1750. Casanova et l’amour à table
Sujet: Le Petit Journal

Casanova, auteur de « Mémoires » très remarquables, témoignage exceptionnel sur la société du XVIIIe siècle, adore s’entourer de jolies femmes à table.
En cette année 1750 – il a 25 ans – il confie que « l’appétit des femmes à table est l’une de mes faiblesses ! »
Casanova aime le vin de Bourgogne, les filets de morue « très gluante », les gibiers bien faisandés, les pâtés de macaroni et les fromages très avancés…
Mais il préfère les femmes jeunes et fraîches.
A Cologne, lors d’un repas d’huîtres, de faisans et de truffes en ragoût, avec quelques amis et de belles amies, il confesse que « Maintes charmantes dames furent troussées séance tenante. Si elles jetèrent de hauts cris, ce ne fut que pour manifester leur plaisir. » 
Ce qui plaide en faveur de ces mets réputés aphrodisiaques…Et des vins servis, champagne, tokay, du Rhin, de Madère, de Chypre, d’Alicante et du Cap.
A table, comme ailleurs, Casanova ne boudait aucune de ses envies.         
 








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1826.html