Le restaurant «La Bonne Humeur» à Bruxelles va s’exporter à Tokyo
Sujet: Coup de coeur

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire (émission transmise en direct sur RTL TVI). 
Cuisine populaire bruxelloise aujourd’hui avec un bistrot très simple qui porte un joli nom depuis 37 ans : La Bonne Humeur. Une cuisine d’hier qui a bon goût, évite l’aventure et fait retrouver les goûts d’enfance à des prix amicaux.



Thérèse et Philippe Lejeune

Jacques Kother : La Bonne Humeur, c’est tout un programme. Et j’ai pour vous une information exceptionnelle : cette cuisine bruxelloise va s’exporter au Japon dans un an. Les Japonais raffolent de nos plats traditionnels : la raie au beurre noisette, le cabillaud, le stoemp, la langue sauce madère, les carbonnades flamandes, la blanquette de veau à l’ancienne, ou les boulettes sauce tomate. Dans un an, les propriétaires de La Bonne Humeur, Thérèse en salle et Philippe Lejeune en cuisine, fermeront définitivement leur restaurant et iront à Tokyo pour y faire découvrir nos bons petits plats.
 
Philippe Callet : Par quel miracle ?
 
Jacques Kother : Simplement parce que sur les avions japonais, La Bonne Humeur est un des quelques restaurants belges à être repris dans une brochure destinée aux passagers et aussi parce que ce petit bistrot qui n’a rien de luxueux reçoit beaucoup de clients japonais qui adorent ce style de cuisine. Ils commandent plusieurs plats à la fois. Ils goûtent un peu de tout. Une des cartes est d’ailleurs écrite en japonais.



Une carte en japonais
 
Philippe Callet : Vous dites que ce n’est pas un bistrot luxueux. Vous voulez dire que le décor est minimaliste…


    
La salle

Jacques Kother : Tout à fait. On entre dans ce qui pourrait être une banale friterie. Les tables sont en formica, sans nappes. Le décor est réduit à sa plus simple inexpression. Mais la patronne vous accueille avec un large sourire et l’assiette est bonne et copieuse. Et surtout ce n’est pas cher.
Parmi les plats-vedettes, l’énorme contrefilet bien croûté servi avec des escargots et un beurre à l’ail, ou encore la bavette aux échalotes, la tête de veau en tortue à 13 euros 30,  et toujours un excellent potage à 3 euros 30. Le traditionnel œuf à la russe, avec sa macédoine et sa mayonnaise, c’est 6 euros 30. Il y a des tas d’autres plats, y compris des croquettes aux crevettes et des omelettes, les anguilles au vert, et j’allais oublier les frites maison, cuites dans un mélange de graisse végétale et de graisse de bœuf, qui nous rappelle les bonnes frites de nos grands-mères.
 
Philippe Callet : Ce qui doit faire plaisir aux jeunes clients…
 
Jacques Kother : Ils découvrent ici une cuisine d’hier qui a bon goût, qui évite l’aventure, et qui leur ouvre des horizons insoupçonnés. C’est autre chose que le hamburger ou la pizza. Le chef, qui se lève tous les jours à six heures du matin, et qui est seul en cuisine,  fait de temps à autre du vrai bouillon des familles, qui a cuit 5 ou 6 heures, et qui fait le bonheur des clients. Ils retrouvent des goûts d’enfance.
Beaucoup de plats sont magnifiques. On peut boire une bière mais la carte des vins assez courte est bien faite et le Château Reynon 2004 à 21 euros 50 est vraiment superbe. Mais il y a beaucoup de vins moins chers.
 
Philippe Callet : Conclusion : un bistro à ne pas rater.

Jacques Kother : Les patrons seront au Japon dans un an pour transmettre leur savoir-faire. D’ici là, si vous n’êtes pas snob, si vous aimez une cuisine qui n’a pas changé depuis un bon quart de siècle, pensez à La Bonne Humeur, où l’addition est modeste et l’assiette excellente et bien rebondie.
Thérèse et Philippe Lejeune ont bien mérité de la gourmandise qui alimente évidemment la bonne humeur.


Restaurant La Bonne Humeur
Chaussée de Louvain, 244
1000 Bruxelles
Tél. 02/ 230 71 69
Fermé mardi et mercredi.
 








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1671.html