (Touring Explorer "Resto du Mois" et Guides Petit Fut).


[ Rpondre Bernard Dubrulle ]


Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par philippe garcia le 16/12/2009 17:50
Un grand monsieur de la gastronomie nous quittes!!! toutes mes condolances a madame Dechamps et ces enfants. beaucoup de courage a vous. (Philippe Garcia)


[ Rpondre philippe garcia ]


Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par Bernard michel le 16/12/2009 16:40
Je m'associe votre douleur et vous prie de recevoir mes condolances les plus sinceres et respectueuses


[ Rpondre Bernard michel ]


Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
par Invit le 16/12/2009 16:14
Nous sommes trs mus d'apprendre la disparition de Mr KOTHER.
Toute notre quipe ainsi que nous, Patrick LIBERT et Philippo SANTANGELO du " Pouic-Pouic " saluons ce Grand Monsieur et apportons tout notre soutien sa famille.


[ Rpondre Invit ]

    Rponse : Re: Jacques Kother, un tre dexception, disparat
    par LIBERT PATRICK le 16/12/2009 16:16

    Nous sommes trs mus d'apprendre la disparition de Mr KOTHER.
    Toute notre quipe ainsi que nous, Patrick LIBERT et Philippo SANTANGELO du " Pouic-Pouic " saluons ce Grand Monsieur et apportons tout notre soutien sa famille.

    [ Rpondre LIBERT PATRICK ]



 
Liens connexes
Glossaire de la Rubrique Editorial

Tous les articles de la Rubrique Editorial

L'article le plus consult de la rubrique Editorial:
Chers lecteurs

Derniers articles de la rubrique:
·Chers lecteurs

·La table fait la fête

·Un grand dossier consacré aux trésors de l'Alsace

·Gagnez une croisière pour deux

·«Beer-pairing» : quand la bière s’invite à table

·Les recettes de cuisine font la fête

·Les gastromômes cuisinent avec les grands chefs

·Le printemps à toutes les sauces

· Savourons la fête!

·Déjeuner sur l’herbe dans un Jardin des Délices à Bambois

·L’esprit impertinent de la cuisine

·Que votre volonté soit fête!

·Voici les réponses à notre concours Le Puzzle gourmand

·Participez à notre concours Le Puzzle gourmand et gagnez une croisière pour deux

·Tous sur le gril ! Spécial barbecue et grillades





info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs 16 octobre 2004
Tous droits rservs
Nos partenaires
Site Web ralis par Mikael Kother (phpnuke2003)