Candelicious,de Candice Kother,un livre qui ne ressemble à aucun autre
Sujet: Des livres ? manger



On l’attendait avec impatience : «Candelicious», de Candice Kother, «le manuel des fanatiques du sucre qui s’assument» trône dans les rayons des librairies et des marchands de journaux (Racine RTBF). Les photos sont signées Alexandre Bibaut et le stylisme Annick Oth.

 Au menu, plus de 150 idées sucrées classées par genres, avec humour, fantaisie et imagination : les Frileux, les Bite-size, les Veggies, les Inavouables, les Amoureux, les Classieux, les Régressifs, les Crèmes, sauces et pâtes, Croûtes & Co.

Une façon tout à fait originale de présenter, avec des commentaires très drôles, des recettes savoureuses et inventives qui font fondre de plaisir.


 
Les melocakes                      Mademoiselle Charlotte


Dans la catégorie les Frileux, on trouve une «glace crapuleuse à la Danette», un  «cheesecake glacé au Bailey’s à tomber par terre», à côté d’un «pudding glacé un peu snob à l’orange». Dans les Bite-size, les «guimauves addictives» et les «caramels fleur de sel extra mous qui collent aux dents» voisinent avec des divins melocakes maison (on les a goûtés, c’est terrible) et des cookies moelleux.

Les Veggies font la part belle aux légumes. «Face à la fadeur assommante des préparations lambda, on passe la bague illico à une carotte fière et craquante à souhait. On la dorlote, on l’enrobe de sucre et de mots doux. On intègre le légume dans des petites recettes ultra-faciles qui détonnent pour qu’il se la joue rock star», écrit Candice Kother dans son style inimitable qu’elle exerce avec un bagout d’enfer tous les samedis matin sur VivaCité dans «En cuisine» avec Steve Delaunoy, de 8h30 à 10 h.  

La carotte, donc, joue les vedettes dans des «cupcakes potiron-carottes au pralin». Le chicon, qui n’a pas que des inconditionnels, triomphe dans une «crème brûlée aux chicons caramélisés pour ceux qui n’aiment pas les chicons», précédant une «tarte toute verte à l’avocat».


 
Le moelleux tout gingembre      Le croquembouche

Les Amoureux sont ainsi présentés par l’auteur : «L’amour ne donne pas que des ailes, il ne peut décemment pas y être réduit. Il doit également offrir des papilles en émoi. (…)  Je décline toute responsabilité en cas d’incendie post-repas».

Dans cette rubrique qui titille la curiosité, on trouve «Mademoiselle Charlotte est amoureuse d’un bavarois», «Pavlova crac crac  au caramel de flocons d’avoine» et un «moelleux tout gingembre pour conclure».  

Dans la catégorie Classieux «ces pâtisseries qui rendraient extatique le plus confirmé des dépressifs»,  on lit la recette de «cakes poétiques aux fleurs», d’une «tarte sensuelle au miel», d’un «pavé viril au chocolat et aux noisettes» et d’un somptueux «croquembouche».

Les Régressifs «remettent au goût du jour les goûters d’enfance teintés d’insouciance» et se déclinent en «pommes d’amour comme à la foire», «gaufres choco de la récré» ou encore «mini-frangipanes» et «coulants au nougat».

Le chapitre Crèmes sauces et pâtes propose du «choco maison sans huile de palme,» une «pâte de spéculoos maison», une «confiture de lait», une «crème de guimauve»…

Un petit clin d’œil en passant, dans les Inavouables, à sa chienne Céleste, avec des «cookies pour Médor» (12 nonos de doberman ou 24 nonos de chihuahua)…

 

La pâte de spéculoos                 Des nonos pour Médor


«Candelicious» est un ouvrage festif, bourré d’esprit, qui change des sempiternels livres de recettes soporifiques qu’on nous assène régulièrement.

Il ne ressemble à aucun autre et a le charme de l’intelligence et du talent.

Dans ses remerciements, Candice Kother adresse ce message à Søren, son beau bébé qui fêtera ses deux ans dans trois mois : «Merci à mon petit viking qui aura goûté ses premières meringues. Le digne fils de sa maman qui a voulu d’emblée toute la plaque. Maman est fière de toi mon ange».













Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article3117.html