Le Guide des Connaisseurs - Coup de coeur Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
EditorialEditorial

·Chers lecteurs
·La table fait la fĂŞte
·Un grand dossier consacrĂ© aux trĂ©sors de l'Alsace

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
En Andalousie, les femmes qui voulaient séduire mettaient des feuilles et des fleurs d’abricots sous leurs jupes. Mais enfin...

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20319

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Coup de coeur

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Coup de coeur  Glossaire de la Rubrique Coup de coeur
Rechercher :

Le Chabichou à Ophain : auberge à l’ancienne, cuisine moderne

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de BEL RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (émission transmise en direct sur RTL TVI). Direction Ophain, dans l’entité de Braine-L’alleud, pour y découvrir un restaurant baptisé sympathiquement Le Chabichou.
 
Jacques Kother : Un chabichou, c’est un petit fromage de chèvre du Poitou dont la meilleure saison est l’étĂ© mais je suppose que le restaurant porte surtout  ce nom-lĂ  parce que c’est mignon.
Imaginez une ancienne ferme rĂ©novĂ©e mais toujours avec ses vieilles poutres, un feu ouvert, un mobilier ancien, des tables accueillantes. Si le beau temps arrive un jour, on pourra mĂŞme dĂ©jeuner dans le jardin. C’est une adresse attrayante, très « chou Â», et très sympathique.
 
Philippe Callet : OĂą vous avez dĂ©gustĂ© les premières asperges de la saison.
 
Jacques Kother : Le bonheur. Crues, on a l’impression qu’elles ont fait une cure de viagra. On les retrouve rigides, fermes et turgescentes… Mais, quand elles sont cuites, flexibles, tendres et sapides, fĂ©minines enfin… Les premières asperges, c’est toujours un grand moment de plaisir et, pour moi, la meilleure recette, c’est « Ă  la flamande Â» avec des Ĺ“ufs durs Ă©crasĂ©s Ă  la fourchette, du beurre fondu, et beaucoup de persil hachĂ©, ou alors « Ă  la Fontenelle Â», plongĂ©es comme des mouillettes dans le beurre fondu puis dans le jaune d’un Ĺ“uf Ă  la coque. C’est un vrai pĂ©chĂ©.
 
Philippe Callet : Très pardonnable. Mais au Chabichou, ce n’est pas ainsi qu’on les prĂ©pare.
 
Jacques Kother : Elles accompagnent très bien des filets de sole et des noix de Saint-Jacques dans ce que le chef appelle un pot-au-feu et qui est plutĂ´t une rĂ©duction crĂ©mĂ©e. Je vous dit tout de suite que le chef Bruno Van Vennet a travaillĂ© dans de grandes maisons, l’Ecailler du Palais Royal, La Villa Lorraine, notamment. Sa cuisine est recherchĂ©e, sans dĂ©rives Ă  la mode, et avec des prix contrĂ´lĂ©s. Le menu le moins cher, menu poissons, est Ă  34 euros. Un menu 6 services avec vins, c’est 65 euros. Mais j’ai vu des clients commander une bonne bière. Pourquoi pas ?
 
Philippe Callet : Mais c’est un peu dommage car la carte des vins est magnifique.
 
Jacques Kother : Et pas trop chère. Beaucoup de belles bouteilles aux environs de 20 euros et mĂŞme des vins maison Ă  16 euros qu’on facture au centimètre.
 
Philippe Callet : Donc belle maison Ă  l’ancienne, service attentif, et belle carte aussi des mets et des desserts.
 
Jacques Kother : Avec poularde fermière, filet de bar de ligne, dos d’agneau rĂ´ti, le filet pur est de l’Angus, le pigeonneau vient d’Anjou, et le dos de grosse barbue aux asperges et crevettes grises ; c’est tentant. Le plateau de fromages n’est pas nĂ©gligĂ©. Les desserts Ă  8 euros 50 tirent l’œil. Il y en a pour tous les goĂ»ts, y compris pour les fanas du chocolat. On passe un bon moment, sous le regard attentif d’un excellent maĂ®tre d’hĂ´tel, Michel Close, et on ne peut que fĂ©liciter le patron. Il a crĂ©Ă© ici un petit paradis gourmand oĂą mĂŞme le pain Ă  table est exceptionnel et une des bonnes tables du Brabant wallon. Il s’appelle d’ailleurs Painblanc, Philippe Painblanc. Cela ne s’invente pas. C’était prĂ©monitoire.
 
 
Le Chabichou
2, rue de l’Eglise
1421 Ophain
TĂ©l. 02/ 385 07 76
Fermé mardi soir, mercredi toute la journée et samedi midi.
 


Coup de coeur - 24/03/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Les Copains d’abord à Woluwe-St-Lambert : une cuisine du soleil

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de BEL RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). Il a beaucoup aimĂ© «Les Copains d’abord», Ă  Woluwe-Saint-Lambert, une maison conviviale oĂą il a dĂ©gustĂ© une cuisine franche de goĂ»t, libĂ©rĂ©e et subtile.
           
Philippe Callet : Vous avez testĂ© un des restos favoris de Jean-Michel Zecca, qui adore la cuisine italienne et la cuisine de la MĂ©diterranĂ©e. Et vous allez nous dire si Jean-Michel est un vrai gastronome…
 
Jacques Kother : C’est un vrai connaisseur. Il m’avait dit «J’ai un faible pour les copains d’abord.» Je me suis dit : «Très bien, bravo, fidèle en amitiĂ©!» Mais «Les Copains d’abord», c’est le nom d’un restaurant de Bruxelles qui est très sympathique et oĂą la cuisine est vraiment excellente.
Pas un grand restaurant, pas vraiment bon marché, mais qui vaut le déplacement, à condition de trouver une table près de la verrière du jardin et pas dans les courants d’air de la porte d’entrée.
C’est convivial, le patron Orlando Nicolini est un véritable animateur, qui s’occupe admirablement de ses clients, et le menu 5 services à 38 euros, laissé à l’initiative du chef, est une trouvaille.
 
Philippe Callet : Qu’est-ce que vous n’avez pas aimĂ© ?
 
Jacques Kother : Rien. J’ai tout aimĂ©. Ces cinq services changent constamment. On peut choisir poisson ou viande, selon le vin. C’est une cuisine allĂ©chante, amusante, très bien faite, avec par exemple, du jambon cuit italien finement coupĂ©, aĂ©rien, sur une petite salade bien relevĂ©e, des Ĺ“ufs brouillĂ©s parfumĂ©s Ă  la tartuffata et au parmesan, des raviolis Ă  la ricotta, avec une sauce aux tomates fraĂ®ches, des paillardes de veau sur une mousse Ă  la ciboulette, et un triple dessert, dont une ganache au chocolat blanc sublimement Ă©coeurante.
J’ai bu un chianti classico remarquablement bon, de style moderne, ce qui nous change des abominables chianti du temps passé qui sentaient le vieux tonneau, et servi frais, grâce au ciel, et j’ai payé pour 2, avec le vin et l’eau, 114 euros 50.
 
Philippe Callet : Et pas un regret ? C’est une très bonne table.
 
Jacques Kother : Pas un regret, mĂŞme si le chianti est Ă  35 euros, ce qui est cher. Mais les vins italiens ne sont plus donnĂ©s.
On ne vous le dit pas toujours à table, et on a tort, mais on peut manger ici pour beaucoup moins. Le menu 3 services est à 19 euros, deux services à 15 euros et le vin le moins cher est à 18 euros. On vous le sert aussi au centimètre. Vous ne payez que ce que vous buvez.
C’est le bon truc si vous voulez faire des économies.
En été, on mange dans le jardin. J’ai beaucoup aimé cette cuisine franche de goût, libérée, subtile, qui n’a rien à voir avec celle que prône le guide Michelin, et que les connaisseurs n’apprécient pas.
 
Philippe Callet : La vĂ©ritĂ© est dans l’assiette.
 
Jacques Kother : Pas de luxe inutile, mais du talent au service des saveurs authentiques. C’est un des meilleurs restaurants du genre. Si on manque de soleil, c’est lĂ  qu’il faut aller.


LES COPAINS D’ABORD
Avenue Prekelinden, 72
1200 Bruxelles (Woluwe-Saint-Lambert)
TĂ©l. 02 / 733 63 64
Fermé lundi midi, samedi midi et dimanche.
 
 
 
           


Coup de coeur - 17/03/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le Grill des Tanneurs, Namur : pour les vrais gourmands et non pour les frimeurs

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de BEL RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). Direction Namur qui offre de nombreuses bonnes tables, dont L’Espièglerie et une maison sympathique : «Le Grill des Tanneurs».
 
Philippe Callet : Namur a beaucoup de bonnes tables et au fil du temps, vous en avez testĂ© quelques-unes, qui illuminent les papilles…
 
Jacques Kother : Qui vivent heureuses, sans Ă©toiles, sans chichis, loin des additions abusives et des produits très onĂ©reux, chers Ă  certaines maisons qui me font toujours penser Ă  une rĂ©plique de cinĂ©ma signĂ©e Michel Audiard. Il faisait dire Ă  Marie LaforĂŞt : «Enfin ! Je ne vais pas passer ma vie en porte-jarretelles sous prĂ©texte que je ne sais pas faire les pieds-de-mouton.»
Donc, Ă  Namur, un endroit idĂ©al, c’est L’Espièglerie de la famille Bouvier, oĂą officie un grand cuisinier Jean-François Quarrez, qui a travaillĂ© chez Bruneau, Ă  l’Ecailler du Palais Royal et au Bijgaarden.  
 
Philippe Callet : On y mange Ă©videmment très bien dans un cadre Ă  l’ancienne très accueillant…


Benoît Lutgen à L'Espièglerie
 
Jacques Kother : Le menu, vins compris, Ă  32 euros cinquante, y est excellent. J’y ai dĂ©jeunĂ© cette semaine avec le plus gastronome des ministres de Wallonie, BenoĂ®t Lutgen, qui est en charge notamment de l’Agriculture et du Tourisme. Nous nous sommes rĂ©galĂ©s du bĹ“uf Ă©cossais Ă  la plancha, qui est superbe. BenoĂ®t Lutgen est un amateur de cuisine Ă  l’ancienne, de plats mitonnĂ©s, c’est un connaisseur, il a bien raison, et prĂ©cisĂ©ment, juste Ă  cĂ´tĂ©, le Grill des Tanneurs est un endroit idĂ©al pour ceux qui apprĂ©cient la tradition.
 
Philippe Callet : Qu’est-ce qu’on sert au Grill des Tanneurs ?
 
Jacques Kother : Evidemment, des viandes rouges, la cĂ´te Ă  l’os, le tartare hachĂ© Ă  la minute, le carrĂ© d’agneau en croĂ»te, les rognons Ă  la Namuroise, et la sole simplement meunière. Une cuisine pour les vrais gourmands et non pour les frimeurs.
Il y a aussi des plats qui font sourire de plaisir comme – je cite - les petits gris comme Monsieur Antoine les aime, avec des lardons, de la crème et de l’ail.
Un bon point pour les mentions qui rassurent l’appĂ©tit : bĂ©arnaise maison, bonnes grosses frites, et le menu dit de la Tante Jeanne, Ă  25 euros, est une petite merveille avec un choix entre quatre belles entrĂ©es, quatre plats, et un dessert au choix.
 
Philippe Callet : Par exemple…
 
Jacques Kother : Notamment, une pomme de terre farcie de jambon de la SĂ»re Ă  la sauge ou une fricassĂ©e de saint-pierre et de petits gris aux poireaux, et une cĂ´te de veau façon osso buco, ou un dos de cabillaud en croĂ»te servi avec un beurre tomatĂ© aux Ă©pices. Rien que du bon et qui aiguise l’appĂ©tit.
Mais je vous gardais au chaud la meilleure nouvelle. En semaine, du lundi au vendredi Ă  midi, Le Grill propose aussi un menu deux services – ouvrez bien les oreilles et surtout la bouche,  Ă  8 euros 20. Aujourd’hui, lasagne de poissons, mousse Ă  l’orange et lundi, escalope de veau milanaise et Tiramisu.
Nous voilà loin de la bouffe bien-pensante et du goût mou. C’est une des tables les plus sympathiques de Namur. Même les demeurés de la papille y retrouvent le plaisir de la vraie cuisine.
 
 
LE GRILL DES TANNEURS
Rue des Tanneries, 13
A 5000 Namur.
TĂ©l. 081 24 00 24
F. Dimanche soir.
 
 


Coup de coeur - 10/03/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Nos grands restaurants belges sont moins chers que les français

La preuve par la Villa Lorraine
 
Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de BEL RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). Les grands restaurants apportent d’inoubliables souvenirs. Jacques Kother en a encore eu la preuve Ă  la Villa Lorraine Ă  Bruxelles, une des plus belles maisons de Belgique, oĂą le menu 5 services de midi, apporte du rĂŞve et du bonheur pour 55 euros. 
 
Philippe Callet : La cuisine des restaurants va-t-elle s’envoler vers les salmigondis, les petits pois coupĂ©s en quatre, la dĂ©construction, ou, au contraire, y aura-t-il toujours des temples du bien-manger traditionnel Ă©voluĂ© ? C’est la question que vous vous posez aujourd’hui.. Et la rĂ©ponse est…. ?
 
Jacques Kother : La rĂ©ponse est : on l’espère.
On peut aimer, c’est mon cas, les bons bistrots, qui mitonnent des produits de qualité, et les grands restaurants qui vous apportent de savoureux et parfois d’inoubliables souvenirs.
J’ai toujours pensé que les grands restaurants, c’est cher, bien, entendu, et c’est normal, puisque la plus haute qualité est au rendez-vous, mais on peut faire des économies.
Et je vais vous donner le truc.
J’en ai encore eu la preuve, pas plus tard qu’hier, à la Villa Lorraine à Bruxelles, un des plus grands restaurants du pays, un des plus beaux, un des plus agréables, mais où on ne peut pas s’installer sans cravate, ni sans veste, et c’est très bien ainsi. Un peu de tenue, svp.
La Villa Lorraine, c’est splendide. Un décor renouvelé, un service parfait, attentif, et à midi un superbe menu à 55 euros, imbattable pour la qualité et les nombreux suppléments gratuits. La TVA des restaurants français est indigeste. Chez nous, c’est pire… Et pourtant, nos grands restaurants sont moins onéreux que les français, dont le prix plancher est de 70 à 80 euros… Souvent davantage.
 
Philippe Callet : Et aussi, m’avez-vous dit, une carte des vins exceptionnelle et Ă  prix raisonnables.
 
Jacques Kother : Des vins Ă  partir de 19-20 euros. Beaucoup de demi-bouteilles et mĂŞme des carafes de qualitĂ©. On ne trouve pas facilement ça ailleurs. Evidemment, on y trouve aussi des flacons de prestige beaucoup moins accessibles. Normal.
Alors, voici comment aborder ce grand restaurant. Ou vous garez votre voiture Ă  cĂ´tĂ© dans la rue, ou vous la confiez au voiturier. Vous entrez. La charmante dame du vestiaire s’empare avec le sourire de votre manteau et vous ouvre la porte. Vous traversez la première salle et vous arrivez au bar. Si vous avez envie d’un apĂ©ritif, je vous conseille la carafe bien frappĂ©e de champagne pour deux ou trois. C’est très festif. On vous apporte la carte et, Ă  midi, le menu 5 services est  superbe, fromages et dessert compris (55 euros).
C’est une excellente affaire.
 
Philippe Callet : Bon, vous avez choisi Ă  la carte ou le menu et on vient vous chercher pour passer Ă  table.
 
Jacques Kother : Et lĂ  c’est le bonheur. Un service attentif, très efficace et souriant, des tables bien sĂ©parĂ©es, un dĂ©cor très rĂ©ussi, le magnifique jardin Ă  travers les verrières, le directeur du restaurant Jan De Craemer, qui vous chouchoute, la cuisine splendide des Vandecasserie , père et fils, grands cuisiniers, avec leur Ă©quipe. Actuellement, la vedette, c’est le skrei, la noblesse du cabillaud norvĂ©gien, avec une sauce aux crevettes Ă©pluchĂ©es Ă  la main,, et les premiers jets de houblon Ă  l’œuf pochĂ©, une grande vedette de notre gastronomie, qui avait fait l’admiration il y a longtemps du grand cuisinier français Raymond Oliver.
 
Philippe Callet : Bref, rien que du plaisir…
 
Jacques Kother : Rien que de la joie Ă  table. La Villa Lorraine est au top de tous les guides annuels sauf un, qui se ridiculise. Il faut le dire. J’y suis allĂ©, j’ai payĂ© mon addition, j’ai emportĂ© des souvenirs heureux. Je parle en toute libertĂ©. Et si vous y entrez, dans la première salle, Ă  droite, vous verrez un tableau avec un homme qui dĂ©guste un  vin en connaisseur. C’est le regrettĂ© Marcel Kreusch, le plus grands restaurateur de cette Ă©poque, qui a fait de cette belle maison ce qu’elle est, une des meilleures du pays.
 
Villa Lorraine
Avenue du Vivier d’Oie, 75
Ă  Bruxelles-Uccle.
TĂ©l. 02/ 374 31 63
F. dimanche.


Coup de coeur - 03/03/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Les élégances du Moulin de Lindekemale à Woluwe-Saint-Lambert

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de BEL RTL, sa bonne adresse hebdomadaire (Ă©mission transmise en direct sur RTL TVI). Il rend aujourd’hui un hommage mĂ©ritĂ© aux femmes des restaurateurs, aussi essentielles que les chefs, et raconte son coup de cĹ“ur pour le restaurant « Le Moulin de Lindekemale Â» Ă  Woluwe-Saint-Lambert, oĂą règnent Ă©lĂ©gance et art de vivre.
 
Jacques Kother : Pas de bonne maison sans parfaite hĂ´tesse.
Bien entendu, comme disait un humoriste, il y a «des emmerdantes, des emmerdeuses et des emmerderesses» - et il y en a qui cumulent -, comme partout, mais parmi les femmes restauratrices, on ne trouve en général que des femmes remarquables, charmantes, souriantes, efficaces.
J’en ai rencontré quelques-unes cette semaine, et c’était très sympa, au cours d’un déjeuner des Jeunes Restaurateurs d’Europe, à Knokke, dans un excellent restaurant «Le Jardin Tropical».

Philippe Callet : Qui sont ces jeunes restaurateurs ?
 
Jacques Kother : Les Jeunes Restaurateurs d’Europe sont des moins de 45 ans qui ont un talent fou. Ils appartiennent Ă  9 pays diffĂ©rents. Ils sont une douzaine en Wallonie et Ă  Bruxelles, un peu plus nombreux en Flandre. 

Philippe Callet : Quel est leur objectif ? 
Jacques Kother : Proposer des adresses accueillantes avec une cuisine de talent et de passion et des produits de haute qualitĂ©. Un panonceau extĂ©rieur indique qu’ils font partie de ces « Grands Â» de demain. Ils ont aussi un guide gratuit qu’on trouve dans toutes ces bonnes maisons. Le dĂ©jeuner de Knokke, très rĂ©ussi, a Ă©tĂ© l’occasion de mettre en valeur les femmes qui sont l’âme d’un restaurant. On ne le dira jamais assez.
 
Philippe Callet : Vous avez dĂ®nĂ© aussi cette semaine Ă  Bruxelles dans une excellente maison , le Moulin de Lindekemale, installĂ©e dans un moulin Ă  aubes du XIIe siècle, rĂ©novĂ© bien entendu.
 
Jacques Kother : Un magnifique restaurant, avec un bar confortable, un feu ouvert qui crĂ©pite, des fauteuils profonds en cuir, et un endroit dont le cĂ´tĂ© rustique a Ă©tĂ© prĂ©servĂ© avec Ă©lĂ©gance. Il  attire beaucoup de monde. LĂ  aussi, une femme remarquable, Marie Paule Wilkin, qui veille Ă  tout avec son mari, Luc Wilkin, le jovial propriĂ©taire, le chef Laurent Van Poppel, et le brillant maĂ®tre d’hĂ´tel Eric Mygardon. La salle, divisĂ©e adroitement, est très belle.
 
      
Luc Wilkin                                       Laurent Van Poppel                      Eric Mygardon

Philippe Callet : Un mot de la cuisine ?
 
Jacques Kother : On peut y manger, vins, apĂ©ritif et cafĂ© compris, pour 45 euros. C’est un menu avec plusieurs choix, notamment un excellent tournedos de veau aux Ă©pinards sautĂ©s au beurre de ferme, servi en fĂ©vrier avec des Belles de Fontenay rissolĂ©es et une tapenade de tomates Ă  l’ail fumĂ©. La carte est plaisante et variĂ©e. C’est une très belle adresse de gourmandise, qui n’est, curieusement, mĂŞme pas citĂ©e dans le Michelin Benelux. Bibendum accumule ainsi, en cette annĂ©e nĂ©faste, bĂ©vues et brimades. Il est permis de s’étonner.

Le Moulin de Lindekemale
Avenue J.F. Debecker, 6
1200 Bruxelles
TĂ©l : 02/770 90 57
Fax : 02/762 94 57
E-mail :
lindekemale@swing.be
www.lindekemale.be.tf
Directeur : Luc Wilkin
Chef : Laurent Van Poppel
Fermé samedi midi, dimanche soir et lundi
Terrasse
120 couverts - Banquets : 160 couverts



Coup de coeur - 24/02/2006 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

175 Articles (35 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Coup de coeur:
Le Café Lequet à Liège, le temple des boulets-frites!

Derniers articles de la rubrique:
·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©

·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele

·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

·Pour ses 30 ans, le Blue Elephant de Bruxelles propose un formidable menu Ă  30€

·The Cube, avec Sang Hoon Degeimbre: une expĂ©rience inoubliable

·Un Passage Ă  -haut- niveau Ă  Uccle

·Le restaurant La Manufacture Ă  Bruxelles: 20 ans de «fait main»

·La Main dans la PoĂŞle Ă  Ixelles: le soleil de l’Italie

·Damien Bouchery et StĂ©phane Lefèvre : Bistrot du Mail et Petits Oignons…

·Le Chalet Robinson, dans le Bois de la Cambre Ă  Bruxelles, enfin rouvert !

·Bourg-en-Bresse et Vonnas : du bonheur cet Ă©tĂ©

·Bloempanch et Wok n’Roll Ă  Bruxelles

·Fosses-la-Ville: Le Vin100 mais pas sans vins

·Paris. Le Train Bleu : arrĂŞt buffet !

· Le restaurant Living Room 102 Ă  Knokke / Sluis: la frontière du bon goĂ»t

·Hostellerie Dispa Ă  Walcourt : le terroir du dessus

·Les Pieds dans le Plat Ă  Marenne : le nez, encore mieux

·Un resto-bistro très agrĂ©able Ă  Uccle : on fonce «Chez Alphonse»!

·Restaurant De Kapblok Ă  Dilbeek : les principes de Peter

·Restaurant Le Saint-Boniface Ă  Ixelles: au fond du terroir

·La Kermesse Bruegel Ă  Bruxelles : Ancienne Belgique

·Le Moulin de Lindekemale Ă  Woluwe-Saint-Lambert : la roue des saveurs

·Restaurant Serenata Mare : Zaventem-sur-Mer

·Chapelle-lez-Herlaimont: Pouic-Pouic ravit Jacob. Et les autres.

·Friture RenĂ© Ă  Anderlecht: pour avoir la frite!

Glossaire de la Rubrique Coup de coeur

Tous les articles de la Rubrique Coup de coeur




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)