Le restaurant L’Huile sur le Feu à Namur: la santé par le bon goût
Sujet: Coup de coeur

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a découvert à Namur un restaurant qui est un hymne aux huiles d’exception et où les saveurs font un mariage très réussi avec la santé : L’Huile sur le Feu.



Philippe Callet : L’huile d’olive, c’est bon pour la santé ! Jacques Kother, vous allez nous le confirmer immédiatement puisque vous avez déjeuné cette semaine dans un restaurant de Namur où tout est cuisiné avec des huiles d’olives exceptionnelles.

 

Jacques Kother : Le nom de ce petit restaurant sympa, il fallait le trouver : C’est «L’Huile sur le Feu». On y mange et c’est très bon, mais c’est aussi un magasin spécialisé, Oliviers&Co, où l’on propose notamment une quarantaine d’huiles de haute qualité venues de différents pays : France, Grèce, Portugal, Italie, Sicile, etc. Il existe en effet des crus d’huile d’olive comme il y a des crus de vins.

Dans l’Antiquité, l’huile d’olive avait un rôle de premier plan. On l’utilisait pour sacrer les rois et les prêtres. Et on connaissait déjà ses vertus.

 

Philippe Callet : Confirmées aujourd’hui…

 

Jacques Kother : Largement, à condition d’être extra-vierge et de première pression à froid, l’huile d’olive est non seulement la plus digeste mais c’est un véritable aliment-santé, excellent contre l’excès de cholestérol, l’ostéoporose, pour prévenir les pathologies cardio-vasculaires, et les cancers notamment.

 

Philippe Callet : Donc, très recommandable pour la cuisine et la gastronomie.

 

Jacques Kother : Dans la Grèce antique et à Rome, une burette d’huile d’olive trônait déjà sur toutes les tables un peu raffinées. A L’Huile sur le Feu, on pose aussi sur la table une coupelle d’huile parfumée au basilic pour y tremper le pain-maison. C’est délicieux.

Philippe Callet : Quel est le genre de cuisine de ce bon restaurant namurois ?

 

Jacques Kother : Franche, assez classique dans le genre méditerranéen, pas très chère, mais de grande qualité. J’ai bien aimé un plat du jour à 12 euros 50, du cabillaud très frais, remarquablement cuit avec des pommes de terre écrasées et relevées d’échalotes et une petite salade bien assaisonnée, mais le chef,  Benjamin Prévoo, propose aussi l’entrecôte de 300 g cuite à l’huile d’olive avec de l’ail, des pommes sautées, des légumes de saison et une salade, ou des ravioles de pâtes fraîches au chorizo, avec une crème de parmesan au romarin et de l’huile à la tomate, ou encore du foie gras, des poissons, des viandes comme la daube de bœuf ou la souris d’agneau cuite au four avec des aromates, des pâtes et des risottos, des pains garnis, des desserts et des fromages naturellement, à la tapenade ou au pesto. C’est très savoureux, bien pensé, sans chichis inutiles.

   
 Benjamin Prévoo et Giuseppe Santamaria

Philippe Callet : Quel est le prix des menus ?

 

Jacques Kother : Le menu à midi – potage, plat du jour, dessert – est à 20 euros et le menu enfant à 9 euros 50. Les vins maison peuvent être commandés au verre, 3 euros 90, et la bouteille coûte de 16 à 18 euros. En plus, le jeune directeur, Monsieur Santamaria, est un vrai passionné, toujours présent pour expliquer son amour de l’huile d’olive. C’est une véritable encyclopédie. Et là, c’est gratuit. J’ajoute, et c’est parfait, que chaque plat sur la carte est indiqué avec le nom et l’origine de l’huile utilisée.

 

Philippe Callet : C’est original et précieux.

 

Jacques Kother : Quand le patron, Giuseppe Santamaria, a le même nom qu’une caravelle de Christophe Colomb, on s’attend bien entendu à des découvertes…

 

Restaurant L’Huile sur le Feu

Oliviers&Co

Rue de Marchovelette, 19 à Namur

Tél. 081/ 24 19 03.

Fermé dimanche et lundi, mardi soir et mercredi soir.

Par beau temps, on peut manger en terrasse.

 

 

 









Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2418.html