Les Grands Prix 2008 de la Bonne Cuisine de Tradition : une excellente cuvée
Sujet: Les Grands Prix d

        

Plusieurs centaines de personnalités venues de tous les horizons ont levé, avec nous à RTL House, leurs flûtes de champagne Canard-Duchêne Cuvée Léonie pour applaudir les 40 ans du Guide des Connaisseurs et pour saluer les lauréats 2008 des Grands Prix de la Bonne Cuisine de Tradition.

Depuis 40 ans, Le Guide des Connaisseurs défend avec succès la qualité, la bonne cuisine, les bons vins, la convivialité, un art de vivre et le talent.

Notre magazine, le premier du genre en Belgique, est devenu une institution incontournable.

Il est lu avec appétit par tous les gourmets, les futurs gourmets, les grands chefs et les restaurateurs les plus célèbres, et aussi, par beaucoup d’hommes et de femmes d’affaires, de chefs d’entreprises, et de responsables politiques attentifs à la gastronomie.

Si nous avons créé, il y a quelques années, avec Bel RTL et son Directeur Général Jean-Jacques Deleeuw, les GRANDS PRIX DE LA BONNE CUISINE DE TRADITION, c’est pour défendre, car elle en a parfois besoin, la cuisine de toujours et ceux qui perpétuent et excellent dans la cuisine ancienne avec naturellement quelques traits de modernité.

Un constat s’impose : les restaurants de bonne cuisine traditionnelle à prix abordable ont du succès.

Nous n’avons rien évidemment contre la recherche, les nouveautés, la créativité audacieuse.

On peut aimer toutes les cuisines bien faites, à base de bons produits et Danielle Dechamps, qui dirige avec passion ce magazine, a créé dans cet esprit une célèbre ECOLE DES CHEFS qui rassemble de très nombreux  grands cuisiniers du pays.

C’est la ligne de conduite du Guide des Connaisseurs, de notre site Internet, et de nos interventions, chaque semaine, sur Bel RTL.

Mais il nous a semblé utile, depuis quelques années, avec nos lecteurs et nos auditeurs, de défendre des valeurs qui incarnent le terroir, le bon sens et la simplicité.



    


Six lauréats ont reçu pour 2008 un GRAND PRIX DE LA BONNE CUISINE DE TRADITION.

Il ne s’agit pas de distribuer des étoiles, d’applaudir devant des décors complexes. D’autres le font très bien et nous aussi, par ailleurs.

Il s’agit de récompenser des maisons qui apprécient les bons produits des artisans, les cuissons lentes, les belles recettes anciennes, sans pédanterie. Les chefs qui y travaillent sont intelligents et sensibles. Ils sont avant tout des hommes de goût et des artisans talentueux et très méritants.

Fabrice Brouwers, célèbre animateur de RTL, s’est chargé de remettre, avec humour et bonne humeur, leur diplôme aux lauréats, ainsi qu’une superbe cocotte Doufeu de Le Creuset et un magnifique panier gourmand de MDH foodservice.

Jacques Kother

 

Les Grands Prix 2008

Hommage tout d’abord à Alain Blondiaux, le chef-patron de LA SOUPE AUX CHOUX à Dinant-Lisogne. M. Blondiaux est là depuis 34 ans. Sa passion pour la cuisine est intacte. Il dit carrément stop aux apprentis chimistes et il plaide pour un retour aux recettes anciennes, ô combien actuelles, dit-il, de la grande cuisine française et belge. Il prépare chaque jour des plats goûteux, amoureusement mijotés, aux saveurs d’antan. C’est un exemple de ce que veut encourager et récompenser un Grand Prix.


Alain Blondiaux

Hommage ensuite à un grand cuisinier, Luc Huysentruyt, qui a dirigé longtemps un restaurant très étoilé, à Bruges : De Snippe. Il a ouvert aujourd’hui, avec sa famille, un resto-bistro à Knokke-Heist, toujours appelé DE SNIPPE, où il a mis au goût du jour des recettes de toujours :  les cornes de gatte tièdes (qui sont des pommes de terre de haute qualité) aux crevettes grises avec une tapenade de tomates sèches, le consommé de bœuf au sherry, le vrai turbot grillé dijonnaise ou béarnaise, ou le râble de lièvre sauce poivrade. 


Luc Huysentruyt


François à Bruxelles est depuis toujours un restaurant incontournable des produits de la mer. 
Ici, les crevettes sont épluchées chaque jour, le cabillaud, le turbot, le saumon, les homards et les crustacés sont parfaits. Anne-Marie Veulemans, qui dirige ce bon restaurant, et le chef Freddy Gaupp, adorent la cuisine de tradition avec parfois une note moderniste.


Anne-Marie Veulemans

LE POT-AU-FEU à Malonne est un autre lauréat de grande qualité cette année. Le chef-patron Alain Peters privilégie les produits du terroir, la cuisine sympathique, l’agneau du pays, le carré de côtes en persillade, le daguet braisé en pot-au-feu façon grand-mère, le stoemp de scarole et pied de cochon en accompagnement et autres bonnes choses comme les noisettes de chevreuil du pays sauce poivrade, la poule faisane façon brabançonne, le canard fermier avec des champignons des bois, la volaille cou nu, ou la terrine de gibier du moment. 


Alain Peters

A Mons, il faut citer l’IMPERATIF-MENT BELGE, avec sa cuisine de brasserie et de terroir qui fait la part belle, comme le nom l’indique, à la cuisine belge. Les carbonnades à la flamande se font à la Chimay bleue, donc pas de scission en vue. Et les bons producteurs belges sont à l’honneur. Sous la houlette de Françoise Jarinski, et du chef de cuisine Arnaud Urbain, on honore ici à prix démocratiques, les harengs aigre-doux marinés aux sept épices servis sur une salade de pommes de terre tièdes, les beignets de Brie belge au jambon Ganda, la tatin de boudin noir, la côte de porc al Berdouille, célèbre spécialité montoise, sans oublier les fameux boulets à la liégeoise ou la tarte al d’jote de Nivelles.


Françoise Jarinski et Arnaud Urbain avec Fabrice Brouwers

Enfin, tous les Bruxellois salueront LE CHAPEAU BLANC, une grande brasserie dirigée par Jacques Hubert, avec toujours beaucoup de monde et énormément d’ambiance pour apprécier l’os à moëlle grillé, la choucroute, les moules, la cervelle de veau tartare, le jambonneau, le waterzooi, dans une grande et ancienne maison typiquement bruxelloise et qui ne s’écarte pas des classiques. Les directeurs, Danny Mackovic et Jacques Hubert étaient là avec le chef Pierre Demaret qui adore préparer les rognons de veau à la Berrichonne.



Pierre Demaret, Danny Mackovic et Jacques Hubert


Les adresses


LA SOUPE AUX CHOUX

Rue de la Lisonette, 60

5500 DINANT-LISOGNE

Tél. 082/ 22 63 80

 

DE SNIPPE sur Mer

De Wielingen, 5

8300 KNOKKE-HEIST

Tél. 050/ 62 81 62

 

LE POT-AU-FEU

Trieux des Scieurs, 22

5020 MALONNE

Tél. 081/ 44 03 32

 

FRANCOIS

Quai aux Briques, 2

1000 BRUXELLES

Tél. 02/ 511 60 89

 

L’IMPERATIF’MENT BELGE

Rue de Nimy, 14

7000 MONS

Tél. 065/ 31 21 88

 

LE CHAPEAU BLANC

Rue Wayez 200

1070 BRUXELLES

Tél. 02/ 520  02 02

    





Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2256.html