L’origine du coq au vin
Sujet: R?ponse ? tout

Pourriez-vous me dire quelle est l’origine du coq au vin ? (Janine Guéret – Chaudfontaine)

Il paraît que Jules César en a mangé et en a redemandé lors de la conquête des Gaules, mais c’est peu crédible. Ce serait un plat auvergnat, préparé avec un vin local le Chanturgue. Mais dans tous les vignobles, on préparait le coq au vin il y a deux ou trois siècles et la recette est toujours d’actualité puisqu’on vend, souvent sur commande, des coqs chez les bons volaillers.
La base de la recette? Un coq fermier, des champignons, des échalotes, de l’ail, des lardons, du vin et de la crème. On n’est pas obligé de les servir avec des pommes de terre. Avec des choux de Bruxelles cuits à la vapeur, c’est délicieux.
Les recettes sont nombreuses. On les trouve dans les livres de cuisine. Ce qui compte, c’est la densité, le moelleux de la sauce et la tendreté du coq. On fait aussi le coq au vin avec du poulet. Pourquoi pas? Mais c’est autre chose.
Bien avant la guerre, le polémiste Léon Daudet, en exil, mais toujours gourmet, en commandait dans un restaurant fameux de Paris, chez la Mère Génin.
Elle le préparait pendant la nuit, le mettait dans une daubière bien fermée, enveloppée de couvertures, et son fils sautait dans le train de Bruxelles avec son colis.
Le coq au vin encore chaud arrivait à temps pour le déjeuner Avec le Thalys, maintenant, ce serait encore plus facile.








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1980.html