Bruneau à Ganshoren : entre 12 h et 14 h, le moins cher des grands restaurants
Sujet: Coup de coeur

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire (émission transmise en direct sur RTL TVI). 
Il a déjeuné chez Jean-Pierre Bruneau, à Ganshoren, un des plus célèbres cuisiniers de Belgique, pour moins de 50 €. Ce n’est vraiment pas cher pour un grand moment de bonheur et du plaisir à 100 %.

Philippe Callet : Comment se faire vraiment plaisir sans dépenser trop dans un très grand restaurant ? Vous avez trouvé…une adresse vraiment exemplaire.


Jean-Pierre Bruneau
 
Jacques Kother : J’ai trouvé et c’était chez un des trois ou quatre plus grands et plus célèbres cuisiniers de Belgique, j’ai nommé : Jean-Pierre Bruneau, qui non seulement possède un merveilleux restaurant près de la basilique de Koekelberg, mais qui est aussi le chef qui dirige les banquets de la famille royale.
Ecoutez bien : chez Bruneau, le déjeuner est à 35 euros et pour 14 euros de plus, vous avez les vins et le café. Bref, à peine plus cher qu’une bonne brasserie, avec une cuisine sublime et un grand choix.
 
Philippe Callet : Moins de 50 euros tout compris, c’est effectivement une bonne affaire dans un endroit luxueux et où, j’imagine, on est chouchouté.

Jacques Kother : Il y a les restaurants où l’on mange et ceux qui vous apportent du rêve et du plaisir pur.
Jean-Pierre Bruneau l’a bien compris. Il a fait de son restaurant, entre 12 et 14 heures, le moins cher des grands établissements du genre. D’abord, c’est un restaurant magnifique, avec des tables rondes couvertes de nappes jaunes, avec des assiettes blanches qui mettent en valeur le décor des plats. Ensuite, le jardin est là, en pleine ville, et, par beau temps, on peut manger dehors. Sur chaque table, une bougie allumée, un service très attentif, un chef charmant, des petits pains chauds et du beurre salé. D’office, avant le menu, on vous apporte quatre amuse-bouche, carpaccio de bœuf, croustillant de pata negra, le fameux jambon espagnol,  crème brûlée de foie gras et velouté d’asperges. C’est superbe.

 
Philippe Callet : Et le menu à 35 euros ?  Intéressant ?
 
Jacques Kother : Très intéressant. Avec chaque fois quatre propositions d’entrées, de plat, de dessert.
Je vais sans doute vous donner faim mais cette semaine, on avait le choix en entrée entre le javanais de foie d’oie et anguilles aux pommes acidulées, la carpaccio de bœuf à la Cipriani suivant la recette originale, la pomponette de tartare de saumon servie avec une émulsion au
Raifort, et des ravioles aux foies blonds servies avec un jus de veau aux champignons sauvages. C’est ce que j’ai pris. C’était exceptionnel.
 
Philippe Callet : Quatre propositions aussi pour les plats principaux.
 
Jacques Kother : Un croustillant de tête de veau servi avec une sauce tomate aux herbes à tortue, ou un filet de bœuf à la façon des moutardiers, servi avec un tian de légumes du marché, ou un dos de cabillaud à la provençale relevé d’une vinaigrette citronnée au basilic, ou un jarret d’agneau aux légumes accompagné de pommes de terre écrasées. Tous ces plats copieux et accompagnés de vins de régions qui ne trahissent pas leur terroir.
 
Philippe Callet : Et les desserts ?
 
Jacques Kother : Les gourmets sont ravis. Assiette de sorbets, ou véritable Dame blanche, ou tarte au chocolat amer avec glace à la pistache, ou ananas rôti à l’anis étoile, servi avec un sorbet au kirsch. On se régale. C’est une cuisine à la fois savoureuse et raffinée. Rien que du bonheur.
Les déjeuners chez Bruneau, c’est une plongée émotionnelle dans la gastronomie la plus délicate et la plus originale dans la bonne tradition. Et avec le café, vous avez aussi les petits fours maison.
Si vous avez 49 euros à dépenser pour faire un déjeuner d’exception, vins et café compris, c’est là qu’il faut aller aujourd’hui. Jean-Pierre Bruneau a voulu faire de la vraie gastronomie à prix compétitif, c’est très bon, l’accueil est empressé, le service est sympathique, l’endroit est agréable, la qualité est parfaite. Ce n’est vraiment pas cher pour un grand moment de bonheur et du plaisir à 100 %.
 
Restaurant Bruneau
Avenue Broustin, 73-75
1083 Ganshoren
Tél. 02/ 421 70 70
Fax: 02/ 425 97 26
restaurant_bruneau@skynet.be
www.bruneau.be
Jardin et terrasse
Fermé mardi et mercredi.









Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1686.html