Nouveau : un label «Bistrot de Terroir» en Wallonie
Sujet: Bistrots, Brasser

Benoît Lutgen, Ministre de l’Agriculture et du Tourisme, a décidé d’octroyer un label «Bistrot de Terroir» aux cafés qui s’inscrivent dans une démarche de qualité et qui valorisent particulièrement le tourisme local et les produits régionaux. Ces bistrots, où l’on s’assied volontiers pour prendre un verre après (ou avant) des balades ou des visites, contribuent de manière importante à l’image de la Région wallonne et à la satisfaction des touristes (et des autres). Ces cafés deviendront des lieux complémentaires d’informations touristiques locales et régionales, pour la clientèle. 
En contrepartie, ils profiteront de l’encadrement et de conseils d’un réseau d’établissements concernés, d’un équipement spécifique de promotion (présentoirs, folders, sets de table,…), de l’octroi d’une subvention et d’une plus grande visibilité (publicités, site web, enseigne,…).
Pour le Ministre Benoît Lutgen, les «Bistrots de Terroir» permettront de renforcer l’attractivité et la compétitivité du secteur. Ils rempliront une fonction à la fois économique (vente de produits de terroir,…), touristique (vitrine d’informations touristiques,…) et sociale (lieux de détente, espace de convivialité et d’authenticité recherché par certains visiteurs,…). 
C’est au tour des cafés wallons de montrer toute leur chaleur de vivre.
 
La revalorisation des cafés wallons
 
Après avoir analysé le modèle français des «Bistrots de Pays» (concept qui consiste à valoriser de petits débits de boissons ruraux à poursuivre leur activité grâce à l’amélioration des infrastructures, produits et services), Benoît Lutgen a décidé de lancer un concept similaire en Wallonie tout en s’adaptant aux réalités sectorielles de la région. Le Ministre a donc conclu début 2008 un partenariat avec la Fédération Horeca afin de mener une étude pour la revalorisation des cafés wallons.
En 2007, la Wallonie comptait 7 429 entreprises du secteur Horeca. Parmi celles-ci, 1 378 cafés, qui employaient 3 212 travailleurs. Même si ce secteur est bien développé en Région wallonne, il connaît aussi des difficultés.
 
Des infos bien dirigées
 
Afin de réaliser l’étude de faisabilité de ce projet, un premier appel a été lancé aux cafés de la Fédération Horeca Wallonie pour participer à une grande réflexion sur l’utilité de l’implantation d’un tel réseau en Wallonie. Différents canaux ont été utilisés pour les sensibiliser : une séance d’information à tous les cafetiers lors du salon Horecatel 2008, des articles dans les revues professionnelles avec insertion de bulletins de participation, des articles dans la presse quotidienne, une information aux 42 Maisons du Tourisme de la Région wallonne pour solliciter leur collaboration, etc.
21 établissements ont répondu favorablement à l’appel. Pendant presque un an, ils ont participé à des réunions mensuelles afin d’élaborer les objectifs d’un réseau qui rassemblerait l’ensemble des cafés de village.
De ces réunions de travail, des nécessités sont apparues : développer un réseau pour que les cafetiers puissent partager leurs préoccupations touristiques et économiques ; améliorer la qualité de l’accueil des touristes ; développer des synergies avec les organismes touristiques ; valoriser les produits locaux et les activités locales ; diffuser des informations pratiques auprès des touristes (hébergements, hôpitaux, médecins, obtenir des aides spécifiques pour certains investissements.
C’est sur base des constats réalisés que le Ministre Benoît Lutgen a décidé de créer le label «Bistrot de terroir» pour inscrire des cafés dans une démarche de développement touristique et socio-économique durable.
 
Comment obtenir le label ?
 
Pour obtenir l’appellation, les cafés doivent respecter une liste de critères obligatoires et un nombre de critères optionnels afin de maintenir les spécificités de chacun. A titre d’exemple, ils devront obligatoirement promouvoir les produits de terroir en proposant au minimum trois produits locaux et, en cas de restauration, au moins un plat de terroir local. Ils devront également assurer un accueil convivial et de qualité et présenter des cartes attractives en minimum deux langues. Il leur faudra également pouvoir donner des informations touristiques détaillées, documentation à l’appui, sur les atouts et les possibilités locales et régionales.
Dès qu’un café obtiendra le précieux label, il pourra demander l’octroi d’une subvention pour divers aménagements intérieurs et extérieurs tels des travaux de rénovation, l’équipement, le mobilier, la décoration, …
Le taux de la subvention s’élèvera à 50 % du coût des travaux avec un plafond fixé à 3000 € HTVA.
 
Les premiers «Bistrots de Terroir»
 
Le Ministre Benoît Lutgen a décidé d’ouvrir les candidatures à ce label en deux phases.
Tout d’abord, les 21 cafés qui ont participé à la mise en place de ce projet vont très prochainement être invités à s’inscrire dans cette démarche. Ils pourront remplir les formulaires d’inscription et s’ils répondent aux critères définis, ils pourront d’ores et déjà, s’ils le souhaitent, introduire une demande de subvention pour des aménagements.
Un deuxième appel sera envoyé à l’ensemble des cafés de Wallonie. Ils recevront toutes les informations nécessaires lors de l’inauguration du salon Horecatel, le 8 mars 2009.
Par cette opération en deux étapes, le Ministre Benoît Lutgen tient à remercier les 21 cafés qui ont œuvré avec la Fédération Horeca Wallonie et le Commissariat Général au Tourisme (CGT) à mettre sur pied un tel projet en Région wallonne. Leur collaboration assidue a permis de poser les bases d’un label qui garantira une qualité optimale pour le tourisme local et les produits régionaux.
 
Les 21 cafés
 
LE RELAIS D’ESTALLE à ETALLE
AU STOP à SUXY
LE VIEIL ENGREUX à MABOMPRE
LE RELAIS à MANHAY
L’ANCIENNE GRANGE à GRUPONT
CAFÉ DE LA SÛRE à RADELANGE
LE BISTROT à RHISNES
CAFÉ DES SPORTS à FAULX-LES-TOMBES
CAFÉ DE LA PLACE à HEER-SUR-MEUSE
TAVERNE DE LA HOUILLE à VENCIMONT
LA BELLE PROVINCE à BOSSIERE
LE VIEUX HANEFFE à HANEFFE
LA VIEILLE FORGE  à CHEVRON-STOUMONT
LE RUSTIQUE à CHAINEUX
LA FERME DES SANGLOCHONS à VERLAINE
CAFÉ DE LA PLACE à MARCHIN
LA CHAUMIÈRE à FLOREFFE
BRASSERIE DU CASINO à CHIMAY
AUBERGE DE PLOEGSTEERT à PLOEGSTEERT
LA PORTE DES FAGNES à SIVRY-RANCE
TAVERNE LIMALOISE à  LIMAL
 








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2602.html