1300. Au Moyen Age, les épices ne sont pas pour les vilains
Sujet: Le Petit Journal

Les épices coûtent cher.
Une petite fable qui vient d’être publiée témoigne qu’elles sont réservées aux nobles et aux bourgeois. Le héros de cette fable, le “vilain asnier”, entre à Montpellier dans la rue des épiciers. Et là, il s’évanouit presque, terrassé par l’odeur des épices.
Ce qui le remettra sur pied ? La “flairor” du fumier...
Moralité : les vilains ne doivent pas quitter leur condition, c’est-à-dire le fumier.
Les condiments qui leur conviennent sont avant tout des produits du jardin, oignons, aulx, échalotes, vinaigre et verjus.








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article306.html