1953. Raymond Oliver, un grand chef pour le petit écran
Sujet: Le Petit Journal

Raymond Oliver, chef-propriétaire du «Grand Véfour», est désormais le cuisinier de la télévision. Quand il présente une recette de lapin ou des ris de veau derrière le petit écran, la France entière achète du lapin et du ris de veau.

- Raymond Oliver, l’homme qui a fait reculer l’ouvre-boîte, dira Jean Cocteau.

Le Grand Véfour a obtenu aussi trois étoiles en 1953. Double succès !

Oliver a réintroduit le régionalisme dans la haute cuisine parisienne. Il a créé le pigeon Prince Rainier farci de foie gras au cognac et aux truffes, ou l’œuf au plat Louis Oliver avec ses sauces, du foie gras et des truffes. Il a aussi publié plusieurs livres.

Le chef, ami de la romancière Colette, possède une des plus belles bibliothèques gourmandes qui soit au monde. Mais il a voulu concrétiser son érudition :

-  J’ai tout essayé. J’ai reconstitué des plats du Moyen Age. J’ai même préparé des steaks de baleine…

Curnonsky, amateur de simplicité, avait décerné à Oliver cet éloge flatteur :

- C’est un monsieur qui, lorsqu’il casse trois œufs, signe une omelette.









Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2761.html