1928 «Les Belles Perdrix» et «Le Club des Gourmettes»
Sujet: Le Petit Journal

Le premier club gastronomique féminin vient de voir le jour à Paris : le Club des Belles Perdrix, qui sera suivi en 1929 du Cercle des Gourmettes. Les gourmandes s’émancipent.

Ces associations nouvelles prévoient sagement que des gourmets peuvent être invités de temps à autre.

Il est loin le temps où les gourmands avaient tendance peu élégamment à écarter les dames.

 

«Voulez-vous tuer nos saillies,

Nos bons mots, nos transports si doux ?

Faites que dix femmes jolies

Prennent place au milieu de nous.»

 

Mais tout le monde n’était pas d’accord avec ces irréductibles et certains n’hésitaient pas à croiser les fourchettes de la polémique.

 

«Ne nous montrons jamais rebelles

A l’empire de deux beaux yeux.

Dînons, soupons avec les belles ;

Quand nous le pouvons, faisons mieux !»









Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2712.html