1930. L’Amérique vue par Paul Morand
Sujet: Le Petit Journal

Le célèbre écrivain français vient de publier «New-York», un tableau très enlevé de la vie américaine dans cette grande ville active et effervescente.
Le premier gratte-ciel datait de 1881. Il avait dix étages seulement. Le gratte-ciel était né grâce au génie européen… L’invention du ciment dit de Portland, importé d’Angleterre, celle de l’acier Bessemer, procédé allemand, et dû surtout à l’imagination d’un architecte français, Le Duc, qui, bien avant 1880, avait écrit qu’on pouvait concevoir un édifice dont l’armature serait en fer et dont l’enveloppe de pierre ne servirait qu’à l’enclore et à la préserver.
Mais comment grimper les étages ?
L’ascenseur, à l’émerveillement de tous, a fait son apparition en 1850 dans un hôtel de la Cinquième Avenue. D’abord hydraulique, il allait très vite devenir électrique.
Morand  évoque aussi la prohibition qui «a été un désastre pour les restaurants français» et a ruiné beaucoup de monde.
Mais il signale les meilleurs restaurants de luxe : le Ritz, le Biltmore, Pierre, le Plaza, Marguery, Voisin, Sherry, Saint-Régis, Ritz Tower «où les Américains trouvent ce qu’ils vont chercher l’été, à Paris, et dont ils sont particulièrement friands : les crêpes Suzette, les pêches flambées, les moules marinières, les escargots et les rognons à la fine.»








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1664.html