Le Guide des Connaisseurs - Editorial Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
AnnoncesAnnonces

·Vacances en Provence
·Villas Ă  acheter au BrĂ©sil

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
A Sainte-Hélčne, Napoléon ręvait d’une soupe de soldat bien épaisse, une de ces soupes, disait-il, «oů la cuillčre se tient au garde-ŕ-vous».

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20325

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Editorial

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Editorial  Glossaire de la Rubrique Editorial
Rechercher :

Allons conter fleurette



Le nouveau numéro du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs vient d’être mis en vente chez les marchands de journaux.

A la Une, «Allons conter fleurette», en compagnie de tous les produits du renouveau dans un grand dossier haut en couleurs parsemĂ© de clins d’œil. Cuisine sĂ©duction, cuisine fraĂ®cheur, Ă  travers les lĂ©gumes, les fruits, les herbes folles et les herbes sages dans leurs histoires d’amour avec les viandes, les volailles, les poissons, les desserts…

Conter fleurette? Tout est dans la manière. Et les manières. Et tout est fonction du caractère de la personne Ă  convaincre. Comment sĂ©duire Ă  table et trouver les produits et les mets diaboliques qui feront vaciller les rĂ©sistances? Comment ensorceler les personnalitĂ©s les plus inattendues et, il faut bien le dire, les plus dĂ©jantĂ©es? Raoul Cauvin, FrĂ©dĂ©ric Dubus, FrĂ©dĂ©ric François, Marc Herman, Virginie Hocq, Pierre Kroll et Jacques Mercier y rĂ©pondent Ă  leur façon, avec de savoureux grands clins d’œil.  L’astrologue Paul cardinal apporte son grain de sel.

Autre grand dossier du numéro 1 de la gastronomie en Belgique, les «Charmes printaniers du terroir wallon». Pleins feux sur les légumes, les fruits, les fleurs, les herbes dont regorge la Wallonie. Vingt pages bourrées de conseils, d’astuces, de recettes, en hommage à un terroir exemplaire dominé par la recherche de la qualité et l’amour des saveurs.

Empruntons des chemins de traverse pour découvrir les vertus des fleurs comestibles. Fendons-nous la poire avec une Durondeau. Croquons la pomme avec une Jonagored. Ramenons notre fraise avec une Elsanta. Découvrons les secrets des choux, de la suave betterave, des salades folles, des herbes rebelles…

Et toujours, dans Le Guide des Connaisseurs, «Réponse à tout», le courrier des lecteurs, «Le petit journal du Passé» qui offre en exclusivité des extraits de «La Mémoire du ventre», un livre (épuisé) écrit par Jacques Kother en 1964, un Quiz pour tester vos connaissances, des potins et de nombreuses autres rubriques alléchantes.
PrĂ©cipitez-vous ! Ce numĂ©ro exceptionnel est en vente pour 3 euros seulement. Vous allez aiguiser vos appĂ©tits et vos envies.

 



Editorial - 26/03/2010 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Trucs et Recettes à gogo : un livre indispensable et réjouissant



Trucs et Recettes à gogo avec L’Ecole des Chefs, le septième livre d’astuces et bonnes recettes de Danielle Dechamps, vient de sortir de presse.
L’auteur y propose des centaines de trucs pour simplifier le quotidien et rendre la vie plus festive et plus joyeuse Ă  la cuisine, au jardin, Ă  la maison, devant le miroir et en cas de petits bobos.  Trucs et Recettes Ă  gogo contient, outre des recettes personnelles, 55 recettes en Ă©tapes photos et 35 petites recettes faciles de grands cuisiniers, membres de L’Ecole des Chefs crĂ©Ă©e par Le Guide des Connaisseurs. Tout cela agrĂ©mentĂ© de clins d’œil et d’anecdotes amusants.
 
Savez-vous que…
 
■ Les ronds de pâte Ă  biscuits ne s’étaleront pas sur la plaque de cuisson si vous mettez la plaque une demi-heure au rĂ©frigĂ©rateur avant de les y dĂ©poser.
■ Vous aimez les Ă©motions fortes et les piments. Si vous voulez couper ceux-ci en lanières, Ă©vitez d’en mettre sur vos doigts surtout s’il vous prend l’envie de vous frotter les yeux. Le truc : utilisez des ciseaux.
■ Si vous devez ajouter du lait Ă  une prĂ©paration chaude, il faut d’abord le chauffer, sinon il risquera de tourner.
■ Si votre oiseau ne chante pas, placez un petit miroir dans sa cage. En se voyant, il croira qu’il a un copain et il fera quelques cuis-cuis.
■ Apprenez Ă  votre chien Ă  s’amuser avec des jouets prĂ©vus pour lui. Le nonosse en caoutchouc, par exemple. Et s’il n’est pas trop enthousiaste, faites sĂ©journer l’objet dans son sac Ă  croquettes. Il s’imprĂ©gnera de la bonne odeur et deviendra un must.
 
L’auteur
 
«Plume d’Or de la Gastronomie», Danielle Dechamps Ă©dite et dirige Le Guide des Connaisseurs, le magazine prĂ©fĂ©rĂ© des gourmets et n°1 de la gastronomie en Belgique. Cette journaliste professionnelle qui est aussi une excellente cuisinière et une maman gâteau, a rĂ©ussi avec la formule inĂ©dite de ses livres Ă  toucher le cĹ“ur et le palais de très nombreux lecteurs qui attendent avec gourmandise l’édition suivante. Avec Trucs et Recettes Ă  gogo, elle signe son septième livre dans cette collection dont chaque titre bat tous les records de vente des guides culinaires en Belgique : «Trucs, Astuces et Bonnes Recettes 1, 2 et 3», «Bon AppĂ©Trucs!» et, avec Jacques Kother, «Astuces et Trucs en Stock 1 et 2». 
 
Collection Best-Sellers du Guide des Connaisseurs
164 pages - 500 photos en couleur -  8,90 €
En vente en Belgique chez les marchands de journaux et dans les grandes surfaces
Diffusion: Tondeur
 
Contact :
Le Guide des Connaisseurs
TĂ©l : 32 (0)2 358 35 14
Fax : 32 (0)2 358 47 79


Editorial - 08/01/2010 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Dans le nouveau Guide des Connaisseurs, du caviar venu d’ailleurs…



Le nouveau Guide des Connaisseurs, le magazine gastronomique le plus lu, est en vente chez les marchands de journaux. A la Une, un grand titre : «Du caviar venu d’ailleurs». Vu la disparition du caviar iranien, il va falloir  se tourner vers le caviar d’élevage. A moins que… Le caviar Top Selection de Caspian Tradition, une sociĂ©tĂ© Ă©tablie Ă  Waterloo, vient… de Chine. Avant de hurler, faites le test et comparez-le. Le point et des dĂ©tails dans notre magazine oĂą vous trouverez aussi des recettes en Ă©tapes photos et des bonnes idĂ©es de nos grands chefs, des reportages gourmands, des conseils pratiques, des bonnes adresses et, dans Le Petit Journal du PassĂ©, rubrique vedette du magazine signĂ©e Jacques Kother, la grande aventure du Maxim’s Ă  la Belle Epoque. RĂ©pondez au Quiz pour tester vos connaissances en matière gastronomique.  Et dĂ©couvrez en avant-première des trucs et astuces inĂ©dits que Danielle Dechamps publie dans son septième livre «Trucs et Recettes Ă  gogo», en vente chez les marchands de journaux et dans les bonnes librairies depuis le 24 dĂ©cembre.

 




Editorial - 27/12/2009 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Jacques Kother, un être d’exception, disparaît



par Danielle Dechamps

 

Il était mon mari et mon complice, l’homme avec qui j’ai parcouru un tendre et passionnant chemin de 35 ans. Jacques Kother vient de disparaître. En très peu de temps. Il n’a jamais fait les choses à moitié.

C’est le premier grand chagrin qu’il nous fait, à nos enfants Candice et Mikaël, à notre famille et à moi.

Nous sommes ravagés, misérables, inconsolables.

J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer cet ĂŞtre flamboyant dont l’érudition, l’intelligence, l’élĂ©gance et l’humour Ă©taient uniques. Je paie aujourd’hui très cher ce cadeau que la vie m’a fait.

Sa voix d’or avait enchanté longtemps les antennes de la RTBF où il avait, à sa manière personnelle, et avec un talent exceptionnel, présenté les journaux de 7 et 8 heures, créé l’émission de 13 heures, Les Dossiers de l’Actualité et celle de 18 heures Décrochez la Une.

Il Ă©tait journaliste politique et il professait aussi une rĂ©elle passion pour la gastronomie qui l’avait conduit parallèlement en 1964 Ă  Ă©crire un livre «La mĂ©moire du Ventre», couronnĂ© d’un prix international, et Ă  crĂ©er en 1967 le premier magazine gastronomique de Belgique, Le Guide des Connaisseurs, oĂą je l’avais rejoint en 1983.

Quelques annĂ©es après son dĂ©part de la RTBF, Bel RTL l’avait sollicitĂ© pour Ă©voquer ses restaurants coups de cĹ“ur ou coups de gueule dans Demandez le programme, le vendredi. Ses chroniques provoquaient de vĂ©ritables ruĂ©es d’auditeurs dans les restaurants oĂą il avait Ă©tĂ© heureux.    

Il voulait que Le Guide des Connaisseurs soit un hymne au raffinement, au plaisir et à l’art de vivre.

«Nous sommes là pour donner du bonheur» disait-il.

Cette philosophie, il l’a transmise Ă  Candice, notre fille, dont il Ă©tait extrĂŞmement proche. Elle a suivi la mĂŞme route que lui: des Ă©tudes de sciences politiques et puis la gastronomie puisqu’elle anime, notamment,  «En cuisine» sur VivaCitĂ©. Chacune de ses prestations provoquait la fiertĂ© de son père. Elle va, samedi, prĂ©senter son Ă©mission, et, Ă  partir de lundi, une quotidienne de deux semaines. Elle le fera, car elle sait qu’il aurait aimĂ© qu’elle assume ses obligations. Tel père telle fille.

Pour moi aussi, pour notre fils Mikaël qui, lui, a choisi la voie de l’informatique, la mécanique doit continuer et c’est particulièrement cruel.

L’immense culture de Jacques Kother ne se limitait pas aux ouvrages gastronomiques. Ses livres de chevet Ă©taient signĂ©s Daudet,  Proust, et surtout  Henry Miller qui l’avait  marquĂ© au temps de ses Ă©tudes Ă  Paris.

Ses éditoriaux étaient des monuments d’écriture et ses formules étaient toujours drôles, inattendues et percutantes.

J’ai entendu sa voix ce matin dans l’hommage que lui a rendu Bel RTL en passant un extrait de Demandez le Programme. Il y disait notamment, à propos d’un restaurant: «Les croquettes de crevettes de Zeebruges sont faites à la main, dodues à souhait, moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, comme une femme qu’on aime.»

Pour prĂ©server nos traditions, il  n’y allait pas avec le dos de la cuillère : «A l’heure oĂą le prĂ©vomitif fait toujours des ravages, dĂ©fendre la gastronomie, la vraie cuisine, et les vins denses et racĂ©s est une opĂ©ration de salut public.»

Vos témoignages de sympathie sont très nombreux. Merci. Nous y sommes profondément sensibles.

Pardon de ne pouvoir y répondre pour l’instant.


Danielle Dechamps

 

Quelques témoignages parmi des centaines

 

Je viens d’apprendre le décès de Jacques et je suis profondément ému car j’avais beaucoup d’admiration pour lui. De tout cœur avec vous. (Jean-Pierre Bruneau)

 

Un super mec nous a quittĂ© ; pour sĂ»r qu’il laissera un grand vide et qu’on n’est pas près de le remplacer, tant il a fait pour notre profession. (Patrick, Pierrot, Jacky et l’équipe du restaurant Le Chapeau Blanc)

 

Une grande figure de la chronique gastronomique disparaît. (Dominique Michou, L’Alban Chambon de l’Hôtel Métropole)

 

Un grand défenseur de notre beau métier nous a quittés. Les mots me manquent, mais existe-t-il des mots pour exprimer sa peine? (Patrick Meirsman, MDH foodservice)

 

Nous rendons hommage Ă  un homme de grande valeur dans le respect des traditions de la gastronomie belge. (Guy et Marc Lefevere, La Bergerie de Lives sur Meuse)

 

Je viens d’apprendre pour Jacques, quelle catastrophe ! Vous avez perdu un mari et un père, nous avons perdu notre Chevalier de la cuisine. C’est une perte irrĂ©parable, il laisse un vide que jamais personne ne comblera. (Alexandre Willems, Kokejane)

 

Sa plume, qui enchantait à la lecture du Guide, et sa voix, célèbre sur les ondes, resteront bien sûr dans les souvenirs, mais surtout son enthousiasme et sa passion. Avec son départ, c’est un peu de l’histoire de notre imprimerie qui disparaît. (Maximilien Hayez, Imprimerie Hayez)

 

Jacques Kother faisait partie de ces grandes voix et de ces grands journalistes qu’a connus la radio de la RTBF…J’ai eu la chance de le connaître à mes débuts… (Mireille Smekens, RTBF)

 

Bonjour Candice, je vous présente mes sincères condoléances. Votre père est une voix qui a longtemps résonné à la radio... Que de souvenirs d'enfance, d'adolescence remontent en apprenant son décès. Je vous souhaite beaucoup de courage en ces moments difficiles. (Yves Losseau)


Candice, mes pensées vous accompagnent et mes prières vous seront plus particulièrement destinées en ces jours d'épreuves pour vous et toute votre famille. J'ai encore à l'oreille la magnifique émission, il n'y a pas si longtemps sur les antennes de ViVa où vous nous avez fait partager la merveilleuse complicité entre vous et votre papa. Courage et espoir pour cette fin d'année. (Nathalie Grégoire)

 

Chère Candice, je me permets de vous présenter mes plus sincères condoléances lors de cette épreuve. Il est des voix qui inspirent la sympathie et donc ici la tristesse. Le citoyen/auditeur se souvient d'un homme brillant, cultivé, amusant. Je me rappelle aussi d'une émission où votre papa et vous étiez venus sur ViVa parler ensemble de vos cursus respectifs. Courage. (Stéphan Rétif)

Chère Madame Dechamps, Votre époux restera en tout cas une des plus grandes personnalités des mondes journalistique et gastronomique belges, en plus d'un père et d'un mari. Bon courage. (Erik Courtois)

 
Son humour radiophonique et ses conseils "gastronomiques" le caractérisaient comme un personnage hors du commun, il va nous manquer terriblement. Sa disparition, c'est une page qui se tourne. (Caroline, Frédéric Caerdinael et l'équipe du Sanglier des Ardennes)


Très chère Danielle,  nous sommes tous certainement, collègues, confrères, amis, compagnons   de route et de table, bouleversĂ©s par la rapiditĂ© avec laquelle la
faucheuse t'a enlevĂ© ton mari et père de tes enfants; je ne peux
qu'espĂ©rer que lui, qui savourait tant la vie, a pu en goĂ»ter encore
quelques plaisirs avec cette Ă©lĂ©gance qui le caractĂ©risait et qui,
jamais, ne s'abaissait Ă  ramasser les miettes dont certains se
contentent. Voir disparaĂ®tre quelqu'un qui incarnait l'art de vivre est
cruel et paradoxal. Quand c'est le compagnon de tant d'annĂ©es de joies,
de travail et de courage, c'est une douleur que, j'espère, l'immense
sympathie qui dĂ©ferle vers toi pourra t'aider Ă  supporter. Crois en la
mienne, profonde. 
Stève  

Je suis secouĂ©. Et très peinĂ©. Je pense Ă©videmment Ă  toi et Ă  ton dĂ©sarroi. Jacques, quand il n'occupait pas merveilleusement la scène Ă©picurienne, Ă©tait d'abord un grand cĹ“ur. Qu'il m'ouvrit Ă  l'une ou l'autre occasion, au hasard du temps et de nos rencontres gourmandes. Je savais - et il me l'a fait comprendre plus d'une fois - qu'il t'admirait Ă©normĂ©ment. Et que - ce qui rĂ©sume tout - tu Ă©tais la femme de sa vie.

Jean-LĂ©on.   

A vous Madame Dechamps et aux membres de votre famille,
C'est avec tristesse que j'apprends la mort de votre mari. Au-delà de sa connaissance culinaire, Monsieur Kother respirait la profonde sincérité et les valeurs auxquelles il défendait les vraies vérités et accusait les tricheurs et menteurs.
Sincère condoléances et bon courage dans cette épreuve.
François Bourgeois, un simple auditeur

 
Quelle stupéfaction et quelle tristesse d’apprendre le décès de Monsieur Kother,
Sa voix chaude et ses conseils en gastronomie nous manqueront.
Nous pensons bien Ă  vous car nous connaissons l’esprit  de famille qui rĂ©gnait chez vous.
Nous sommes de tout cœur avec vous pour traverser ces moments pénibles.
Corinne et Marc Flamand

J'ai appris la nouvelle ce matin par le site de la RTBF. Jacques Kother, c'était pour moi qui n'ai pas eu la chance de le rencontrer, avant tout une voix, un rendez-vous du midi qui m'a fait aimer l'info et les beaux textes, à l'instar d'un Armand Bachelier. J'ai retrouvé avec plaisir cette voix plus tard, dans ses chroniques gastronomiques sur Bel-Rtl. Bon sang ne saurait mentir et je suis sûr qu’à ce propos, Jacques regarde et écoute dorénavant avec fierté et émotion sa fille qui a su si bien prendre le relais. Cela n’effacera pas, bien sûr, le chagrin du moment mais je forme le vœu que cela vous aide à surmonter cette épreuve et à trouver un peu de lumière pour éclairer ces jours sombres et si mal venus. Toute ma sympathie sincère, chère Candice. (Luc Andries).
 
Très chère Candice, j’apprends Ă  l’instant par voie de presse le dĂ©cès de ton papa adorĂ©. J’imagine aisĂ©ment toute la peine et la tristesse que tu dois ressentir et je voudrais t’exprimer toute ma sympathie.
 De ton père je garde un magnifique souvenir : un homme avec grandeur, d’une grande Ă©rudition, dotĂ© de beaucoup de finesse -pas seulement de langage-, d’humour et d’une grande noblesse d’esprit. Sa passion pour les bonnes choses de la vie, qui plus est pour la cuisine, Ă©tait contagieuse et je crois qu’à ses cĂ´tĂ©s et ceux de votre famille je suis devenu un peu plus gourmet. Merci la vie! J’ai toujours apprĂ©ciĂ© ses attentions Ă  mon Ă©gard, je lui portais une grande estime, j’avais une grande joie Ă  continuer Ă  le lire de temps en temps. Ce fut un honneur et surtout une joie de le connaĂ®tre et de le frĂ©quenter, comme toute ta famille d’ailleurs. (Pablo-Manuel)
 
 Bonsoir Candice, je sais que la douleur est intense dans de tels moments et qu'aucun mot ne peut l'attĂ©nuer... Je voulais simplement te dire que je te souhaite Ă©normĂ©ment de courage Ă  toi et ta famille pour traverser ces pĂ©nibles moments.
J'ai encore en mémoire l'émission de Noël 2008 avec ton papa et toi, sa voix formidable et ton rire exceptionnel, on entendait dans l'intonation de ton papa toute l'admiration qu'il te portait et réciproquement.
Sois forte de l'amour qu'il te portera toujours et je suis certain que son souvenir te fera faire des merveilles car il sera lĂ  chaque fois que tu en auras besoin pour te conseiller et te guider.
Sincères condolĂ©ances et courage Ă  toute ta famille. (Pascal Fauville) 

Je te présente mes sincères condoléances très chère Candice. Je me souviens, il y a peu, de ton papa invité dans ton émission, de ta timidité de porter le casque dans le studio devant lui (toi, sa "petite" fille devant le grand homme de radio qu'il était), de la complicité entre toi et lui, de l'amour que vous vous portiez l'un à l'autre... C'était très touchant.
Tu es sa succession et je suis sûr qu'il est heureux et fier de toi.
Sois courageuse dans cette Ă©preuve, pense au meilleur, il ne serait pas content s'il te savait malheureuse. (Samuel Delcroix)

Je me permets de vous présenter mes très sincères condoléances pour cette disparition inopinée de votre époux, de votre papa. Je l'ai croisé lors de dégustations, lors de repas, il m'a toujours surpris par son savoir, sa sincérité ses propos mesurés, mais sans détours, toujours juste, humble et d'une correction à faire pâlir bons nombre de chroniqueurs...
Avec toute ma reconnaissance. (pierr Vicini)
 

La presse perd un grand Monsieur et le monde un humaniste.(Ronald)


Je suis terriblement triste du départ de Jacques. J'ai eu la chance de travailler avec lui. C'était un esthète. Un homme plein d'humour. Un perfectionniste.

Un grand amateur d'art aussi qui m'a encouragée à continuer dans ce domaine.

Jacques... infiniment. (Viviane Longtain)

 

La gastronomie belge perd une de ses grandes figures.

(Jean-Luc Henroteaux, Philippe Goffart, Le Jardin de Fiorine).

 

 Nous nous Ă©tions connus Ă  l'Ă©poque oĂą je dirigeais le Maxim’s Ă  Bruxelles pour Pierre Cardin. Par le web, Ă©tant actuellement Ă  Bali, j’ai appris la disparition Jacques Kother. J'avais eu la chance de le connaĂ®tre Ă  cette Ă©poque et Ă©galement de l'apprĂ©cier comme chroniqueur Ă  la radio quand j’étais Ă  Bruxelles. Je voulais vous assurer ainsi que votre famille de ma sympathie. De très loin, je pense Ă  vous. (Eric van Bruggen)

 

Revenant de l’étranger, j’apprends avec stupeur, le décès de notre ami Jacques. C’est avec grande émotion que je me souviens de lui et de tous ces merveilleux moments partagés ensemble au sein de l’Académie de Gastronomie.
Le monde de la gastronomie belge est en deuil et Jacques nous manquera Ă  jamais.
Une seule consolation : si le paradis existe, nous pouvons, aujourd’hui, ĂŞtre certains que la table y sera meilleure. (Serge Schultz)                                         
 


Editorial - 16/12/2009 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 9 commentaires | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Halte aux terroristes du goût!

A l’heure où le prévomitif fait toujours des ravages, défendre la gastronomie, la vraie cuisine, et les vins denses et racés est une opération de salut public.

L’offensive du bio, la ferveur des artisans à la recherche des meilleurs produits, la qualité des chefs soucieux de mettre en valeur et de magnifier le contenu de l’assiette, la variété des offres et le bonheur à table des amateurs de saveurs authentiques sont autant de raisons d’être optimistes et de se réjouir.

A côté des produits-rois choisis avec l’intelligence de la passion se bousculent pourtant des imitations, des aliments aussi surmédiatisés que déséquilibrés vantés par des tartufes.

Et c’est lĂ  qu’il faut crier haut et fort : «Halte aux terroristes du (mauvais) goĂ»t!»

Si le goût se forme (lentement), il se déforme aussi (très rapidement).

On fabrique des obèses au grand bénéfice des industriels et à grand renfort de pub plus ou moins mensongère à la télé pour des produits trop sucrés, trop gras, trop salés, bourrés de chimie.

357 additifs chimiques sont autorisés dans nos assiettes…

35 kilos de sucre, c’est ce que nous avalons chaque année sous différentes formes, solides ou liquides.

4 kilos de sel, soit deux fois la limite fixée par l’OMS, c’est que nous consommons en moyenne chaque année.

La malbouffe a encore de beaux jours devant elle.

Bonjour les dĂ©gâts !

Personne n’aime des vins piqués, oxydés, troubles, des légumes sans goût, des fromages sans saveur, des volailles ou des viandes insipides et qui dégagent, dans la poêle ou dans la cocotte, un liquide inutile et insipide.

Raison de plus de se comporter en consommateur informé, de savoir lire les étiquettes, de se comporter en curieux de bonnes choses et de bon appétit.

La gastronomie, telle que nous la défendons depuis longtemps, n’est pas une religion.

C’est un retour aux sources pour ceux qui savent que la qualité se mérite et n’est pas nécessairement plus onéreuse.

Songeons que la malbouffe est en partie responsable de 30 % de nos cancers, de centaines de milliers d’obèses, de diabétiques, et d’insuffisants cardiaques.

 Rien qu’en France, cette malbouffe provoque trois fois plus de morts que le tabac et cinquante fois plus que les accidents de la route.

Manger sain, apprécier le «bon», rechercher l’assiette idéale, c’est être gastronome.

Aujourd’hui, la gastronomie est toujours, mais plus seulement, plaisir des papilles, émotions gustatives, choix du meilleur, école du talent.

C’est la seule façon d’éviter le désastre du goût perdu.

                                                                                                         

Jacques Kother           


Editorial - 07/11/2009 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

54 Articles (11 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Editorial:
Chers lecteurs

Derniers articles de la rubrique:
·Chers lecteurs

·La table fait la fĂŞte

·Un grand dossier consacrĂ© aux trĂ©sors de l'Alsace

·Gagnez une croisière pour deux

·Â«Beer-pairing» : quand la bière s’invite Ă  table

·Les recettes de cuisine font la fĂŞte

·Les gastromĂ´mes cuisinent avec les grands chefs

·Le printemps Ă  toutes les sauces

· Savourons la fĂŞte!

·DĂ©jeuner sur l’herbe dans un Jardin des DĂ©lices Ă  Bambois

·L’esprit impertinent de la cuisine

·Que votre volontĂ© soit fĂŞte!

·Voici les rĂ©ponses Ă  notre concours Le Puzzle gourmand

·Participez Ă  notre concours Le Puzzle gourmand et gagnez une croisière pour deux

·Tous sur le gril ! SpĂ©cial barbecue et grillades

·Allons conter fleurette

·Trucs et Recettes Ă  gogo : un livre indispensable et rĂ©jouissant

·Dans le nouveau Guide des Connaisseurs, du caviar venu d’ailleurs…

·Jacques Kother, un ĂŞtre d’exception, disparaĂ®t

·Halte aux terroristes du goĂ»t!

·NOUVEAU : les cours de cuisine de Candice Kother chez Mmmmh !

·Une vraie rĂ©volution gourmande

·L'explosion du bon goĂ»t

·La gastronomie, c’est l’érotisme de la bouche

·La gastronomie, c’est l’érotisme de la bouche

Glossaire de la Rubrique Editorial

Tous les articles de la Rubrique Editorial




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)