Hostellerie Dispa à Walcourt : le terroir du dessus
Sujet: Coup de coeur

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a salué la sortie du Guide Delta Bruxelles et Périphérie 2009-2010, a évoqué une expérience catastrophique au cœur de Bruxelles et, surtout, a applaudi à la qualité et au respect du terroir de l’Hostellerie Dispa à Walcourt, une superbe maison de Wallonie.  

 

Philippe Callet : Des hauts et des bas, cette semaine, dans le domaine de la gastronomie. Avec vous, nous allons, comme chaque vendredi, à la recherche de la vraie cuisine, avec des produits irréprochables.

 

Jacques Kother : Et à des prix compétitifs, ce qui n’est pas toujours évident. Il est grand temps que la TVA s’aligne avec celle de la France, à environ 6 %, car le verre de vin à 7 ou 8 euros, comme parfois, la bouteille d’eau à 7 euros, c’est une vraie folie… La boulimie de l’euro a fait grimper tous les prix…Saluons d’abord la sortie ces jours-ci du Guide Delta de Bruxelles et sa périphérie 2009-2010. Ce guide, très bien fait, très utile, passe en revue 1500 restaurants, hôtels et séminaires. C’est le plus complet. Il est incontournable mais, comme nul n’est parfait, on regrettera l’absence de certains très bons comme Pierre Romano, un des meilleurs de Waterloo. Le chef vient des cuisines des « Frères Romano » dont il avait fait le succès. J’en ai parlé il y a plusieurs mois.

 

Philippe Callet : Le Delta propose aussi chaque année un palmarès gastronomique. Vous êtes d’accord avec ce classement ?

 

Jacques Kother : Tout à fait. On le découvre avec intérêt dans chaque guide Delta mais la gloire peut aussi être fugace. J’ai déjeuné cette semaine, au cœur de Bruxelles, dans un ancien Delta d’Argent, bien noté encore cette année. Et c’était catastrophique : pas un client en salle, des hors-d’œuvre sans goût et sans imagination, avec une huître gratinée noyée dans le fromage et la chapelure à peine tiède, des légumes sans assaisonnement, mais badigeonnés de trop d’huile d’olive, des petits calmars coriaces, deux misérables filets d’anchois, trois oignons au vinaigre, et deux champignons… une assiette à 15 euros, soit 600 anciens francs, ce qui n’est pas donné.

Philippe Callet : Vous avez, j’espère, quand même eu de bonnes surprises.



Gérard, Julien et Thibaud Dispa

 
Jacques Kother : J’ai ouvert le Delta Belgique et à Walcourt, j’ai pointé l’excellente Hostellerie Dispa, dirigée par des hôteliers-restaurateurs qui sont des fanatiques des produits du terroir.

Un grand bravo à leur menu à 34 euros : « les saveurs du terroir », avec un appétissant croustillant de chèvre frais au miel, un émincé de canard de ferme avec une sauce légère aux agrumes, et un superbe soufflé à l’eau-de-vie de framboise, sans négliger, par ailleurs, les écrevisses à la Gérard Dispa, le chef, à qui succèdent ses fils, Julien et Thibaud. Le premier est professeur de cuisine, le second est en train de créer une synergie entre terroir, gastronomie et tourisme, en mettant au point des repas, des nuitées et des visites de producteurs artisanaux. Dans cette superbe maison de Wallonie, dirigées par de talentueux créateurs,  le lunch est à 24 euros avec 3 services et la carte des vins est superbe. Comme quoi, en Wallonie, le bonheur est sur la table.

 

Hostellerie Dispa – Hôtel et restaurant

Rue du jardinet, 7 à 5650 Walcourt

Tél. 071/ 61 14 23.

thibaud.dispa@skynet.be   

www.hostelleriedispa.be

 


 









Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2693.html