L’arme amoureuse de Casanova : le roquefort
Sujet: L'amour en t?te

Pour Casanova, le meilleur aphrodisiaque était le roquefort. Il en fit déguster à ses nombreuses maîtresses avec, apparemment, un grand succès.
Le Don Juan affirmait que «ce fromage était, avec le chambertin, excellent pour restaurer l’amour et pour porter à prompte maturité un amour naissant». Casanova aimait d’ailleurs tant le fromage qu’il raconta dans ses Mémoires avoir commencé la rédaction d’un dictionnaire des fromages, puis avoir abandonné celle-ci, ayant estimé l’entreprise «au-dessus de ses forces».
Le roquefort est l’un des fromages les plus anciens. Pline, au premier siècle, le désignait probablement quand il écrivait que les meilleurs fromages du monde venaient des Gaules et surtout du mont Luzare (Lozère) et du pays des Gabales (Gévaudan).
La duchesse de Berry était pourtant près de tomber en syncope quand on lui en présentait. Quant au duc de Vendôme, une petite nature, il n’en tolérait même pas la vue.
Et Schook, auteur d’un traité intitulé « De aversione casei » provenait d’une famille dont tous les membres étaient allergiques au fromage!








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1749.html