Voyage gourmand en Catalogne
Sujet: Coup de coeur

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire (émission transmise en direct sur RTL TVI). 
Il  vient de passer une semaine dans le Nord de l’Espagne, avec la cuisine des plus grands chefs. C’était à Girona, à une heure en voiture au nord de Barcelone.

 
Jacques Kother : Ils sont complètement fous, ces Catalans. Fous de cuisine, évidemment et j’ai fait ces jours-ci quelques-uns des repas les plus étonnants de ma vie. Il y a bien entendu la cuisine traditionnelle, très simple et savoureuse, la cuisine moderne, et les plus grands cuisiniers espagnols font aujourd’hui de la cuisine d’avant-garde avec, bien entendu, le plus célèbre d’entre eux, Ferran Adria, qui possède un restaurant, El Bulli, au bord de la mer, à Rozès. On doit réserver des semaines à l’avance et les clients viennent du monde entier C’est une cuisine du futur, géniale, qui ne ressemble à aucune autre, composée de petits plats qui procurent ce que devrait toujours procurer la cuisine d’avant-garde, et aussi les autres : de l’émotion. J’ai été épaté par la culture du goût de beaucoup d’Espagnols, le nombre de livre de chefs qui sont publiés en Espagne, et lors du forum gastronomique de Girona, auquel j’ai participé, il y avait non seulement les meilleurs produits de l’Espagne, poissons, charcuteries, huiles d’olive, fruits et légumes, mais aussi des débats et des démonstrations culinaires époustouflantes, suivies par des centaines d’amateurs avertis et passionnés.

     
 
Philippe Callet : L’Espagne semble aujourd’hui à la pointe de la recherche gastronomique ?
 
Jacques Kother : Elle a fait un bon en avant dans tous les domaines, les vins, la cuisine, les technologies. Il y avait là, au forum gastronomique de Girona, non seulement les meilleurs chefs espagnols mais aussi des grands cuisiniers venus de France, du Japon, d’Amérique du Sud et naturellement beaucoup de chroniqueurs gastronomiques venus de partout, de France, d’Angleterre, des pays scandinaves, et même de Russie. Il y avait là des pointures qui ne sucent pas que des glaçons…Ils aiment boire et manger.

   
 
Philippe Callet : Vous en avez profité pour tester les meilleurs restaurants de Catalogne.
 
Jacques Kother : Midi et soir, en visitant d’abord Barcelone qui est une ville fascinante, les vignobles du Pénédès, qui produisent d’excellentes bouteilles, et des restaurants qui ne sont pas hors de prix, où l’on mange non seulement remarquablement mais où on fait des découvertes. Nous avons fait notamment un dîner absolument mémorable avec onze plats en petites portions dont je ne vais citer que deux ou trois pour donner une idée de cette cuisine imaginative et unique en son genre : velouté froid d’oursins à la laitue, aux algues et à l’abricot. L’abricot n’était pas là pour sucrer mais pour donner du corps. Ou encore des maquereaux à la compote de bergamote et  au citron vert, ou un soufflé de patates douces braisées à l’huile de truffe et garnies d’œufs de truite fumée. Il y avait même un dessert inspirée par un parfum de Lancôme - sorbet aux prunelles et à la vanille, compote de prunelles et patchouli, gelée de santal, violettes caramélisées, confiture de violettes, fruits noirs et pétales d’amandes amères au miel..  

        
 
Philippe Callet : Etonnant. Et c’était réussi ?
 
Jacques Kother : Très souvent. Les chefs espagnols ont beaucoup de goût, une audace sans limite. Ils peuvent associer une crème de chou-fleur à une mousse d’œufs de morue et c’est bon. C’est une cuisine d’exception, complexe, étonnante, où chaque produit doit conserver son goût, et qui procure, très souvent de l’émotion et naturellement du plaisir.
 
Philippe Callet : Vous conseillez d’aller en Catalogne ?
 
Jacques Kother : Les restaurants et les vins ne sont pas très chers. Les hôtels sont très modernes et confortables. Les paysages sont splendides. Tout près de Girona, qui est une ville superbe, on doit absolument aller à Figuéras pour visiter le musée Dali, absolument passionnant, immense et déroutant. Dali aussi était un génie de la peinture. On pourrait rester des heures dans ce musée exceptionnel conçu par Dali, qui était fou lui aussi. Il le disait lui-même. C’est un musée délirant et amusant. La Catalogne est avec le pays basque un des bastions de la vraie gourmandise espagnole.








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1653.html