Le Guide des Connaisseurs - 1944. Un témoignage décourageant: les femmes belges ne savent pas cuisiner Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Nerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifi) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coren Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hbreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonsien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvgien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovne Traduire cette page en Sudois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Rduire la page Fil d'actualit du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Coup de coeurCoup de coeur

·La Guinguette en Ville: un succès mérité
·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele
·La Table de Georges à Glabais: mezzé ou cochon de lait ?

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Madame de Svign a affirm que cest parce quelle avait mang du chocolat quune dame de la cour avait accouch dun bb tout noir.

Sondage express
Quel est, votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20324

Gastrologie

Blier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
1944. Un témoignage décourageant: les femmes belges ne savent pas cuisiner


Marie Delcourt, professeur à l’Université de Liège, vient de publier en cette année 1944 une “Méthode de cuisine à l’usage des personnes intelligentes.”
C’est un témoignage sur la vie quotidienne dans la première moitié du siècle. Il montre que les femmes belges, en particulier dans les milieux ouvriers, sont peu inspirées par la cuisine (pour diverses raisons : la pauvreté du passé, un choix plus limité de produits, une absence de traditions, de culture et de curiosité), au contraire des Françaises.
“Les femmes de France, écrit Marie Delcourt, ont choisi la cuisine. A ressources égales, elles dépensent plus que nous pour la table, moins pour le confort de l’habitation. Avec une science héritée de mère en fille, elles servent des repas bien composés où, depuis les hors-d’oeuvre jusqu’aux fromages, tout est harmonie. Mais la propreté est un peu négligée et le plumeau, d’un mouvement ailé, déplace la poussière et ne l’enlève point.
“En Belgique, au contraire, les ménagères sont d’admirables nettoyeuses et des cuisinières médiocres. Dans les milieux populaires, il arrive souvent qu’il n’y ait pas de menu du tout, et cela, parce que, dès l’enfance, les enfants sont habitués à ne manger que ce qui leur plaît. La mère achète le matin ce qu’elle mettra à midi dans l’assiette de chacun: une côtelette pour celui-ci, un oeuf au lard pour celui-là, de la saucisse pour un troisième et ainsi de suite. Encore heureux quand ce n’est pas simplement des tartines avec du chocolat. Quant aux légumes, on en sert le moins possible, accommodés en d’invariables ratatouilles.
“Le livre de cuisine d’un ménage d’ouvriers où l’on vit bien se compose d’une cinquantaine de recettes. L’ail y est inconnu. Les fines herbes n’y jouent à peu près aucun rôle et la muscade, dont il ne faut point médire, car elle est excellente pour assaisonner le chou ou bien la purée, la muscade intervient dans la composition de tous les plats. Ni hors-d’oeuvre, ni condiments. Il est encore heureux que deux guerres aient appris à tout le monde à faire la soupe. En dehors de cela, on vit de tartines beurrées, d’omelettes, de beefsteaks, de boudin sauté, de gaufres et de gâteau.
“Le nombre et la splendeur des pâtisseries et des charcuteries dans nos villes est un symptôme détestable au point de vue de la cuisine à domicile: si les boutiques offrent tant de bonnes choses, c’est qu’on n’en fait guère à l’intérieur des maisons.”
Constat sévère, qui montre le retard des Belges de la classe laborieuse (majoritaires alors) dans le domaine de la bonne cuisine imaginative et variée.
 


Jacques Kother

Le Petit Journal - 06/03/2005 - Le Guide des Connaisseurs

Format imprimable  Format imprimable Envoyer cet article  un(e) ami(e)  Envoyer cet article un(e) ami(e)

0 commentaires
  
Les commentaires sont la proprit de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !
 
Liens connexes
Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal

Tous les articles de la Rubrique Le Petit Journal

L'article le plus consult de la rubrique Le Petit Journal :
XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

Derniers articles de la rubrique:
·XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·XVIIIe siècle. Les dîners à la Bastille

·XXe siècle. Charpentier invente les crêpes Suzette pour le prince de Galles

·Le pâté de canard de la Patti

·Le Lamartine des fourneaux : Marie-Antoine Carême

·XIXè siècle. Les repas farfelus de Victor Hugo

·XIXe siècle. Sous le Consulat et l’Empire

·XVIIIe siècle. La pomme de terre n’est plus un aliment à cochon

·Pour les ménagères gallo-romaines: des magasins à rayons multiples

·1935. Un connaisseur anglais dans les vignobles de France

·1865. La pêche Impératrice Eugénie est servie au Petit Moulin Rouge

·1580. Henri III adopte la fourchette et... les fauteuils

·1845. Et voici le savoureux Savarin!

·1912. Le fameux poulet Archiduc du restaurant Durand





info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs 16 octobre 2004
Tous droits rservs
Nos partenaires
Site Web ralis par Mikael Kother (phpnuke2003)