Chers lecteurs
Sujet: Editorial



Je dépose la clé de mon magazine papier «Le Guide des Connaisseurs». J’ai le cœur un peu (beaucoup) gros, mais tout doit bien finir un jour. Je dirige ce magazine depuis trente et un ans. C’est un bail que j’ai vécu avec une infinie passion et une joie réelle en restant fidèle aux précieux principes de défense de la tradition, de l’amour de la table et des beaux produits qui étaient déjà le leitmotiv du Guide il y a quarante-sept ans, lors de sa création par Jacques Kother.

J’ai éprouvé des grands moments d’émotion et je me suis bien amusée.

Nous avons souvent prolongé notre magazine à notre manière.

Les seize mille visiteurs du «1er Empire du Goût», vaste reconstitution animée de la vie quotidienne et culturelle de l’époque napoléonienne, se souviennent peut-être encore de cette manifestation extraordinaire organisée par Le Guide des Connaisseurs du 31 juillet au 2 août 1996 dans les jardins de la Ferme de la Haie Sainte, au pied de la butte du Lion de Waterloo. Trente-deux chapiteaux fièrement dressés avaient célébré les apports de l’empereur sous tous leurs aspects : gastronomie, spectacles, animations, théâtre, peinture, littérature,  banque, culture, mode.... Evénement exceptionnel, pour la première fois depuis  la défaite de Napoléon, un ambassadeur de France en Belgique avait bien voulu mettre les pieds sur le site de la bataille. C’était pour couper le ruban du «1er Empire du Goût»  avec le député-bourgmestre Serge Kubla, Président de  l'ASBL «Bataille de Waterloo 1815».

L’année précédente, à l’occasion du 180è anniversaire de la bataille de 1815, nous avions fait un clin d’œil à l’histoire en  demandant à des grands chefs  d’endosser le costume de Napoléon, Grouchy, Wellington, Cambronne, Blücher pour présenter des produits de bouche comme il en existait déjà à l’époque de l’empereur. 

Peut-être aussi vous souvenez-vous de l’Ilot du Bien-Vivre que nous avons organisé au premier salon Cocoon au Heysel à Bruxelles. Une vingtaine de stands consacrés à l’art de vivre et une animation permanente avaient «scotché» les visiteurs dans notre espace. Idée, il faut bien le dire,  qui avait été reprise par d’autres les années suivantes…

Tout cela me manquera.

Le Guide des Connaisseurs a eu de nombreuses initiatives, comme la création des Grands Prix de la Bonne Cuisine de Tradition destinés à récompenser les maisons belges authentiques, proposant une cuisine franche et savoureuse, faite avec des produits de haute qualité.

Je ne vais pas continuer à énumérer les actions que nous avons eues au cours de l’histoire de notre magazine. On m’attribuerait une  grosse tête. Ce que je n’ai pas.
Je voulais juste dire que nous avons toujours essayé de tout faire avec sérieux sans nous prendre au sérieux.

Mais tout de même, encore une chose : en 1995, le Guide des Connaisseurs a été, avec www.europeangastronomy.com en français et en anglais le premier site gourmand sur Internet, tous pays confondus.

Je voulais vous remercier de votre fidélité. Certains d’entre vous sont des lecteurs de la première heure. D’autres, qui se renouvelaient sans cesse, étaient  des plus jeunes à la recherche  de découvertes, désireux de participer à la sauvegarde d’un patrimoine  gourmand menacé par l’industrialisation et la facilité.

J’ai été entourée d’équipes formidables unies dans la même philosophie. Notre devise était celle de Winston Churchill : «Je ne suis pas difficile, je me contente toujours du meilleur». Un challenge redoutable, mais tellement exaltant.

Je ne laisserai pas s’endormir définitivement Le Guide des Connaisseurs. Je continuerai  mon combat sur www.leguidedesconnaisseurs.be  qui accueille de très nombreux visiteurs. Rejoignez-moi sur ce site qui s’inscrit dans la modernité du temps.


Danielle Dechamps

 

 

 











Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article3197.html