Rendons justice au vrai camembert
Sujet: R?ponse ? tout

Quel camembert faut-il acheter? (Mme L. Renaix).
 
Sans la moindre réserve : un camembert au lait cru, moulé à la louche. C’est écrit sur la boîte. Il existe depuis 1983 une AOC, une appellation d’origine contrôlée pour le camembert de Normandie.
On fait beaucoup de mauvais camemberts industriels : la production totale est de 171 000 tonnes et il n’y a qu’environ 7500 tonnes de bon camembert artisanal.
Il n’existe plus en Normandie qu’une dizaine de bons producteurs d’AOC, ce qui prouve que le goût du public est souvent déplorable.
Un vrai camembert fermier se fait en un mois de soins méticuleux.
C’est un fromage qui existe depuis 1791 et c’est en 1890 qu’un ingénieur nommé Ridel a inventé la boîte en copeaux de bois qui lui a permis de voyager.
Comment le conserver? Dans son papier et sa boîte, enveloppée dans un linge humide, dans la bac à légumes du réfrigérateur.
Un camembert industriel est toujours médiocre. Un camembert fermier est bon toute l’année mais il est particulièrement succulent entre la fin du printemps et l’automne, quand les vaches normandes sont encore au pré.
Et dans notre assiette, avec un très bon pain, et un vin rouge frais et léger.








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article412.html