«Chez Léon» Bruparck est mort, mais «Chez Léon» Ilot Sacré est bien vivant!
Sujet: Les indiscr?tions

«Chez Léon» Bruparck à Laeken a fermé ses portes. Pour des raisons qui lui sont propres, la direction de Bruparck, grand complexe de loisirs abritant Mini-Europe, n’a pas reconduit la concession signée il y a vingt ans qui la liait au restaurant installé dans son Village. La fermeture  de la célèbre enseigne n’a rien à voir avec la maison mère plus que centenaire de l’Ilot Sacré à Bruxelles-Ville, qui se définit comme «la friture la plus bruxelloise du monde». Elle a prêté son nom et son concept en Belgique et à l’étranger à des établissements qui le déclinent sous forme de franchises. Chez Léon Bruparck était tenu par Raymond et Josiane Lemoine.   


La Friture Chez Léon, rue des Bouchers à Bruxelles

 
Une véritable institution
 
Ça cartonne à Paris, ça cartonne à Bruxelles-Ville… Sous l’impulsion de la cinquième génération des Vanlancker, Kevin et Alexandre, soutenus par leur père Rudy, président honoraire, «Chez Léon», la fameuse maison de la rue des Bouchers à Bruxelles, est plus alerte que jamais. Nouveau décor et carte élargie témoignent d’une volonté d’aller de l’avant tout en gardant le «plus» qui a toujours fait sa différence : une ambiance chaleureuse et bon enfant, typiquement bruxelloise. 


De gauche à droite: 
Paul, Alexandre, Kevin et Rudy Vanlancker


Qui n’a jamais déplié sa serviette chez Léon ? De Johnny Hallyday à Jacques Brel, de Jimmy Carter à Helmut Kohl, de Sacha Guitry à Annie Cordy et à Catherine Deneuve, de Christine Ockrent  à Jean-Pierre Foucault, de Roman Polanski à Roger Hanin, sans compter la famille royale et le monde politique belge et étranger, un large aréopage gourmet a dégusté les moules proposées à travers quinze recettes.
A raison de mille clients et mille kilos de moules par jour, on a du mal à imaginer le tonnage des mytiloïdes qui ont fait une escale définitive chez Léon depuis 1893.
Mais on ne propose pas que les moules-frites, même avec la blonde spéciale maison, la «Léon» au fût, dans le restaurant le plus fréquenté de l’Ilot Sacré.  
 
125 plats de cuisine belge
 
« La carte compte 125 plats de cuisine essentiellement belge, des tomates crevettes au waterzooi, en passant par les rognons de veau à la Liégeoise, l’entrecôte à toutes les sauces, le lapin à la Kriek, le parfait au speculoos et des petites virées à l’étranger avec les huîtres et la bouillabaisse Royale et son demi-homard de notre vivier», nous a dit Kevin Vanlancker, récemment élu administrateur-délégué de Chez Léon. Nos chefs mettent à les préparer le même enthousiasme que pour servir les moules qui, à travers des générations de dîneurs, ont fait notre succès. Je compte instaurer prochainement «Le mardi (ou le jeudi, c’est encore à définir) des jeunes». Chaque mardi ou jeudi, les moins de 26 ans pourront savourer nos spécialités à prix d’amis, à partir de menus ne lésinant pas sur les produits. Les enfants de moins de 12 ans accompagnés de leurs parents sont toujours accueillis gratuitement. Et je m’engage à baisser nos prix de 15% quand il y aura une diminution de la TVA.»
 
Danielle Dechamps
 
Chez Léon
18 rue des Bouchers
1000 Bruxelles
02/ 511 14 15
Ouvert tous les jours de l'année de 11h30 à 23h00
Les vendredis et samedis jusque 23h30
www.chezleon.be 








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2823.html