Allons conter fleurette
Sujet: L'amour en t?te




Par Danielle Dechamps

 

Eh, que se passe-t-il? Les jours s’allongent, les bourgeons font sauter leurs écailles pour laisser jaillir leurs jeunes feuilles, les oiseaux, gais comme des pinsons, pépient de joyeux accords, et si les hirondelles ne font pas le printemps, elles l’imitent drôlement bien. 

Enfin ! La nature reprend des couleurs et des saveurs. 

Branle-bas de combat chez les légumes primeur qui offrent leur délicatesse aux premiers rayons et qui mijotent des stratégies pour affoler les appétits.

La jeune carotte projette de s’amouracher du cumin avec qui elle compte faire un gracieux mariage. A la réflexion, ne mettrait-elle pas ses rondelles à la disposition d’un bœuf bourguignon ?

L’asperge compte se déshabiller pour charmer un œuf qui doit rester mollet, sauf s’il s’exprime à la flamande. 

L’artichaut, qui a un bon fond, décide qu’il ne fera pas de foin si on le réduit en purée pour le transformer en crème ou en soufflé soufflant. Il dégrafera ses feuilles pour laisser une pénétrante vinaigrette lui toucher le cœur.

La pomme de terre primeur, sujette aux vapeurs, pressent qu’elle gardera sa chemise pour mieux se dévêtir dans du beurre fermier.

La morille est consciente qu’elle ne fera pas un coup vache en appâtant un ris de veau.
Le navet, injustement décrié, garde l’espoir de séduire un canard ou encore de bécoter du parmesan pour accéder au gratin. Peut-être s’entichera-t-il plutôt  du collier d’un agneau, avec la complicité de quelques jeunes copains du printemps, pour transcender un navarin ? Ou, en compagnie des mêmes alliés, tortillonnera-t-il un brin, avant de se jeter aux pieds de Petits-Gris de Namur® qui en baveront du vin blanc de joie?

Les petits pois comptent rouler leur bosse entre la France et l’Angleterre pour des préparations à l’étuvée ou à l’eau bouillante salée. Ils s’éprendront d’un poulet pour convoler dans un tajine. Ils feront lascivement glisser leurs graines dans la cocotte d’un pigeon ramier.

Le jeune oignon se prépare à flirter avec du boulghour dans un taboulé libanais.

La betterave prévoit de débaucher des harengs, des pommes de terre et des pommes vertes pour enjôler à la scandinave. Elle fera trempette dans du vin rouge et du vinaigre de cidre pour conquérir à l’allemande. Elle se nichera sans doute aussi au creux d’un cake.

Le mange-tout sait qu’il ne comptera pas pour des haricots en déclarant sa flamme à un gigot d’agneau, qui lui répondra par des effets de manche.

L’oseille affirme qu’elle prendra pour argent comptant les avances du saumon.

Le céleri-rave prétend qu’il perdra la boule pour une provocante rémoulade qui l’enrobera avec piquant.

L’épinard se dit prêt à fondre de plaisir devant un poisson blanc qui aura pour lui des yeux de cabillaud.

Le cresson aspire à se faire mousser pour éblouir un rôti de veau.

Le fenouil jure qu’il se glissera sans pudeur dans les secrets d’une papillote pour y courtiser un jeune loup de mer.

La laitue ne raconte pas de salades en prétendant qu’elle sera sans défenses devant un avocat vinaigrette.

L’orange sanguine déclare qu’elle verra rouge si on ne la laisse pas batifoler dans une macédoine avec une mangue parfumée à la cardamome.

La banane flambe déjà d’amour à la pensée d’un verre de rhum avec lequel elle fera un chaud caprice.

Le basilic pense à couper l’herbe sous le pied de la menthe pour être le seul à jouir de la faveur des fraises.

Sur son carnet de bal, le maracuja a déjà inscrit les prétendants auxquels il pourrait réserver les fruits de sa passion. Un Bavarois ? Un financier ?

Le radis rosit de plaisir en pensant que c’est lui, en tant qu’amuse-bouche, qui ouvrira les festivités du printemps.

Go!

 

Danielle Dechamps
Photo Catherine Linkens

 

Ce texte est l’introduction du grand dossier central publié dans Le Guide des Connaisseurs, illustrant les histoires d’amour des fruits et des légumes.

La suite et le développement de ces idées se trouvent dans le magazine Le Guide des Connaisseurs 287.










Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article2931.html