Le Guide des Connaisseurs - Coup de coeur Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
R?ponse ? toutR?ponse ? tout

·Escoffier et la pĂŞche Melba
·Que faire avec la cardamome?
·La recette des gaufres de foire

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Louis xv vient de mourir. Quelqu’un dit devant l’abbé Le Gallick que le roi a été emporté par la petite vérole. «Monsieur, dit l’abbé, sachez qu’il n’y a rien de petit chez les grands.»

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20323

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Coup de coeur

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Coup de coeur  Glossaire de la Rubrique Coup de coeur
Rechercher :

Le restaurant Donati à Jupille-sur-Meuse : une agréable cuisine de femme

Chaque vendredi, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9 h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse de la semaine (émission transmise en direct sur RTL TVI).
Il a mis la cuisine italienne à l’honneur et s’est arrêté chez Donati à Jupille-sur-Meuse.
 
 
Philippe Callet, Bel RTL : En rĂ©alitĂ©, il n’y a pas une mais plusieurs cuisines italiennes.
 
Jacques Kother : Heureusement. Ici, on connaĂ®t surtout les pâtes et la pizza. C’est très restrictif.
On ne mange pas de la même façon en Italie du Nord, influencée par l’Autriche, que dans les autres régions et chacune a ses vins, ses fromages, ses charcuteries et ses recettes.
Les pâtes sont connues depuis des siècles, la tomate est arrivée d’Amérique du Sud au XVIe siècle, et la pizza a commencé sa conquête du monde à la fin du XIXe siècle.
La pizza Margharita a été baptisée ainsi en 1885 quand Marguerite de Savoie est
venue à Naples où les boulangers ont donné son prénom à une pizza aux couleurs de l’Italie, le rouge de la tomate, le blanc de la Mozzarella, et le vert du basilic.
 
Philippe Callet, Bel RTL: Les restaurants italiens sont nombreux, tous ne sont pas très remarquables, il faut l’avouer, et il existe même des restaurants italiens très moyens.
 
Jacques Kother : C’est une cuisine qui rĂ©clame avant tout simplicitĂ© et qualitĂ© des produits. C’est une cuisine du soleil, très joyeuse, et qui doit avoir beaucoup de goĂ»t. On mange mieux en Italie dans les petits restaurants populaires que dans les grandes maisons, oĂą c’est Ă©videmment beaucoup plus cher.
Mais j’ai constaté chez nous une hausse des prix assez importante ces dernières années, due sans doute pour une bonne part aux charges sociales écrasantes.
 
Philippe Callet, Bel RTL : NĂ©anmoins, cette semaine, vous avez dĂ©jeunĂ© dans un restaurant italien de Jupille-sur-Meuse, près de Liège, qui n’est sans doute pas le meilleur du pays mais qui sort un peu du lot.
 
Jacques Kother : C’est un endroit charmant, c’est une cuisine de femme, celle de Rita Donati, les pâtes sont fraĂ®ches, la carte des vins italiens est volumineuse, le patron Guido en salle est de bon conseil, et surtout, ce qui n’est pas frĂ©quent, dans un restaurant italien, le vin rouge est servi Ă  tempĂ©rature de cave.  Et la cave est Ă  12 degrĂ©s, ce qui est parfait.
On ne traversera évidemment pas la Belgique pour aller chez Donati mais pour ceux qui habitent dans les environs, c’est une aubaine.
 
Philippe Callet, Bel RTL : Quelques spĂ©cialitĂ©s ?
 
Jacques Kother : Le carpaccio au bĹ“uf fumĂ©, copeaux de parmesan et salade de roquette – le gigotin d’agneau au vinaigre balsamique et au Marsala, une splendide salade de langoustines avec tomates, mozzarella et jus de truffe et naturellement des pâtes maison Ă  toutes les sauces. J’ai payĂ© moins de 40 euros par personne, vin, eau, et cafĂ© compris. On peut y manger pour encore moins cher, environ 25 euros.
C’est une petite maison sympathique dans un faubourg de Liège très pauvre en restaurants. On aimerait que ce soit plus italianissime pour l’ambiance, plus fort en goût parfois pour l’assiette, mais Rita est une sainte et une bonne pâte et le choix des vins et des cigares mérite un coup de chapeau.
 
Restaurant Donati
Rue Bois de Breux,  264
4020 Jupille-sur-Meuse
TĂ©l. 04/ 365 03 49
Fax : 04/ 365 03 49
Fermé samedi midi, dimanche, lundi
 
 
              


Coup de coeur - 20/02/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Une superbe Ă©tape gourmande Ă  Lavaux-Ste-Anne : le restaurant Lemonnier

 
Chaque vendredi, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9 h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse de la semaine (émission transmise en direct sur RTL TVI).
Il a dĂ©couvert une magnifique maison en Wallonie, Ă  Lavaux-Ste-Anne : le Lemonnier.
 
Jacques Kother : D’abord un mot  de l’évĂ©nement gastronomique de la semaine, l’arrivĂ©e du skrei. J’ai dĂ©jeunĂ© lundi dernier Ă  la Maison du Cygne Ă  Bruxelles ; c’était le coup d’envoi de la saison de ce cabillaud de l’Arctique, qui peut atteindre 1 m 80, et qui est devenu un des meilleurs produits d’exportation de la Norvège. 60 restaurateurs belges, parmi les meilleurs, proposent du skrei Ă  leurs clients. GoĂ»tez, vous m’en direz des nouvelles. C’est dĂ©licieux.
Le chef Donald Loriaux avait fait des prodiges. Avec le skrei, on s’est régalé.
 
Bel-RTL : Vous vous ĂŞtes rĂ©galĂ© aussi Ă  Lavaux-Ste-Anne, oĂą officie un grand cuisinier.
 
Jacques Kother : Il s’appelle Eric Martin. Il a un talent fou et il a Ă©tĂ© le chef du restaurant du Château de Lavaux-Ste-Anne que tous les gourmets connaissent. Il s’est installĂ© Ă  prĂ©sent au cĹ“ur du village dans une maison ardennaise traditionnelle mais remarquablement rĂ©novĂ©e et modernisĂ©e. C’est fait avec beaucoup de goĂ»t. Le rĂ©sultat est splendide et audacieux.
Avec des couleurs très raffinées, de l’améthyste au gris anthracite
Il n’y a pas une mais plusieurs salles de restaurant, intimes et douillettes. On se sent loin du monde. La femme du chef-propriétaire, Marie-Noëlle, qui est très jolie elle-même, a fait des merveilles et ajoute une pincée de charme. Confort total, sérénité et beauté. Une des plus belles maisons de Wallonie.
 
Bel-RTL : Et la cuisine ?
 
Jacques Kother : BasĂ©e sur les meilleurs produits, souvent rĂ©gionaux, toujours fermiers, et artisanaux, cochon, les fromages, les pommes de terre, les champignons viennent des fermes et des terroirs voisins. Le pain et le beurre sont faits maison… 
L’agneau de lait vient des Pyrénées, le bœuf est du Simmental, le meilleur actuellement, la cuisine est très recherchée et donc avec des prix de restaurant étoilé mais sans abus. En semaine, il y a même un lunch très sympathique à 25 euros, et des menus plus étoffés à 45 et 60 euros.
 
Bel-RTL : Une cuisine artisanale mais aussi bien moderne.
 
Jacques Kother : Eric Martin a compris que l’assiette savante doit ĂŞtre bien imprĂ©gnĂ©e de ses racines, il aime le mariage du moelleux et du croustillant, il joue sur les textures et les saveurs.
C’est de l’art. S’il prĂ©pare du sandre, il le cuit sur la peau et le sert avec un bouillon de petits gris aux baies de genĂ©vrier,  s’il sert du pigeonneau c’est avec truffes et foie gras cuit dans une feuille de bette et un succulent Parmentier d’abatis. C’est exactement l’endroit oĂą on a envie de passer un week-end champĂŞtre consacrĂ© aux plaisirs sensoriels.

Restaurant et HĂ´tel Lemonnier
Rue Baronne Lemonnier, 82
5580 Lavaux-Ste-Anne
TĂ©l. : 084 38 88 83
Fax. : 084 38 88 95
Fermé lundi et mardi
info@lemonnier.be
www.lemonnier.be        
 


Coup de coeur - 11/02/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le restaurant French Kiss à Bruxelles - Jette : du bonheur sur les lèvres

Chaque vendredi, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9 h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse de la semaine (émission transmise en direct sur RTL TVI).
Il a apprécié le "French Kiss" à Jette, pour son excellent rapport qualité-prix et son cadre chaleureux.
Mais d'abord, quelques considérations générales sur les restaurants...

Bel RTL : Aujourd’hui, avec Jacques Kother du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, c’est le grand dĂ©ballage. Vous allez nous dire ce que vous n’aimez pas, ce qui vous dĂ©plaĂ®t dans certains restaurants…
 
Jacques Kother : D’abord, un accueil inexistant ou rĂ©barbatif. Parfois, on vous regarde comme si vous dĂ©rangiez. Alors qu’on va au restaurant non seulement pour manger mais aussi pour se dĂ©tendre et se faire plaisir. Alors, un sourire et de la cordialitĂ©, SVP.
Ensuite le pain. Dans certains restaurants, on met sur la table un pain mou, insipide, un pain d’usine, inacceptable. Et on sert des vins rouges trop chauds, presque de la tisane. On a envie d’y ajouter un bâton de cannelle quand on est enrhumé.
Et puis, le prix des vins, parfois abusif, avec un prix d’achat multiplié par quatre, cinq ou six. C’est scandaleux parce que cette pratique éloigne du client de belles bouteilles qu’il aimerait goûter mais qui sont trop chères. Ne parlons même pas des eaux-de-vie où le prix du verre est presque celui de la bouteille…
Et enfin, ce qui est insupportable, c’est le petit restaurant qui veut imiter les grands, et qui ne peut pas y arriver, avec des préparations grotesques, de la fausse créativité, et surtout des additions qui font fuir le client.
 
Bel RTL : Ce n’est tout de mĂŞme pas le cas de nos bons restaurants, qui sont  en majoritĂ©.
 
Jacques Kother : Heureusement, et on ne peut que se rĂ©jouir du retour en force de la mode bistrot. De la cuisine traditionnelle, goĂ»teuse, copieuse, pas trop chère, faite avec les meilleurs produits cuisinĂ©s par un chef qui connaĂ®t et qui aime son mĂ©tier.
C’est un phénomène qu’on observe à Paris comme à Bruxelles ou ailleurs. De grands cuisiniers ouvrent des petits bistros avec les mêmes produits que dans leur maison étoilée, mais avec des recettes plus simples et surtout moins onéreuses.
 
Bel RTL : On peut aimer les grands restaurants et les petits bistros.
 
Jacques Kother : Ce qu’il faut, ce sont des dĂ©tecteurs de belles denrĂ©es, des professionnels qui n’achètent pas la première bibine venue alors qu’on trouve aujourd’hui, en cherchant bien, de bons vins Ă  des prix qui ne sont pas abusifs, qui achètent du poisson frais de qualitĂ©, des viandes de bonne origine, savoureuses et tendres, et qui servent une cuisine gĂ©nĂ©reuse et enjouĂ©e.
 
Bel RTL : Vous avez tout de mĂŞme une bonne adresse Ă  nous donner cette semaine.
 
Jacques Kother : Un vrai bistro, avec un dĂ©cor sympathique et chaleureux, des produits de qualitĂ©, un excellent rapport qualitĂ©-prix, et mĂŞme un très bon menu 3 services Ă  17 €, midi et soir sauf le vendredi soir et le samedi soir, qui font le plein. C’est le «French Kiss» Ă  Jette.
Le jeune patron Eric Guillaume est un souriant  connaisseur en vins, ce qui ne gâte rien.
 
Bel RTL : C’est une cuisine de brasserie, sans chichis, avec de belles viandes rouges…
 
Jacques Kother : Et le carrĂ© d’agneau, la sole meunière de 400 grammes, le homard mayonnaise, des huĂ®tres, du foie gras maison et une marmite de soupe de poisson si copieuse qu’on peut ne manger que cela.
La plupart des plats tournent autour de 15-16 €. On peut se contenter d’un onglet à l’échalote avec une bière ou un verre de vin. On en a alors pour moins de 20 €.
Tout cela pĂ©tille de bonheur sur la langue. On aimerait y trouver quelques plats des familles  comme le pot-au-feu, la blanquette, le gigot Ă  l’ail, le vrai cassoulet ou le poulet basquaise.
Le chef Jean-Paul Cabley  pratique une cuisine qui ne fait pas de cinĂ©ma.
Et puis, c’est bientôt la Saint-Valentin, alors un resto baptisé «French Kiss», avouez que c’est vraiment d’actualité.


French Kiss
Rue LĂ©opold 1er, 470
1090 Bruxelles
TĂ©l.: 02/ 425 22 93
Fax: 02/ 428 68 24
Fermé le lundi


Coup de coeur - 04/02/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Un restaurant ignoré du Michelin : «Le Saisonnier» à Opwijk

Chaque vendredi, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9 h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse de la semaine (émission transmise en direct sur RTL TVI).
Il a été conquis par Le Saisonnier, à Opwijk, près de Merchtem, un restaurant ignoré du Guide Michelin.

Bel RTL : Nous allons Ă©videmment revenir sur l’évĂ©nement de la semaine, dans le domaine de la gastronomie, le guide Michelin retirĂ© de la vente.
 
Jacques Kother : Du jamais vu. Imaginez et vous en avez parlĂ© dans les journaux de Bel RTL, un guide qui tient Ă  sa rĂ©putation, qui explique rĂ©gulièrement que ses inspecteurs vont incognito dans les restaurants et paient leurs additions, qu’ils sont en quelque sorte incorruptibles.
Et puis, que voit-on, le Michelin donne à un restaurant d’Ostende, avant son ouverture, non seulement deux fourchettes qui désignent le décor, passons, mais un Bib gourmand, qui indique une bonne table à prix attrayant. Et c’est là l’erreur. C’est là la connivence. C’est là le scandale. C’est là le bide gourmand.
RĂ©sultat : Michelin retire son guide et le met au pilon. Il fallait le faire. C’était une question de crĂ©dibilitĂ©. Michelin a redorĂ© son blason et fait une fabuleuse opĂ©ration de relations publiques. Nous l’avons dit dès hier sur notre site Internet www.leguidedesconnaisseurs.be,  qui est le site le plus complet en Belgique dans le domaine de la gastronomie. Bravo ! Et tant pis pour l’ancien rĂ©dacteur en chef belge du guide qui a naviguĂ© Ă  la gaffe. Mais on est Ă  Ostende…. On ne juge pas un restaurant qui n’est pas encore ouvert.
 
Bel RTL : Aucun guide n’est parfait mais tous sont intĂ©ressants, tous ont leur personnalitĂ©. Et vous avez dĂ©jeunĂ© cette semaine dans un restaurant de qualitĂ© ignorĂ© Ă  tort par le guide rouge.
 
Jacques Kother : Tous les guides ont des atouts et des lacunes mais il faut reconnaĂ®tre qu’ils sont indispensables. Impossible de se passer d’un bon guide des restaurants.
Il y a le Delta, le Lemaire, et le Michelin. Et le Michelin ignore à tort «Le Saisonnier», un restaurant flamand à Opwijk, à une demi-heure de Bruxelles. Le chef s’appelle Luc Mignon. Il a travaillé dans les plus grandes maisons, avec les chefs les plus fameux.
On est toujours agréablement surpris de voir dans un village un restaurant sympathique, ancienne taverne, ancienne forge, transformée en établissement chaleureux et accueillant, avec une cave admirable, un choix immense d’eaux-de-vie de qualité, où le chef travaille admirablement les légumes, où les produits sont de première qualité, les viandes et les poissons parfaits.
 
Bel RTL : C’est une cuisine moderne sans excès.
 
Jacques Kother : Pas de folies, pas de tape-Ă -l’œil culinaire. Tout a du goĂ»t. Tout est merveilleusement cuisinĂ©. Le menu dĂ©gustation est Ă©blouissant, Ă  47 euros, avec 5 services et les amuse-bouche. On se sent meilleur en sortant de lĂ . Luc Mignon, qui est nĂ© Ă  LĂ©opoldville en 1957 et sa jolie femme blonde en salle, mĂ©ritent le dĂ©tour si on passe par Opwijk, près de Merchtem. Tout est bilingue. On en a pour son argent. C’est bon, c’est mignon. Et ce que je voulais dire, en terminant, c’est qu’en Belgique, pays du bien-manger, il y a toujours des dĂ©couvertes Ă  faire.
 
Bel RTL : Verre en main…
 
Jacques Kother : Et fourchette en bataille. Le Saisonnier, c’est la vĂ©ritĂ© en bouche.
Avec une créativité de bon aloi et très authentique. Alors, bravo, la Flandre…
 
Restaurant Le Saisonnier
Klei 85
1745 Opwijk
TĂ©l / Fax: 052/ 37 52 38
Fermé mardi, mercredi et samedi midi


Coup de coeur - 28/01/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le restaurant François à Bruxelles: la tradition de la mer

Chaque vendredi, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9 h), Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, donne sur l'antenne de Bel RTL, sa bonne adresse de la semaine (émission transmise en direct sur RTL TVI).
Il a apprĂ©ciĂ© la cuisine de la mer de «François», un des plus anciens restaurants de Bruxelles. 

Bel RTL
 : Cuisine de la mer, cabillaud, homard, saumon, crevettes, aujourd’hui avec Jacques Kother du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, et dans un des meilleurs Ă©tablissements du genre Ă  Bruxelles : François.
 
Jacques Kother : Un des plus anciens aussi puisqu’il appartient depuis 1922 Ă  la mĂŞme famille Veulemans, aussi cĂ©lèbre et aussi bruxelloise pure gueuze que la famille Beulemans.
François est réputé pour la qualité de ses produits et n’est pas précisément bon marché, mais j’ai testé cette semaine le menu le moins cher à 24,50 € et je peux affirmer que c’est une réussite avec une copieuse soupe de poisson, avec ses croûtons et son aïoli, sa mouclade de moules bouchots, avec une sauce aillée au curry, une spécialité charentaise, et le dessert. C’est un menu qui change quotidiennement. On n’est pas déçu. Ce n’est pas chichiteux, c’est très savoureux.
 
Bel RTL : Il faut dire qu’aux prix actuels (qui deviennent pharamineux) du poisson et des moules, 24,50 €, ce n’est pas abusif.
 
Jacques Kother : Surtout quand c’est Ă  la fois bon, frais et copieux. C’est le cas. Mais on peut manger ici pour plus cher du homard Ă  toutes les sauces et une remarquable salade de crevettes Ă©pluchĂ©es le jour mĂŞme. François est un des fleurons de la place Sainte Catherine, du Quai aux Briques et de la rue de Flandre. C’est le triangle gourmand de la capitale. On y trouve de très bons restaurants variĂ©s comme La Belle MaraĂ®chère, Les 2 couleurs ou le Switch, de l’autre cĂ´tĂ© de la place un volailler exceptionnel, Matthys & Van Gaever, et au 36 de la rue de Flandre, le cĂ©lèbre magasin De Boe, oĂą on trouve les meilleurs fruits confits et raisins secs, des conserves rares, des portos superbes, du cafĂ© torrĂ©fiĂ© artisanalement et bien d’autres choses qui donnent faim comme, juste Ă  cĂ´tĂ© de chez François, une herboristerie Ă  l’ancienne très achalandĂ©e.
 
Bel RTL : Bref, la place Ste Catherine est un endroit privilĂ©giĂ© qui mĂ©rite une visite d’agrĂ©ment ?
 
Jacques Kother : Absolument. Une visite gourmande et, comme il est difficile de se garer, je signale que chez François, il y a un voiturier, ce qui est un luxe utile avant de savourer la cuisine de Freddy Gaupp, un chef alsacien dans un resto bien bruxellois. Il mitonne d’ailleurs actuellement une choucroute aux poissons lĂ©gèrement fumĂ©s qui mĂ©rite un coup de cĹ“ur. Avec un riesling bien frais, c’est un retour au terroir.
Le chef cuisine avec son cœur des plats qui ont une âme.

François
Quai aux Briques, 2
1000 Bruxelles
TĂ©l. 02/ 511 60 89 - Fax : 02/ 502 61 80
FermĂ© dimanche et lundi


Coup de coeur - 21/01/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

175 Articles (35 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Coup de coeur:
Le Café Lequet à Liège, le temple des boulets-frites!

Derniers articles de la rubrique:
·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©

·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele

·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

·Pour ses 30 ans, le Blue Elephant de Bruxelles propose un formidable menu Ă  30€

·The Cube, avec Sang Hoon Degeimbre: une expĂ©rience inoubliable

·Un Passage Ă  -haut- niveau Ă  Uccle

·Le restaurant La Manufacture Ă  Bruxelles: 20 ans de «fait main»

·La Main dans la PoĂŞle Ă  Ixelles: le soleil de l’Italie

·Damien Bouchery et StĂ©phane Lefèvre : Bistrot du Mail et Petits Oignons…

·Le Chalet Robinson, dans le Bois de la Cambre Ă  Bruxelles, enfin rouvert !

·Bourg-en-Bresse et Vonnas : du bonheur cet Ă©tĂ©

·Bloempanch et Wok n’Roll Ă  Bruxelles

·Fosses-la-Ville: Le Vin100 mais pas sans vins

·Paris. Le Train Bleu : arrĂŞt buffet !

· Le restaurant Living Room 102 Ă  Knokke / Sluis: la frontière du bon goĂ»t

·Hostellerie Dispa Ă  Walcourt : le terroir du dessus

·Les Pieds dans le Plat Ă  Marenne : le nez, encore mieux

·Un resto-bistro très agrĂ©able Ă  Uccle : on fonce «Chez Alphonse»!

·Restaurant De Kapblok Ă  Dilbeek : les principes de Peter

·Restaurant Le Saint-Boniface Ă  Ixelles: au fond du terroir

·La Kermesse Bruegel Ă  Bruxelles : Ancienne Belgique

·Le Moulin de Lindekemale Ă  Woluwe-Saint-Lambert : la roue des saveurs

·Restaurant Serenata Mare : Zaventem-sur-Mer

·Chapelle-lez-Herlaimont: Pouic-Pouic ravit Jacob. Et les autres.

·Friture RenĂ© Ă  Anderlecht: pour avoir la frite!

Glossaire de la Rubrique Coup de coeur

Tous les articles de la Rubrique Coup de coeur




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)