Faut-il encore chambrer les vins ?
Sujet: Magnum

On sert encore malheureusement assez souvent du vin rouge trop chaud et du vin blanc trop froid. Certaines bouteilles sont exposées dans quelques restaurants (médiocres) à des températures criminelles.
Jadis, il n’y avait pas de chauffage central. Les caves étaient glacées. Les vins étaient beaucoup plus tanniques. On devait (un peu) réchauffer le vin, le chambrer car en hiver on avait très froid, sauf près du feu. Ce qui ne veut pas dire qu’on buvait du vin chaud...
Aujourd’hui,  un vin de pays s’apprécie à 15°, un beaujolais plus frais encore, les vins de type bourgogne à 15-16° et les vins de type bordeaux de 16 à 18° au maximum.
Or, les appartements en hiver sont souvent à 20 ou 21° et les verres à table aussi.
Il faut en tenir compte.
Surtout si on n’a pas une bonne cave. Si on sert un vin rouge tempéré à 18° dans un verre à 23°, le vin aura tout de suite 19°, ce qui est beaucoup trop.
Au-delà de 16 à 18 °, les éventuels défauts du vin, les goûts de bois, sont accentués et ils perdent rapidement le meilleur bouquet. Je vous conseille de mettre les blancs dans un seau à glace ou dans la porte du réfrigérateur pendant deux ou trois heures pas plus et les vins rouges courants pendant une heure.
Ils seront beaucoup plus agréables à boire et, si vous aimez contrôler, achetez un thermomètre à vin. C’est toujours utile.
Un vin ne peut jamais être servi à moins de 6° (pour un blanc) ni à plus de 18° pour un rouge de qualité.








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article414.html