Le restaurant Le Coriandre à Boitsfort (Bruxelles) : le bonheur à table
Sujet: Coup de coeur

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de BEL RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (émission transmise en direct sur RTL TVI).
Il a déjeuné au Coriandre, à Watermael-Boitsfort, un petit restaurant qui a tout d’un grand… Et, ce qui ne gâte rien, un des meilleurs rapports qualité-prix de Bruxelles.
 
Jacques Kother : Agnès en salle et qui s’occupe des vins, Damien en cuisine, sont là depuis dix ans dans ce joli restaurant confortable et accueillant.  Ce sont des passionnés de gastronomie. Ce sont des pros, qui songent au bonheur de leur clientèle, aux vraies saveurs, aux bons crus vignerons.
Ici, pas de chichis ni de tralalas mais une vraie cuisine comme on l’aime, originale, imaginative mais sans dérives gustatives ou mercantiles.
 
Philippe Callet : Vous dites que le rapport qualité-prix est excellent. On peut manger au Coriandre pour quel prix ?
 
Jacques Kother : 20 euros à midi du mardi au vendredi pour un menu assez recherché. Avant-hier par exemple une crème de potimarron, qui est une variété de potiron, vraiment originale et goûteuse avec des Saint-Jacques fraîches en brochette, une belle viande de bœuf  Simmenthal, une des préférées des connaisseurs, avec un accompagnement raisonné de légumes variés, notamment du chicon de pleine terre, avec une sauce au vin rouge. Pour terminer, un sorbet-maison servi avec des pommes caramélisées. Avec le vin, comptez trente euros.
A ce prix, c’est un des meilleurs déjeuners de la capitale.
 
Philippe Callet : D’excellents produits avant tout et le talent d’un jeune chef qui sait les préparer à la perfection….
 
Jacques Kother : Damien Vanderhoeven et sa femme Agnès font partie des jeunes restaurateurs d’Europe, ce qui est une référence. On peut choisir chez eux, midi et soir, des menus à 30 et à 47 euros et là, on est dans l’abondance et dans la variété. Et puis, tenez-vous bien, à partir du 18 novembre, ils proposent, pour les vrais gourmands, un menu dix services à 69 euros pour les dix ans de leur bonne maison.
 
Philippe Callet : Deux plats au hasard dans ce menu ?
 
Jacques Kother : Le bar de ligne cuit sur sa peau, avec une émulsion d’herbes et des bonbons de pommes de terre à l’ail, et le filet de lièvre de Sologne rôti et servi avec des zestes d’agrumes confits aux épices. Les entrées et les desserts font honneur au cuisinier.
Et dix services, à ce prix, c’est un tour de force.
 
Philippe Callet : Bref, une vraie réussite avec des plats de grande maison.
 
Jacques Kother : Le Coriandre mérite une étoile qu’il n’a pas encore. C’est injuste. Dans quelques années, et quand il en aura l’âge, on dira que le père Damien fait des miracles. C’est le type même du restaurant intimiste, tenu par des fanatiques du produit noble et du goût juste. Ici, non seulement on se régale mais on fait des découvertes gustatives. Voilà un restaurant qui génère du bonheur et propose du plaisir. 
La cuisine française lui dit « merci ».

Le Coriandre
Rue Middelbourg, n° 21
à 1170 Bruxelles (Watermael-Boitsfort).
Tél. 02/ 672 45 65
Fermé dimanche et lundi.
            








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1211.html