Le Guide des Connaisseurs - Coup de coeur Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
MagnumMagnum

·Les trophĂ©es des Calvados
·Les vertus ignorĂ©es du champagne
·Le Guide Hachette des Vins SĂ©lection 2013

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
L’empereur Napoléon Ier détestait les haricots verts. Il craignait d’y trouver des fils qui lui donneraient l’impression d’avoir des cheveux dans la bouche.

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20319

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Coup de coeur

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Coup de coeur  Glossaire de la Rubrique Coup de coeur
Rechercher :

Le Doux Wazoo Ă  Ixelles : meilleur cuit que cru

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). Il a beaucoup aimĂ© le Doux Wazoo Ă  Ixelles, un restaurant Ă  l’ancienne qui sert une cuisine haute en goĂ»t marquĂ©e par le terroir et qui est dirigĂ©e par Roland Berliner, un homme très chaleureux.
 
Philippe Callet : Il s’agit d’une institution vĂ©nĂ©rable, genre bistrot 1900, et d’une cuisine qui n’est pas faite pour des maigrichons.…
 
Jacques Kother : Sans oublier les savoureux vins du patron, Roland Berliner, un homme sympathique, jovial et gourmand, qui adore se promener dans les vignobles en connaisseur, y dĂ©nicher de bonnes bouteilles et en parler.
Ce sont des vins qui ne se poussent pas du col, qui ne sont pas très chers, qui sont faits pour la soif.
Il faut goûter ici le beaujolais de l’année ou le Corbières, servis bien frais, comme les petits vins blancs. On frémit d’aise et on se met en appétit.
 
Philippe Callet : Et il en faut. Les assiettes sont copieuses.
 
Jacques Kother : C’est une cuisine solide, savoureuse, haute en goĂ»t, marquĂ©e par le terroir. On se rĂ©gale de jambon persillĂ© comme en Bourgogne, de viandes rouges, bien entendu, de boudins noirs, de saucisson chaud de Lyon, d’une andouillette grillĂ©e, de confit de canard ou d’un carrĂ© de veau de lait aux fèves des marais.
Imaginez-vous dans un décor de café 1900, avec des objets et des affiches anciennes, deux grandes salles et une petite au milieu. Beaucoup de monde, des gens qui aiment visiblement manger et on déjeune ici à partir de 16 euros, à midi, avec le choix entre trois entrées, trois plats et le café.
Cette semaine, par exemple, ravioles de munster sauce Roquefort et filet américain servi avec des frites-maison cuites à la graisse de bœuf, c’est-à-dire à l’ancienne.
 
Philippe Callet : C’est un endroit très convivial ?
 
Jacques Kother : C’est un bistrot idĂ©al, sans chichis, sans snobisme, avec un vĂ©ritable accueil, du bon pain sur la table, du beurre qui n’est pas prĂ©sentĂ© dans du papier argent, un service diligent, et un chef, RĂ©gis Duflo, qui ne fait pas dans la haute gastronomie mais dans le rĂ©gal simple. Le Doux Wazoo - ça s’écrit W A Z O O  - c’est du rustique, de la cuisine bourgeoise, de l’amitiĂ© dans l’assiette et du bonheur dans le verre, Ă  partir de 4 euros. On peut manger ici un sapide onglet Ă  l’échalote, un tiramisu aux marrons ou un baba dĂ©licieusement Ă©coeurant.
On est ici dans un musée vivant, les plats sont inscrits sur une ardoise, le mardi soir on peut apporter sa bouteille de vin sans payer un droit de bouchon.
Bref, un certain bonheur Ă  table. Pour le vin, demandez conseil Ă  Roland Berliner.
Je me demande mĂŞme si le prĂ©sident Kennedy, dans un discours fameux, ne pensait pas Ă  lui quand il a dĂ©clarĂ© : « Ich bin eine Berliner Â»â€¦ Mais je dois me tromper. 
 
 
Restaurant Le Doux Wazoo
Rue du Relais, 21
Ixelles (1050 Bruxelles).
TĂ©l. 02/ 649 58 52
F. Samedi midi, dimanche et lundi soir.


Coup de coeur - 15/12/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le Guide Delta Belgique 2007 : intelligent et fiable



Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). C’est la saison des guides annuels et il les a analysĂ©s au microscope. Quels sont les meilleurs ?
 
Jacques Kother : Si votre amour de la bonne table, votre enthousiasme, votre appĂ©tit exigent de palpables dĂ©lices, difficile de ne pas acheter un guide annuel. Il y en a de bons et de meilleurs.
Il y en a aussi de très mĂ©diocres, faits par des gens qui n’ont qu’une vague notion de la gastronomie. Alors, il faut choisir. Qu’est-ce qu’on attend d’un guide des restaurants ? On attend d’un guide annuel qu’il ne soit pas comme une daube de bĹ“uf ratĂ©e, qui ne laisserait dans l’assiette qu’un morceau sec et filandreux, noyĂ© sous des carottes abusives. Ce qu’on veut, ce sont des renseignements objectifs, pas des assassinats de bons et mĂŞme de mauvais restaurants, et bien entendu, pas des renseignements Ă©ventĂ©s ou fielleux.
 
Philippe Callet : Alors, soyons prĂ©cis, quels sont ceux que vous mettez en tĂŞte ?
 
Jacques Kother : Il n’y a pas de guide absolument parfait mais le Guide Delta Belgique, qui sort ces jours-ci en librairie, sera mon favori.
Oui mais, direz-vous, on a beaucoup parlĂ© du Michelin dans la presse. Pourquoi pas le Michelin, qui est le plus renommĂ© dans le monde ?
C’est vrai mais le Michelin n’est peut-être plus ce qu’il était. Un ancien chroniqueur gastronomique français affirme dans un livre qui vient de paraître que le Michelin France annonçait 500 000 exemplaires vendus alors qu’il en était en 2005 à 158 500 exemplaires.
SacrĂ©e diffĂ©rence mĂŞme s’il reste le premier en France. On ne connaĂ®t pas ses chiffres de vente en Belgique, mais c’est Ă©videmment beaucoup moins. Et ce qu’on reproche au Michelin Belgique, ce n’est pas tant d’avoir fait parler de lui en enlevant une Ă©toile au Comme Chez Soi pour passation  de pouvoir d’un chef Ă  l’autre, alors qu’il fera encore parler de lui l’an prochain en la lui rendant, c’est de bonne guerre commerciale, ce sont ses commentaires souvent sans intĂ©rĂŞt et ses sanctions parfois et mĂŞme souvent incomprĂ©hensibles.
 
Philippe Callet : Revenons au Delta. Qu’est-ce que vous apprĂ©ciez dans ce guide ?
 
Jacques Kother : D’abord son information, sĂ©rieuse, sans agressivitĂ©, contrairement Ă  un autre guide dont la diffusion est suspendue actuellement par la justice et qui est critiquĂ© partout.
Son Ă©quilibre aussi : 2300 restaurants, 950 en Wallonie, 950 en Flandre, 400 Ă  Bruxelles. Celui ou celle qui voyage un peu a lĂ  un choix sĂ©rieux. Acheter un Delta Ă  24 euros 75, c’est un investissement rentable. Il faut dire aussi qu’un guide, c’est un Ă©norme travail qu’il faut encourager.
           
Philippe Callet : Il ne distribue pourtant ni Ă©toiles ni beaucoup de rĂ©compenses.
 
Jacques Kother : C’est vrai : en Wallonie, cette annĂ©e, un Delta d’or au Jardin des BĂ©gards Ă  Liège, un Delta d’Argent Ă  l’Eveil des Sens de Montigny-le-Tilleul, et un Delta de Bronze Ă  l’ImpĂ©ratif Ă  Maisières, un très bon restaurant de produits de la mer. Pour le reste, un Delta d’Or au Oosthoek Ă  Knokke, un Delta d’Argent au Goedendag Ă  Lissewege  et un Delta de Bronze au Waterschoot Ă  Rijkevorsel. C’est tout et c’est très bien ainsi. Donc, bravo au guide Delta, qui mĂ©rite, lui, un Bel RTL d’or…
 
Philippe Callet : Il y a d’autres guides…
 
Jacques Kother : Il y en a dont je ne peux pas parler, comme le Gault et Millau, parce que je ne les ai pas reçus tout simplement.
Et puis, un petit guide assez pratique pour ceux qui veulent trouver à Bruxelles un restaurant de cuisine étrangère, il y en a pour tous les goûts, c’est le Belga Planet 2007, qui répertorie les restaurants selon les pays. Cela coûte 12 euros. Cela plaît aux jeunes. C’est le guide préféré de ma fille Candice qui est la gastronome de Victoire, le supplément du samedi du journal Le Soir.
Donc, pour moi, c’est une bonne affaire après le Delta Belgique qui vient de sortir de presse et le Delta Bruxelles qui paraîtra en mars.



Coup de coeur - 08/12/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le restaurant indonésien Garuda à Bruxelles : manger comme à Bali

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). Il est temps de parler des plats qui rĂ©chauffent : choucroute, bouillabaisse, couscous. Ou encore une bonne table de riz. Celle du restaurant indonĂ©sien Garuda Ă  Bruxelles, par exemple.
 
Jacques Kother : C’est le temps d’une savoureuse choucroute garnie, du cassoulet toulousain, des jambonneaux bien dodus, de la fondue savoyarde, et mĂŞme de la bouillabaisse servie avec ses croĂ»tons et une rouille qui requinque.
La rouille, c’est une sorte de mayonnaise Ă  l’ail, qui accompagne le poisson pochĂ© ou la soupe de pĂŞcheur. Traditionnellement, on monte cette sauce Ă  la force du poignet dans un mortier mais pour les paresseux, il suffit d’ajouter Ă  une mayonnaise dĂ©jĂ  faite trois gousses d’ail râpĂ©es, une grosse cuillerĂ©e de harissa, un morceau de mie de pain trempĂ©e et pressĂ©e entre les doigts. On mĂ©lange au fouet ou au mixer Ă©lectrique et c’est tout. VoilĂ  qui vous rĂ©chauffe un plat. On peut dĂ©guster une remarquable et succulente bouillabaisse Chez Marius en Provence, 1 Place du Petit Sablon Ă  Bruxelles. Cet excellent restaurant existe depuis plus de 40 ans. C’est une adresse aussi sĂ©rieuse que sympathique.
 
Philippe Callet : Mayonnaise, ail et harissa, c’est simple mais pour ceux qui l’ignorent, la harissa, c’est le condiment favori des MaghrĂ©bins.
 
Jacques Kother : On l’achète en tube dans les grandes surfaces notamment. C’est une purĂ©e rouge très relevĂ©e faite avec des petits piments brĂ»lants, de l’ail, de la pulpe de tomate. On relève aussi le jus du couscous avec la harissa. Mais, attention, c’est violent.
 
Philippe Callet : Une adresse pour le couscous?
 
Jacques Kother :  A Bruxelles, elles sont très nombreuses. Alors, une bonne adresse Ă  Wavre : l’Etoile de Fès, rue Joseph Wauters n° 38. C’est un endroit charmant et le couscous pacha est dĂ©licieux. Il y a des danseuses le vendredi soir et le samedi. La danse du ventre, c’est plus efficace qu’un radiateur Ă©lectrique.
 
Philippe Callet : On peut aussi, pour se rĂ©chauffer, manger comme en Asie…
 
Jacques Kother : Chinois, vietnamiens, thaĂŻlandais, ce n’est pas ça qui manque.
Les restaurants indonĂ©siens sont plus rares chez nous. Un seul Ă  Bruxelles, le Garuda, qui propose une table de riz de dix ou vingt plats. Avec une dizaine de plats, c’est 25 euros. Mais la carte est variĂ©e. Les prix ne sont pas excessifs. On y mange aussi bien la soupe au crabe que du crabe au curry ou du poisson marinĂ© cuit dans une feuille de bananier, des brochettes de poulet, de bĹ“uf ou d’agneau, des scampis, des calamars, des moules sauce piquante, du poulet frit aux Ă©pices. Les plats varient entre 8 et 10 euros. Le dĂ©cor est enrichi d’objets d’artisanat indonĂ©sien.
On aime ou pas ce genre de cuisine mais c’est authentique et c’est au cœur de Bruxelles.

Restaurant Garuda
Place Ste Catherine, 4
1000 Bruxelles
TĂ©l. 02/ 513 05 92
F. lundi.
 


Coup de coeur - 01/12/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 9 commentaires | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

La Fille d’Emma à Uccle : elle vous prend aux tripes

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). 
Il a dĂ©couvert un petit restaurant de Bruxelles oĂą l’on sert encore tous les jours un plat rare : des tripes Ă  la mode de Caen et pourtant, les Belges ne raffolent pas des tripes.
 
Jacques Kother : La preuve : la plupart des tripiers ont disparu. Et pourtant,  de bonnes tripes qui ont cuit pendant 8 ou 10 heures, qui sont servies brĂ»lantes dans leur jus savoureux, c’est bombance et rigolade, c’est bonne humeur et amitiĂ©. Les personnages de Rabelais, tous bons buveurs et joyeux drilles, s’en rĂ©galaient et s’écriaient joyeusement : « Tout pour la tripe ! Â»
Si les fines bouches font la grimace, elles ont tort. La sauce qu’il faut « lĂ©cher Â»,  a bĂ©nĂ©ficiĂ© de la gĂ©latine d’un pied de veau qui lui donne du fondu. Elle est enrichie de carottes et d’oignons. Elle est Ă  base de cidre ou de vin blanc, avec un peu de calvados qui lui donne parfum, saveur et tonus. On peut sans façon  tremper son pain dans la sauce onctueuse ou Ă©craser quelques pommes vapeur, et, ai-je besoin de le dire ?, on se rĂ©gale.
 
Philippe Callet : C’est un peu le Moyen Age Ă  table. Pantagruel et Gargantua. ..
En fait, les Belges aiment certains abats comme les rognons, les ris de veau, mais ils connaissent probablement très peu les tripes à la mode de Caen.

Jacques Kother :
C’est qu’on n’en fait pratiquement nulle part et que les conserves de tripes sont rarement très bonnes. Les tripes sont trop souvent maigres et coriaces. Or, ici, dans le petit restaurant baptisĂ© « La Fille d’Emma Â» et que j’ai dĂ©couvert Ă  Uccle cette semaine, elles sont tendres comme un premier amour, sapides comme un premier baiser, savoureuses comme un pĂ©ché…


La salle Ă  manger

Philippe Callet : Qui est en rĂ©alitĂ© la fille d’Emma ?
 
Jacques Kother : Dans la salle, qui n’est pas grande, mais qui est très attrayante, on voit au mur une photo d’Emma. Elle Ă©tait très jolie. Sa fille, qui est aussi mignonne, s’appelle Martine Pauwen, elle a toujours baignĂ© dans la restauration, et elle dirige avec un autre professionnel sympathique, Dany Burgeon, qui est en cuisine, ce petit resto familial et bien bruxellois. Chez eux, on trouve une cuisine Ă  l’ancienne avec des accents de terroir et une promenade vers les plats italiens comme le carpaccio et ses copeaux de parmesan, ou des lasagnes. 


Martine Pauwen et Dany Burgeon

Philippe Callet : Citez-nous quelques plats pour avoir une idĂ©e…Et nous mettre en appĂ©tit.
 
Jacques Kother : A midi, on peut manger ici un seul plat au choix pour 8 euros 90, un menu complet pour 15 euros. Le verre de vin est Ă  2 euros 60 et la carte des vins est truculente.
On trouve chez « La Fille d’Emma Â» des plats de viande ou de poissons traditionnels, mais aussi l’os Ă  moelle rĂ´ti au thym frais, qui a toujours des amateurs, le bloempanch Ă  la bruxelloise, qui est un gros boudin au sang lardĂ©, servi avec une sauce Ă  l’oignon, des escargots qui, je l’espère, sont des petits gris de Namur, le rognon Ă  l’estragon, du stoemp ou des boulettes sauce tomate, l’onglet Ă  l’échalote, les fameuses tripes Ă  16 euros 50, et beaucoup de bonnes choses, sincères et goĂ»teuses. J’espère qu’ils nous feront un jour une vraie et rare tĂŞte de veau en tortue-maison… Pas de haute gastronomie, bien entendu, pas de cuisine snob, mais un bistro pour les copains et en Ă©tĂ© une belle terrasse extĂ©rieure. On y mange Ă  la bonne franquette, sans se ruiner, et c’est très bien ainsi. C’est une table sans chichis Ă  laquelle François Rabelais festoierait de bon cĹ“ur avec son slogan : « Tout pour la tripe Â».

La Fille d’Emma
Rue Vanderkindere, 404
Ă  1180 Uccle
TĂ©l. 02/ 343 39 69
F. Samedi midi et dimanche.
 
 


Coup de coeur - 24/11/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le restaurant L’O à la Bouche : un bon coup de Bioul

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI).  Il a dĂ©couvert avec plaisir Ă  Bioul, pas loin de Namur, un très joli restaurant dirigĂ© par un jeune chef talentueux, Olivier Vanden Branden.
 
Philippe Callet : Vous avez Ă©tĂ© cette semaine Ă  Bioul, un village près de Namur et lĂ , vous avez fait une vraie dĂ©couverte…
 
Jacques Kother : J’y suis allĂ© incognito comme d’habitude mais on m’avait dĂ©jĂ  dit beaucoup de bien de l’O Ă  la bouche, un très joli et sympathique restaurant oĂą officie un grand de demain, Olivier Vanden Branden. Il a 27 ans. Il a travaillĂ© dans des maisons fameuses, Ă  Londres, Ă  Barcelone, chez le cĂ©lĂ©brissime Alain Ducasse, et ailleurs, comme compagnon. C’est un restaurant encore peu connu mais que je conseille vivement. Allez Ă  Bioul. C’est près de Namur mais aussi de Dinant, d’Annevoie et de Profondeville.
 
Philippe Callet : C’est Ă©videmment, on l’imagine, une cuisine originale et assez moderne…
 
Jacques Kother : Vous avez un menu Ă  30 euros avec des choix. Il y en a pour toutes les envies.
Je ne vais pas tout citer mais juste pour vous mettre le vin à la bouche, que diriez-vous de noix de Saint-Jacques juste saisies servies sur une compotée d’agrumes, ou d’une poularde fondante servie avec un sapide jus au cresson, et des lentilles vertes du Puy, les meilleures, du cabillaud servi avec un confit provençal, une pointe d’ail, une émulsion de cidre et de fines tranches de chorizo pimenté, ou du bœuf persillé servi avec de vraies pommes allumette maison, des oignons grelots et une sublime sauce bordelaise, et, cerise sur le gâteau, un superbe pain perdu moelleux, glace vanille et caramel, avec de fines tranches de pommes.
Cela donne faim. On lit la carte avec appétit.
 
Philippe Callet : Vous m’avez dit aussi avant l’émission que le chef ne dĂ©daigne pas des prĂ©parations aussi rustiques que savoureuses avec parfois une touche mĂ©diterranĂ©enne.
 
Jacques Kother : De temps en temps des sardines fraĂ®ches, de la joue de veau Ă  la Leffe, ou dans le menu du mois, en entrĂ©e, de la queue de bĹ“uf, qui est un morceau très savoureux et tendre, avec du foie gras et un confit de figues. Je n’ai pas goĂ»tĂ© mais des clients m’ont assurĂ© que c’est exceptionnel. Je veux bien le croire. Ce petit restaurant est un nouveau phare wallon du renouveau sensoriel. Les produits sont de haute qualitĂ©. Des intitulĂ©s sobres tĂ©moignent d’une recherche intelligente de l’harmonie des sens. Toutes les saveurs sont dans l’assiette, dans un dĂ©cor moderne et chaleureux. Olivier Vanden Branden a un talent fou, et il n’y a que des demeurĂ©s du goĂ»t qui peuvent en douter.
C’est ma meilleure découverte de la semaine.
 
 
Restaurant L’O à la Bouche
Rue de Fraire, 24
5537 Bioul
TĂ©l :  071/ 30 79 04
Fax : 071/ 30 79 04
GSM : 0498/ 49 03 37
Ouvert Jeudi et vendredi midi et soir, samedi soir, dimanche midi et mercredi soir, mais possibilitĂ© d'ouverture les autres jours si rĂ©servation  de 10 couverts minimum
Service traiteur
Terrasse en été
 


Coup de coeur - 17/11/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

175 Articles (35 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Coup de coeur:
Le Café Lequet à Liège, le temple des boulets-frites!

Derniers articles de la rubrique:
·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©

·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele

·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

·Pour ses 30 ans, le Blue Elephant de Bruxelles propose un formidable menu Ă  30€

·The Cube, avec Sang Hoon Degeimbre: une expĂ©rience inoubliable

·Un Passage Ă  -haut- niveau Ă  Uccle

·Le restaurant La Manufacture Ă  Bruxelles: 20 ans de «fait main»

·La Main dans la PoĂŞle Ă  Ixelles: le soleil de l’Italie

·Damien Bouchery et StĂ©phane Lefèvre : Bistrot du Mail et Petits Oignons…

·Le Chalet Robinson, dans le Bois de la Cambre Ă  Bruxelles, enfin rouvert !

·Bourg-en-Bresse et Vonnas : du bonheur cet Ă©tĂ©

·Bloempanch et Wok n’Roll Ă  Bruxelles

·Fosses-la-Ville: Le Vin100 mais pas sans vins

·Paris. Le Train Bleu : arrĂŞt buffet !

· Le restaurant Living Room 102 Ă  Knokke / Sluis: la frontière du bon goĂ»t

·Hostellerie Dispa Ă  Walcourt : le terroir du dessus

·Les Pieds dans le Plat Ă  Marenne : le nez, encore mieux

·Un resto-bistro très agrĂ©able Ă  Uccle : on fonce «Chez Alphonse»!

·Restaurant De Kapblok Ă  Dilbeek : les principes de Peter

·Restaurant Le Saint-Boniface Ă  Ixelles: au fond du terroir

·La Kermesse Bruegel Ă  Bruxelles : Ancienne Belgique

·Le Moulin de Lindekemale Ă  Woluwe-Saint-Lambert : la roue des saveurs

·Restaurant Serenata Mare : Zaventem-sur-Mer

·Chapelle-lez-Herlaimont: Pouic-Pouic ravit Jacob. Et les autres.

·Friture RenĂ© Ă  Anderlecht: pour avoir la frite!

Glossaire de la Rubrique Coup de coeur

Tous les articles de la Rubrique Coup de coeur




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)