Le Guide des Connaisseurs - Pierre Arditi : «Je peux ouvrir une grande bouteille de vin pour moi tout seul» Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Nerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifi) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coren Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hbreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonsien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvgien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovne Traduire cette page en Sudois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Rduire la page Fil d'actualit du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
AnnoncesAnnonces

·Vacances en Provence
·Villas à acheter au Brésil

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Chandail vient de ail. Ce terme est une abrviation de marchand dail. Il dsignait le maillot de laine port par les marins bretons qui venaient vendre de lail et des oignons aux Halles de Paris.

Sondage express
Quel est, votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 19489

Gastrologie

Blier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Pierre Arditi : «Je peux ouvrir une grande bouteille de vin pour moi tout seul»




Comédien, acteur, homme de lettre et de paroles, Pierre Arditi est, comme toujours un peu partout, des planches parisiennes au petit ou grand écran international ! Rencontre à bâtons rompus autour d’un élégant verre de vin … rouge de préférence, pour Monsieur Arditi !
Pierre Arditi est le nouvel ambassadeur des caves à vin, Eurocave, près de Lille, où nous l’avons rencontré entre visite d’usine, drink avec les ouvriers et repas à la table d’un joli restaurant coté . Une rencontre - de l’usine au resto - sans langue de bois mais toutes papilles en éveil !

Epicurien, grand amateur de bons vins, comment êtes-vous devenu l’ambassadeur d’Eurocave ?

Je suis grand défenseur du savoir-faire français, tout aussi amateur de vin et donc client de cette marque emblématique qu’est Eurocave. C’est ainsi qu’il semblait logique que je devienne l’ambassadeur de ce leader haut de gamme représentant parfaitement l’art de vivre à la française.

Ainsi, vous défendez prioritairement le savoir-faire français ?

Je n’ai rien contre la globalisation mais elle risque de faire disparaître le savoir-faire local, notre patrimoine humain. Le savoir-faire de nos artisans, la maîtrise de métiers manuels dans les entreprises de production locales sont en perdition et récupérés par l’étranger qui fabrique à moindre coût, produit en exploitant les gens ou en les remplaçant par des machines. Il nous faut protéger ces gens qui ont un savoir-faire exceptionnel. Lequel n’est autre que le garant de notre art de vivre français. Si mon nom, parce qu’il est connu, peut aussi servir à cela, c’est tant mieux et je suis heureux d’être la caution médiatique de cette entreprise.

L’art de vivre français, c’est aussi aux yeux du monde entier, la vigne, les grands crus, les plus prestigieux domaines du monde. Pourquoi n’êtes-vous pas devenu vigneron à l’instar d’autres acteurs bien connus ?

Je suis un acteur, un comédien. Je sais très bien jouer la comédie, pas faire du vin. Vigneron n’est pas mon métier et je préfère qu’on laisse les professionnels agir dans le secteur qui leur est propre, sans mélanger les genres. Je ne serais pas bon dans celui-là et je n’ai pas envie de faire ce que je ne maîtrise pas.

En revanche, ce que vous faites très bien c’est la gestion de  votre cave à vin. Vous n’en parlez pas beaucoup mais je crois savoir que vous possédez quelques beaux crus. 10.000 bouteilles, me dit-on, avec quelques grands noms. Pas vrai ?

Oui, je suis un épicurien, donc passionné par le vin et j’ai chez moi de beaux crus (des Petrus, Condrieu, Châteauneuf du Pape, un Château Latour que je garde depuis vingt ans). Des vins que j’aime partager, faire découvrir à mes amis, mais étant amateur, je peux aussi ouvrir une grande bouteille pour moi seul. Tout comme j’aime cuisinier et suis capable de cuisiner, pour moi seul aussi, des préparations très simples mais faites avec des produits de grande qualité.

Là où il n’y a pas de grands domaines vinicoles, c’est en Belgique d’où était originaire votre mère. Qu’avez-vous gardé comme souvenir gourmand de votre enfance ?

J’adorais les frites de ma mère. Elles étaient croquantes à l’extérieur et délicieusement moelleuses à l’intérieur. J’aime beaucoup la volaille aussi ; celle que préparait ma grand-mère était succulente. En revanche, j’avais les chicons en horreur. Je ne peux toujours pas en avaler, ils sont beaucoup trop amers. Ma femme, Evelyne Bouix, elle, les adore ! Elle en mange des quantités invraisemblables quand nous sommes en Belgique.

Justement, lorsque vous êtes en Belgique et plus particulièrement à Bruxelles, où aimez-vous vous attabler ? Quel type de cuisine y appréciez-vous ?

J’aime beaucoup le poisson, tous les poissons et les moules, préparés de la façon la plus simple possible. Je peux manger des coquillages très frais, juste cuits et au naturel sans rien d’autre. Pour les restaurants, j’apprécie les tables classiques à la belle cuisine de brasserie et de terroir. Des maisons qui sont réputées de longue date à Bruxelles comme La Roue d’Or à côté de la Grand-Place notamment pour son filet américain mais aussi l’une des trois ou quatre bonnes adresses de l’Ilôt Sacré, l’Ogenblik. Il y a aussi de belles tables du côté du Marché au Poisson, Chez François, par exemple. Il y a surtout mon préféré, le Al Piccolo Mondo, vous connaissez ?
Bien sûr, Monsieur Arditi que la gourmande que je suis connais aussi ce Al Piccolo Mondo puisque le monde «des gourmets et gourmands», petit ou grand, n’est jamais qu’un village !

Joëlle Rochette
 


A b?tons rompus - 18/05/2012 - Le Guide des Connaisseurs

Format imprimable  Format imprimable Envoyer cet article  un(e) ami(e)  Envoyer cet article un(e) ami(e)

0 commentaires
  
Les commentaires sont la proprit de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !
 
Liens connexes
Glossaire de la Rubrique A b?tons rompus

Tous les articles de la Rubrique A b?tons rompus

L'article le plus consult de la rubrique A b?tons rompus:
Pierre Perret : «J’ai appris très tôt à être gourmand»

Derniers articles de la rubrique:
·Pierre Perret : «J’ai appris très tôt à être gourmand»

·Conversation cœur à cœur avec Pierre Gagnaire

·Pierre Arditi : «Je peux ouvrir une grande bouteille de vin pour moi tout seul»

·Les techniques de séduction de Frédéric Dubus

·Les signes astrologiques à table©: à séduire ou à fuir?

·Rencontre avec Christine Ferber, la Fée Confiture

·A la Balade des Gnomes, le magicien d’Heyd ouvre la porte à la féerie

·Pierre Kroll : honneur au citoyen le plus sweet and sour du royaume

·L’humoriste François Pirette fait une rentrée fracassante à Charleroi

·Jacques Simonet maniait la fourchette avec humour

·A voir absolument : «Blanche Neige La suite », le nouveau film de Picha

·L’avenir est-il au caviar d’élevage en Mer Caspienne ?

·Benoît Lutgen : Si la politique me lâchait, je m’inscrirais à l'Ecole Hôtelière

·Gérard Depardieu a perdu 300 kg en 10 ans

·Pour Richard Gere, le bouddhisme, ce n’est pas du cinéma





info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs 16 octobre 2004
Tous droits rservs
Nos partenaires
Site Web ralis par Mikael Kother (phpnuke2003)