52 AVANT J.-C. Quand les Belges étaient Romains
Sujet: Le Petit Journal

Jules César a conquis la Gaule. A quoi ressemblent nos ancêtres? Lisons Diodore de Sicile, l’historien grec du 1er siècle avant J.-C.: “Les nobles se maintiennent les joues nues mais portent des moustaches longues et pendantes au point qu’elles leur couvrent la bouche. Aussi se mêlent-elles, quand ils mangent, à leurs aliments et, quand ils boivent, la boisson y passe comme à travers un filtre. Pendant leur repas, ils sont tous assis, non sur des chaises mais à terre, et à cet effet, ils ont, en guise de tapis, des peaux de loups ou de chiens. Ils sont servis par des jeunes gens et des jeunes filles. Tout auprès sont établis des foyers où le feu abonde et qui sont garnis de chaudières et de broches chargées de viandes en énormes quartiers. Les braves reçoivent - c’est le privilège - les plus beaux morceaux.”
Après la conquête, les gens aisés adoptent certaines coutumes romaines. Les dames dînent assises dans des fauteuils à haut dossier en osier et les messieurs sont couchés sur des lits à la romaine. La table est couverte d’une nappe. Les convives boivent dans des coupes. Des amphores sont posées sur un guéridon. Les enfants ne partagent pas le repas de leurs parents. Il existe des cuillères, mais il n’y a ni fourchettes ni couteaux de table. On mange avec les doigts et on se sert à même les plats. Poissons et fruits de mer sont abondants. On apprécie les jambons, les boudins, le lard, la tête de porc, la hure de sanglier.
On ne possède malheureusement pas de recette typiquement gauloise.
On connaît à l’époque le cumin, l’anis, le carvi. Le miel tient lieu de sucre. Le sel est recueilli sur les côtes. On assaisonne au garum. Les légumes abondent: fenouil, asperges sauvages, raifort, choux. On aime les cerises, les pommes et les poires. Les pêches, les noix, les noisettes. Le pain est la base de tous les repas. On raffole des gâteaux. Les fromages sont nombreux. On boit du vin mais surtout de la bière de céréales. La cervesia ou cervoise est à base d’épeautre. Le Kourmi est fait d’orge fermentée. Le Korma, de froment fermenté auquel on a ajouté du miel.
Jacques Kother©







Cet article provient de 'Le Guide des Connaisseurs'
http://www.leguidedesconnaisseurs.be

L'URL de cet article est:
http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article81.html