En acceptant les pratiques douteuses des vins américains, l’Europe se déculotte
Sujet: Les indiscr?tions

L’Union européenne vient de boire la tasse devant les USA.
Un accord devrait bientôt entrer en vigueur entre l’Europe et les Etats-Unis. Il légalisera certaines pratiques qui, pour être anciennes, n’en sont pas moins très contestables. Ainsi, les Américains pourront additionner leurs vins vendus chez nous de 7 % d’eau. Chez eux, ils peuvent aller jusqu’à 30 %...
Pour ceux qui l’ignoraient, c’est la douche… froide.
Bien entendu, les Américains pourront toujours ajouter des copeaux de bois dans leurs vins pour leur donner un boisé fort apprécié. En Europe, on se limite heureusement aux fûts.
En outre, ils seront autorisés à conserver les appellations « champagne » « bourgogne », « chianti », « madère », « porto », etc, pour leur production.
On croit rêver !
Le Parlement européen, comme les vignerons, s’en est ému.
Il fait grief à la Commission de ne pas l’avoir informé à temps et souligne que cet accord est « insuffisant et inadapté », même si un accord était nécessaire.
L’objectif n’était-il pas d’éviter, en perdant son âme, sa dignité, et sa culotte, une guerre commerciale qui aurait .eu des conséquences fâcheuses pour les exportations de vins européens : 2 milliards d’euros en 2004 ?
Mais on peut douter du talent ou de la pugnacité des négociateurs européens.

Jacques Kother








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1299.html