Guide Delta, Guide Lemaire. Faut-il s’y fier ?
Sujet: Les indiscr?tions

   

Deux guides annuels de restaurants viennent de paraître en Belgique, le guide Delta 2005 et le Lemaire 2005 (le Michelin Benelux paraîtra fin janvier).
Nous les avons lus avec attention.
S’il existe plusieurs guides en Belgique, c’est bon signe. C’est la preuve que l’on mange souvent remarquablement bien et que les gens cherchent les bonnes adresses. 
Et là, les guides sont indispensables. Il faut savoir à quel waterzooi se vouer…
N’y allons pas par quatre chemins, ils ont chacun leurs qualités.
Le Delta est très pratique, plus complet, idéal pour choisir la bonne adresse au bon endroit.
Le Lemaire propose des commentaires plus personnels, beaucoup moins cursifs et percutants qu’à l’époque d’Henri Lemaire, son fondateur, qui avait beaucoup de brio et une plume acérée.
Ils sont de temps à autre bien vus, même si on aimerait des commentaires plus gastronomiques et quelquefois plus sévères et surtout plus objectifs. Le Lemaire donne parfois dans le caractériel.
Sur ce site www.leguidedesconnaisseurs.be, les lecteurs peuvent voter pour leurs guides favoris.
Le Delta devance  nettement le Lemaire. Mais tous les guides demandent une somme énorme de travail et les restaurateurs comme les chefs ne s’en rendent pas toujours compte.
Grâce à tous ceux qui leur consacrent des articles, ils sortent de l’anonymat et leur talent est mis en vedette. Et puis, pour le client gourmand, c’est un jeu amusant de pouvoir comparer ses impressions avec ce que publient les guides.
Quand le guide Lemaire classe pour 2005 le Hof Van Cleve de Kruishoutem au sommet des meilleurs restaurants, on sait que c’est du cinéma mais on ne va pas le lui reprocher. C’est un jeu. Le Hof Van Cleve est installé dans une ancienne fermette et un très bon chef, encensé en Flandre, le dirige mais il y a des tas de grands restaurants qui lui sont supérieurs.
A la lecture, quel guide est le plus lisible ?
Le Guide Lemaire est divisé par régions: province de Namur, province d’Anvers, etc.
Le Guide Delta, plus efficace, classe les villes par ordre alphabétique.
Les commentaires et les informations sont plus pratiques. Il y a des tas de sigles pour indiquer les facilités, la qualité de la table, les menus pour les enfants, les animaux admis ou non, les établissements non fumeurs.  
Chacun de ces guides a son originalité mais un des autres avantages du Delta, c’est d’avoir une édition supplémentaire qui paraîtra bientôt, le Guide Delta Bruxelles, qui est évidemment très complet et imbattable sur la capitale.
Conclusion : un guide annuel des restaurants est à lire avec gourmandise et  sans modération. Il est comme le Dieu de Voltaire : « s’il n’existait pas, il faudrait l’inventer ».
Et les vrais gourmands les achètent tous…
Pour savoir où aller. Surtout pour savoir où ne pas mettre les pieds.
 









Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article419.html