Le Chalet Robinson, dans le Bois de la Cambre à Bruxelles, enfin rouvert !
Sujet: Coup de coeur



Les fameux bacs des étangs du Bois de la Cambre à Bruxelles ont fait peau neuve pour emmener des passagers vers un chalet mythique planté sur une île: le Chalet Robinson.
Né en 1877, détruit par un incendie en 1897, reconstruit en 1924 et encore anéanti  par les flammes en 1991, cet endroit convivial, fierté de la capitale,  manquait beaucoup aux Bruxellois et aux touristes de tout crin qui aimaient y déguster des gaufres, des glaces ou des crêpes au cœur d’un îlot magique créé dans l’un des plus beaux parcs paysagers d’Europe.
Ça y est : le Chalet Robinson est rouvert au public. Il aura fallu dix-huit ans jalonnés de nombreuses contraintes urbanistiques et de voisinage, pour pouvoir reconstruire le bâtiment qui, aujourd’hui,  dans un style intérieur complètement rénové et tout en noir et blanc, offre une brasserie pour tables conviviales ou business lunchs, un salon de thé pour escapades familiales, un bar à cocktails et apéros, un lounge after diner, une belle terrasse chauffée, un embarcadère pour canotage, un superbe espace de réception, au premier étage, pour fêtes intimes ou événements divers. 

 

Un endroit inoubliable

 

Quand on le voit de la rive d’en face, on a un petit choc au cœur. Il est enfin là, tout bardé de cèdre, d’afzelia et de pin Douglas, des belles essences de bois provenant de forêts et de plantations durables. Il a été imaginé, dehors comme dedans, par l’Atelier des Architectes Associés.

La concession du Chalet a été confiée à Choux de Bruxelles, une société bruxelloise menée par Pascal van Hamme, Serge van Hamme et Alain van den Hove, et spécialisée dans le service traiteur (A Propos) et la location de salles pour événements. Avec deux restaurants réputés à Bruxelles comme le Mess et Le Café du Vaudeville et d’exceptionnels espaces à louer comme l’Arsenal, le Théâtre du Vaudeville, La Maison Grand-Place et la Maison de la Bellone, le trio ne peut que gagner son pari : refaire du Chalet Robinson un lieu inoubliable où les anciens clients retrouveront leurs  souvenirs et où les nouveaux créeront des habitudes.

L’événement à été célébré, lors de la conférence de presse, par Mohamed Ouriaghli, échevin à la Ville de Bruxelles, qui a déclaré que la reconstruction du Chalet Robinson était à la fois l’aboutissement d’un long processus et une naissance. 


De gauche à droite, Alain van den Hove, Serge van Hamme, 
Mohamed Ouriaghli, Kaatje Vantilborgh (attachée de presse), 
Pascal van Hamme


A la carte

 

Que pouvez-vous y déguster?  Le  lunch plat du jour, très raisonnable, est à 12€. A la carte, croquettes aux crevettes Maison (15€), soupe de scampi, coco et citronnelle (13€), chicken Caesar Salad (14€), linguini aux truffes (22€), os à moelle de la boucherie en légère persillade (11€), cabillaud royal, rattes écrasées, sauce mousseline (25€), poulet fermier simplement rôti, pommes caramélisées, frites (23€), filet américain (17€), filet pur irlandais avec sauce au choix (27€) et surtout la Rolls des viandes, le presque introuvable bœuf Wagyu, ou boeuf de Kobe, décliné en noix d’entrecôte (65€) et en onglet (36€),… De 15 h à 19 h, on vous sert desserts, crêpes,  gaufres, excellentes glaces de chez Capoue, tartines garnies diverses. A grignoter de l’apéro à la nuit, l’assiette de Pata Negra, les olives de Kalamata, les bâtonnets de fromage d’Abbaye belge, etc.

 

Apparemment, les nouveaux concessionnaires ne lésinent pas sur la qualité des produits, ce qui est très rassurant, comme ils ne lésinent pas non plus sur le prix des vins qui sont par ailleurs très bien choisis. Un Château Reynon Blanc 2008, bordeaux Dubourdieu est affiché à 32 €, tandis qu’un Marques de Caceres Reserva 2002 d’Espagne est à 42 €. Vous pouvez être raisonnable en sélectionnant sur la carte un Clos de Belloc Réserve rouge, blanc ou rosé de Pays d’Oc à 19 € ou commander le vin au verre de 3 à 9 €.  

Bonne nouvelle pour les kids, des plats spéciaux sont prévus pour eux. La demi-lasagne Bolognaise est à 9 €, le poulet fermier frites à 10 €, le hamburger frites à 10 € et les fingers de poisson sauce tartare ou ketchup à 10 €.
Un très bon point : les concessionnaires et l’équipe du Chalet Robinson sont extrêmement sympathiques et chaleureux. 


Gérard

Lorsque vous vous attablerez à la grande terrasse avec vue magnifique sur les étangs, vous ne manquerez pas d’apercevoir un certain Gérard. C’est un canard qui a élu domicile sur l'îlot depuis le début des travaux en 2007. Il n’a peur de rien. Lorsqu’il veut entrer dans le chalet, il tape sur la fenêtre avec son bec jusqu’à ce qu’on lui cède. Qu’il ne vous vienne surtout pas à l’idée de le prévoir en magrets. Il a été officiellement consacré mascotte du Chalet Robinson.

Danielle Dechamps.



Le Chalet Robinson

Ile du Bois de la Cambre

1, Sentier de l’Embarcadère, 1000 Bruxelles

32 (0) 2 372 92 92

Evénements : 0472 40 50 60 – 0473 40 50 60

info@chaletrobinson.be

Restaurant ouvert 7/7, de 12 h à minuit, de 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 23 h.

De 15 h à 19 h : petites gourmandises sucrées  et salées pour fringales.

Apéro : tapas et cocktails divers

Le vendredi, de 19 h à 20 h, les cocktails sont facturés aux dames à moitié prix.

Belle carte de thés et de cafés

Diverses activités. Pour les connaître, inscrivez-vous sur www.chaletrobinson.be


 









Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2818.html