La moutarde décuple les ardeurs
Sujet: L'amour en t?te

Qui l’eût cru ? La moutarde stimule le fonctionnement des glandes sexuelles.
L’Histoire en a fait grand cas.
Il en existe trois sortes: la noire et la blanche ainsi que la jaune, provenant des Indes. Elles font partie de la famille du cresson.
La moutarde blanche était la star du Moyen Age. On en faisait une pâte avec des graines broyées et mélangées au verjus ou au moût de raisin.
On lui donna le nom de "moût ardent", qui est devenu "moutarde" au XIIe siècle.
On assaisonnait à peu près tous les plats "d'ung prou de moustarde espicée".
Et autre chose aussi: des hommes se frictionnaient parfois avec un mélange composé d'huile de moutarde, de romarin et de miel... Cette mixture piquait la peau, dilatait les vaisseaux et intensifiait la circulation locale. 
En herboristerie, on emploie les branches sèches et les graines qui ont un effet stimulant.
La moutarde à la ravigote, qui contient du piment fort et du gingembre, porte bien son nom. 
La moutarde était, disait-on au XVIIe siècle, également incomparable pour aiguiser l’esprit.
Et un vieux dicton affirmait:
"De trois choses Dieu nous garde
"Du boeuf salé sans moutarde
"D’un valet qui se regarde
"D’une femme qui se farde."

© Danielle Dechamps








Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article529.html