Saint-Valentin au Musée du Cacao et du Chocolat à Bruxelles
Sujet: L'actualit? gourmande

Le Musée du Cacao et du Chocolat à Bruxelles a une bonne idée pour la Saint-Valentin : il organise une animation spéciale sur le thème du Chocolat et de l’Amour les 13 et 14 février 2010.
Au programme, animation gratuite en continu avec des anecdotes, légendes et recettes qui seront divulguées par les guides du Musée. Le Maître Chocolatier revêtira son costume de Cupidon et réalisera des montages en chocolat évoquant l’amour. Pour les gourmands, des dégustations sont également prévues.
 
Au cours de l’Histoire, le chocolat a développé une réputation coquine.
 
* Quand ils arrivèrent à Tenochtitlan, la capitale aztèque (aujourd’hui Mexico), les conquérants espagnols découvrirent une civilisation étrange mais raffinée. L’empereur Moctezuma choisissait à chaque repas parmi 30 plats préparés par ses cuisiniers. Des jeunes filles lui apportaient du chocolat qu’il buvait dans une tasse en or. Le mot «chocolat» serait dérivé de «xocoatl», «eau amère», qui est le nom d’un breuvage chocolaté apprécié des Aztèques. Ils y mettaient du piment, du poivre, de la vanille, du rocou (pour la couleur rouge), des fruits secs.
 
* En 1644, un bachelier français, François Foucault présenta une thèse sur le chocolat et, le trouvant plus nourrissant qu’un bouillon de viande, en vanta les mérites pour la santé. Il formula cette restriction : «Si on en prend par plaisir seulement, il faut se borner à deux tasses par jour». Et il précisa : «Les bilieux le prépareront avec de l'eau d'endive, les gens resserrés y ajouteront de la rhubarbe. On doit toujours s'en méfier les jours caniculaires».
 
* Pour éveiller ses sens, Mme de Pompadour prenait des soupes de truffes et de céleri arrosées de chocolat ambré.
 
* Casanova, grand séducteur, était lui aussi amateur de chocolat. Il en buvait plusieurs tasses par jour.
 
Bon à savoir
 
Un bon chocolat fondant ou à croquer est une source d’énergie. Il contient des glucides, des lipides, des protéines, du phosphore, du calcium et même un peu de vitamines A et B. Le cacao et le chocolat contiennent des excitants, théobromine et caféine. Grâce à sa concentration, à sa teneur en sucre, et à ses excitants, le chocolat est recommandé aux sportifs. Il est aussi un remarquable antistress. Le chocolat contient de la phényléthylamine (un composant des protéines et une substance proche des amphétamines), que le cerveau d’une personne amoureuse sécrète aussi. De là à penser  que les fanatiques du chocolat compensent ainsi instinctivement un manque d’amour ou une déception sentimentale, il n’y a qu’un pas. Que nous franchirons avec prudence...
 
Musée du cacao et du Chocolat
9-11, rue de la Tête d’Or
1000 Bruxelles
Tél : 02 514 20 48
Fax : 02 325 87 48
 








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2896.html