Le Guide des Connaisseurs - Coup de coeur Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Des livres ? 
maDes livres ? ma

·Le dictionnaire des difficultĂ©s du français
·Candelicious,de Candice Kother,un livre qui ne ressemble Ă  aucun autre
·BĂ©bĂ© Coccinelle cherche le bout du monde

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Pas fous, les curés. En 1662, l’église espagnole, aprčs quelques dégustations, décida que le chocolat ne rompait pas le jeűne. Le chocolat devint donc un aliment de substitution durant le caręme…

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20323

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Coup de coeur

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Coup de coeur  Glossaire de la Rubrique Coup de coeur
Rechercher :

Restaurant Magenta Ă  Ixelles (Bruxelles) : Couleur cuisine

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Première découverte de la rentrée 2008, un excellent restaurant à Ixelles : le «Magenta», où le chef propriétaire Olivier Bellaches manie avec brio des produits de qualité à des prix très accueillants.
 
Philippe Callet : Cette semaine, vous avez, paraît-il, découvert un grand chef dans un petit restaurant… Ce qui vaut mieux évidemment que le contraire.
 
Jacques Kother : Oui, un petit chef dans un grand restaurant, ce serait incongru et catastrophique. Le restaurant que j’ai découvert est situé à Ixelles. Il porte un nom à retenir: Magenta. Le chef Olivier Bellaches a travaillé en France dans les plus grandes maisons étoilées, Lucas-carton et Guy Savoy, et à Bruxelles, dans quelques restaurants très connus avant de s’installer à son compte. C’est un grand professionnel qui dirige un joli petit restaurant pas très cher, avec jardin où on peut déjeuner par beau temps et c’est un vrai bonheur à table.
 
Philippe Callet : C’est vraiment une cuisine pour de sympathiques fringales ?
 
Jacques Kother : Tout à fait. Rien à voir avec le moléculaire, le prêt-à-manger, la néfaste-food, ou le délire gustatif. Le chef Olivier est un amoureux des légumes et des épices. Dans sa démarche, rien de pédant. On peut déjeuner au Magenta du lundi au vendredi en prenant simplement un plat – 9 euros 50 – ou le menu trois services, qui est excellent à 15 euros. Le verre de vin bien choisi est à 3 euros 50. Le menu classique, midi et soir, plus recherché, est à 28 euros. Il se compose d’une mise en bouche, puis de délicieux beignets de fleurs de courgettes avec un carpaccio de poivrons doux à l’huile de sésame, de dorade royale, la meilleure, cuite sur peau avec un mousseux de petits gris de Namur, et d’un dessert copieux et raffiné. Le chef aime bien le fondant de chocolat très noir avec un sorbet à l’orange sanguine et des petits fruits. Moi aussi. J’ai testé les deux menus. Rien que du bonheur au bout de la fourchette.
 
Philippe Callet : Quelques plats à la carte ?
 
Jacques Kother : Rien que pour vous mettre le vin à la bouche, pour les amateurs de viande rouge :  la noix d’entrecôte au poivre concassé, jus de cuisson, chicons braisés, cwènes du gatte rissolées – ce sont, vous le savez, des petites pommes de terre ardennaises très goûteuses, ou la volaille fermière des Landes aux girolles, avec une garniture de jeunes légumes, ou encore le dos de cabillaud meunière servi avec des palourdes, parfumées à la coriandre et servi avec des haricots coco qui sont très tendres et savoureux. C’est la saison. Impossible de tout citer mais c’est une cuisine franche, pour tous les goûts, axée sur les meilleurs produits, et présentée par la très attentive et très charmante patronne, qui se prénomme joliment Henriqueta.
Bref, une bonne adresse pour les appétits aiguisés qui tournent le dos à la malbouffe.
 
Restaurant MAGENTA
Chaussée de Waterloo, 421 à 1050 Ixelles.
Tél. 02/ 347 01 75.
Fermé samedi midi, dimanche et lundi soir.


Coup de coeur - 05/09/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Herne : le chant du Kok…ejane

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet (aujourd’hui Ludovic Delorie), Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a beaucoup apprĂ©ciĂ© le Restaurant d’Alexandre Willems, Ă  Herne dont le chef, Olivier Schlissinger, a dirigĂ© pendant 24 ans les cuisines du « Bijgaarden Â», la fameuse Ă©tape de Grand-Bigard. 

 
Le petit salon                                                                Vue d'ensemble de la salle


Ludovic Delorie
 : Semaine vraiment gourmande pour Jacques Kother. Et variĂ©e puisqu’elle avait commencĂ© avec une association qui a pour but de dĂ©fendre le patrimoine culturel, folklorique et gastronomique de Bruxelles et de ses environs…

 

Jacques Kother : C’est l’Ordre du Bloempanch, une spĂ©cialitĂ© typiquement marollienne, un gros boudin au sang qui est dĂ©licieux, coupĂ© en tranches, sautĂ© au beurre  mais qui peut aussi se manger froid. De nombreuses cĂ©lĂ©britĂ©s en font partie, Annie Cordy, Toots Thielemans, des Ă©crivains, des hommes politiques, etc. Il y a plus de 700 membres. Chaque annĂ©e, une dĂ©lĂ©gation de l’Ordre traverse les Marolles, fanfare du Meyboom en tĂŞte, fait escale bibatoire dans les cafĂ©s des Marolles, et enfin, bien dĂ©saltĂ©rĂ©e, arrive dans la grande salle de l’hĂ´tel de ville.

 

Ludovic Delorie : Pour de nouvelles intronisations… en prĂ©sence du bourgmestre de la ville.

 

Jacques Kother : Une cĂ©rĂ©monie de grande allure et d’humour suivie d’une nouvelle tournĂ©e de bières et de bloempanch. Ensuite, dans l’euphorie, et en musique, tour de la Grand’Place sous l’œil amusĂ© des badauds et direction Manneken-Pis, costumĂ© en boucher belle Ă©poque, et qui fait pipi  avec de la bière. Très amusant et bien sympathique. Je dirais : bien bruxellois, mĂŞme si l’Ordre est ouvert Ă  des personnalitĂ©s venues de partout !

 

Ludovic Delorie : Et parmi les restaurants que vous avez testĂ©s ces jours-ci, vous avez retenu une bonne adresse, celle du Kokejane, Ă  Herne, Ă  une demi-heure de Bruxelles.

 

Jacques Kother : D’abord parce ce restaurant est situĂ© dans la verdure, avec des jeux pour enfants, une piscine au bord de laquelle on peut dĂ©jeuner, mais surtout parce qu’on y mange bien avec un premier menu, quatre services, Ă  30 euros, pas cher pour une belle maison dirigĂ©e par un personnage très connu dans le monde de la restauration : Alexandre Willems et dont le chef, Olivier Schlissinger, a travaillĂ© dans les plus grands restaurants et a dirigĂ© pendant 24 ans les cuisines du « Bijgaarden Â», la fameuse Ă©tape de Grand-Bigard. Une rĂ©fĂ©rence!


Olivier Schlissinger

Ludovic Delorie: C'est une cuisine moderne sans excès basée uniquement sur les meilleurs produits.


Jacques Kother : Quelques spĂ©cialitĂ©s pour vous mettre le vin Ă  la bouche avant les vacances : le consommĂ© de volaille au caviar et Ă  la crème double, le carpaccio de canard fumĂ© maison aux truffes, les langoustines fraĂ®ches servies avec une petite ratatouille provençale, le bar de ligne aux asperges blanches meunière serties d’un sabayon truffĂ©, le navarin de petit homard…

 

Ludovic Delorie : VoilĂ  qui ouvre l’appĂ©tit !

 

Jacques Kother : Dans un restaurant installĂ© dans une belle villa, avec une salle au dĂ©cor contemporain. On trouve lĂ  une cuisine raffinĂ©e, des vins Ă  partir de 21 euros, les meilleurs produits frais, et une belle hĂ´tesse, Emmanuelle, qui ajoute beaucoup de charme Ă  cette Ă©tape gastronomique, situĂ©e Ă  2 km de la ville historique d’Enghien. Par beau temps, c’est un endroit de rĂŞve.

 

RESTAURANT KOKEJANE

Van Cauwenberghelaan, 3-5

1540 Herne

TĂ©l. 02/ 396 16 28

Ouvert du jeudi soir au dimanche midi. 
FermĂ© samedi midi sauf fĂ©riĂ©. 
restaurant@kokejane.be


*** Olivier Schlissinger n'est plus au Kokejane depuis janvier 2009. Alexandre Willems a repris la direction des fourneaux.



Coup de coeur - 27/06/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le restaurant L’Huile sur le Feu à Namur: la santé par le bon goût

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a dĂ©couvert Ă  Namur un restaurant qui est un hymne aux huiles d’exception et oĂą les saveurs font un mariage très rĂ©ussi avec la santĂ© : L’Huile sur le Feu.



Philippe Callet : L’huile d’olive, c’est bon pour la santĂ© ! Jacques Kother, vous allez nous le confirmer immĂ©diatement puisque vous avez dĂ©jeunĂ© cette semaine dans un restaurant de Namur oĂą tout est cuisinĂ© avec des huiles d’olives exceptionnelles.

 

Jacques Kother : Le nom de ce petit restaurant sympa, il fallait le trouver : C’est «L’Huile sur le Feu». On y mange et c’est très bon, mais c’est aussi un magasin spĂ©cialisĂ©, Oliviers&Co, oĂą l’on propose notamment une quarantaine d’huiles de haute qualitĂ© venues de diffĂ©rents pays : France, Grèce, Portugal, Italie, Sicile, etc. Il existe en effet des crus d’huile d’olive comme il y a des crus de vins.

Dans l’Antiquité, l’huile d’olive avait un rôle de premier plan. On l’utilisait pour sacrer les rois et les prêtres. Et on connaissait déjà ses vertus.

 

Philippe Callet : ConfirmĂ©es aujourd’hui…

 

Jacques Kother : Largement, Ă  condition d’être extra-vierge et de première pression Ă  froid, l’huile d’olive est non seulement la plus digeste mais c’est un vĂ©ritable aliment-santĂ©, excellent contre l’excès de cholestĂ©rol, l’ostĂ©oporose, pour prĂ©venir les pathologies cardio-vasculaires, et les cancers notamment.

 

Philippe Callet : Donc, très recommandable pour la cuisine et la gastronomie.

 

Jacques Kother : Dans la Grèce antique et Ă  Rome, une burette d’huile d’olive trĂ´nait dĂ©jĂ  sur toutes les tables un peu raffinĂ©es. A L’Huile sur le Feu, on pose aussi sur la table une coupelle d’huile parfumĂ©e au basilic pour y tremper le pain-maison. C’est dĂ©licieux.

Philippe Callet : Quel est le genre de cuisine de ce bon restaurant namurois ?

 

Jacques Kother : Franche, assez classique dans le genre mĂ©diterranĂ©en, pas très chère, mais de grande qualitĂ©. J’ai bien aimĂ© un plat du jour Ă  12 euros 50, du cabillaud très frais, remarquablement cuit avec des pommes de terre Ă©crasĂ©es et relevĂ©es d’échalotes et une petite salade bien assaisonnĂ©e, mais le chef,  Benjamin PrĂ©voo, propose aussi l’entrecĂ´te de 300 g cuite Ă  l’huile d’olive avec de l’ail, des pommes sautĂ©es, des lĂ©gumes de saison et une salade, ou des ravioles de pâtes fraĂ®ches au chorizo, avec une crème de parmesan au romarin et de l’huile Ă  la tomate, ou encore du foie gras, des poissons, des viandes comme la daube de bĹ“uf ou la souris d’agneau cuite au four avec des aromates, des pâtes et des risottos, des pains garnis, des desserts et des fromages naturellement, Ă  la tapenade ou au pesto. C’est très savoureux, bien pensĂ©, sans chichis inutiles.

   
 Benjamin PrĂ©voo et Giuseppe Santamaria

Philippe Callet : Quel est le prix des menus ?

 

Jacques Kother : Le menu Ă  midi – potage, plat du jour, dessert – est Ă  20 euros et le menu enfant Ă  9 euros 50. Les vins maison peuvent ĂŞtre commandĂ©s au verre, 3 euros 90, et la bouteille coĂ»te de 16 Ă  18 euros. En plus, le jeune directeur, Monsieur Santamaria, est un vrai passionnĂ©, toujours prĂ©sent pour expliquer son amour de l’huile d’olive. C’est une vĂ©ritable encyclopĂ©die. Et lĂ , c’est gratuit. J’ajoute, et c’est parfait, que chaque plat sur la carte est indiquĂ© avec le nom et l’origine de l’huile utilisĂ©e.

 

Philippe Callet : C’est original et prĂ©cieux.

 

Jacques Kother : Quand le patron, Giuseppe Santamaria, a le mĂŞme nom qu’une caravelle de Christophe Colomb, on s’attend bien entendu Ă  des dĂ©couvertes…

 

Restaurant L’Huile sur le Feu

Oliviers&Co

Rue de Marchovelette, 19 Ă  Namur

TĂ©l. 081/ 24 19 03.

Fermé dimanche et lundi, mardi soir et mercredi soir.

Par beau temps, on peut manger en terrasse.

 

 

 



Coup de coeur - 13/06/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 3 commentaires | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Les Brasseries Georges à Uccle (Bruxelles): Santé!

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a apprĂ©ciĂ© Les Brasseries Georges, Ă  Uccle, oĂą le propriĂ©taire, Georges Neefs, un homme d’idĂ©es et de goĂ»t sert dans des verres XL de 25 cl qu’il a crĂ©Ă©s, des vins de plaisir signĂ©s Henri Marionnet.  



Georges Neefs (Ă  gauche) avec Henry et Jean-SĂ©bastien Marionnet 
au Domaine de la Charmoise


Philippe Callet : On est entrĂ© aujourd’hui dans l’ère de la bistronomie. Les plus grands chefs en France et aussi chez nous n’ont qu’une envie : ouvrir, Ă  cĂ´tĂ© de leur restaurant Ă©toilĂ©, une brasserie chic ou un bistrot chic plus rentable. Cette semaine, vous avez apprĂ©ciĂ© les efforts d’une brasserie Ă  la mode Ă  Bruxelles.

 

Jacques Kother : Non seulement les efforts mais la rĂ©ussite d’un restaurateur qui a des idĂ©es, qui a du goĂ»t, et qui s’appelle Georges Neefs. Il dirige les Brasseries Georges Ă  Bruxelles qui ont reçu il y a quelques annĂ©es un Grand Prix de la Bonne Cuisine de Tradition dĂ©cernĂ© par Le guide des Connaisseurs et Bel RTL. C’est un endroit merveilleux, on peut manger en terrasse chauffĂ©e, et donc encore fumer, je le dis pour les accros, et manger des viandes sĂ©lectionnĂ©es, de haute qualitĂ©, des produits parfaits, mais aussi des vins comme autrefois…

 

Philippe Callet : Des vins de plaisir…

 

Jacques Kother : Exactement. Et ça fait plaisir de voir une brasserie qui a choisi des vins de soif bien fruitĂ©s et qui sont signĂ©s par un viticulteur de haute qualitĂ© qui s’appelle Henri Marionnet.

Ce vigneron fait des vins naturels, légers, authentiques, en blanc ou en rouge, qui sont servis au verre, car à midi, un verre de blanc et un verre de rouge, c’est suffisant quand on travaille.

Georges Neefs a créé de verres XL, des grands verres d’une contenance de 25 cl, qui permettent de savourer cinq vins exceptionnels, en rouge et en blanc, et qui sont servis, idée géniale, avec une étiquette précisant les cépages, la robe, le nez, les saveurs et les associations des vins dégustés.

  

Philippe Callet : Et si vous en parlez, c’est que c’est une nouveautĂ©, pour ne pas dire une rĂ©volution…

 

Jacques Kother : Chaque verre coĂ»te entre 8, 50 et 10 euros. A première vue, ce n’est pas donnĂ©. Mais au total, on a du plaisir avec 2 grands verres Ă  midi pour 20 euros au maximum. C’est le prix minimum d’une bouteille. Mais on a la certitude d’avoir dans son verre un sauvignon d’exception non greffĂ© qui a la finesse des plus grands vins et qui donne aux amateurs le goĂ»t retrouvĂ© des vins d’avant le phylloxĂ©ra de 1870 ou un Touraine rouge qui escorte merveilleusement tout un repas. Il y en a cinq au choix.

 

Philippe Callet : Vous les avez testĂ©s…

 

Jacques Kother : Je les ai tous goĂ»tĂ©s. Ce sont des vins de qualitĂ© qui accompagnent parfaitement une cuisine de brasserie bien Ă©tudiĂ©e, très agrĂ©able, dans un dĂ©cor plaisant et avec un service aux petits oignons. J’ajoute que les Brasseries Georges sont ouvertes tous les jours, de 11H 30 Ă  24 h 30 et le week-end jusqu’à une heure du matin. C’est prĂ©cieux. Et quand il fait plus ou moins beau, on peut mĂŞme manger dehors sous des auvents, terrasse chauffĂ©e. Le bonheur, quoi !

 

LES BRASSERIES GEORGES  

259, avenue Winston Churchill Ă  Uccle (1180 Bruxelles).

TĂ©l. 02/ 347 21  11

 



Coup de coeur - 06/06/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le 830 Ă  Uccle : 100% bistronomique

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a dĂ©couvert un restaurant-brasserie «coup de cĹ“ur» : le «830», chaussĂ©e de Waterloo Ă  Uccle (Bruxelles), oĂą officie Laurent Montfort, un chef amoureux du naturel et de l’authentique.

 

Philippe Callet : Manger dans une maison du 17ème siècle, construite en 1648, et qui a Ă©tĂ© habitĂ©e en 1801 par le premier bourgmestre d’Uccle, c’est aller Ă  la rencontre de l’Histoire. Une aventure gourmande, sympathique et assez Ă©tonnante que vous allez nous raconter. 

 
                                                             
 

Jacques Kother : Nous sommes Ă  Uccle, sur la chaussĂ©e de Waterloo et le restaurant, anciennement Le Dikkenek, s’appelle aujourd’hui le 830 – c’est son adresse : 830, chaussĂ©e de Waterloo. Alors, ce restaurant, c’est un petit musĂ©e ancien, au charme rustique, avec plusieurs petites salles très intimes, dotĂ©es, c’est pratique, d’un bouton d’appel pour le serveur, un bar, et un jardin oĂą l’on peut dĂ©jeuner au soleil. C’est un endroit « coup de cĹ“ur Â» d’autant que le jeune chef, Laurent Monfort, qui est lĂ  depuis trois ans, a travaillĂ© auparavant dans des endroits prestigieux, du Cercle de Lorraine au Cercle des Nations.


Laurent Montfort


Philippe Callet :
C’est naturellement une cuisine qui ne renie pas la richesse des pratiques anciennes…

 

Jacques Kother : Avec talent, Laurent Monfort tourne le dos aux nouvelles cuisines mais pas au naturel ni Ă  l’authentique. Il cuisine pour des clients qui ne sont pas des gogos, qui savent apprĂ©cier des plats classiques faits avec bonheur et une touche d’innovation. Prenons par exemple les huĂ®tres chaudes poĂŞlĂ©es Ă  la tomate et grillĂ©es aux amandes, une recette qui a du goĂ»t, de la personnalitĂ©, et qui surprend agrĂ©ablement. C’est une des spĂ©cialitĂ©s du chef. Savoureux !

 

Philippe Callet : Le chef soigne aussi particulièrement les produits de saison.

 

Jacques Kother : Les asperges, par exemple, sont Ă  la flamande, c’est toujours bon, ou mousseline, mais on peut choisir ses asperges de Malines avec noix de Saint-Jacques et sabayon au champagne. Le melon de Cavaillon servi en entrĂ©e est accompagnĂ© de jambon Patta Negra, qui est la Rolls des jambons. La sole n’est pas dĂ©figurĂ©e. Elle est meunière ou grillĂ©e. Les cĂ´tes d’agneau parfumĂ©es au thym sont accompagnĂ©es d’un gratin dauphinois tout comme l’onglet Ă  l’échalote et on sert au 830 la souris d’agneau braisĂ©e qui est très savoureuse, l’entrecĂ´te de bĹ“uf irlandais, et beaucoup de mijotĂ©s, notamment un fameux hachis Parmentier qui faisait dĂ©jĂ  la joie de nos grands-parents et qu’on peut emporter sous vide chez soi, comme tous les plats, et 10 % moins cher.

 

Philippe Callet : Sans oublier le vol-au-vent fait avec des poules cuites au court-bouillon qui donne une sauce onctueuse enrobant la volaille Ă©mincĂ©e et des champignons de Paris.

 

Jacques Kother : J’entends la voix du connaisseur. Ici aussi, on propose trois potages maison et notamment une soupe de poissons avec ses croĂ»tons, sa rouille et le fromage râpĂ©, des chicons au gratin, des carbonnades, des croquettes aux crevettes panĂ©es Ă  l’instant pour ĂŞtre bien croustillantes, ou des ballekes sauce tomate.

 

Philippe Callet : Bref, une cuisine pour toutes les envies, Ă  des prix très Ă©tudiĂ©s ?

 

Jacques Kother : Beaucoup de plats sont Ă  moins de 15 euros et le verre de vin est Ă  trois euros. La carte des vins est très variĂ©e. Et les desserts aux fraises sont actuellement Ă  l’honneur. Si vous aimez respirer un peu d’air du passĂ©, une excellente cuisine de bistrot, une vraie ambiance dans un dĂ©cor unique, sans oublier une jolie hĂ´tesse prĂ©nommĂ©e Caroline, c’est lĂ  qu’il faut aller…

 

Le 830, au 830, chaussée de Waterloo à Uccle. Tél. 02/375 85 65
F. mercredi et samedi midi. Nocturne jusqu’à 2 heures du matin les jeudis, vendredis et samedis. Et le dimanche après-midi, pâtisseries, crêpes et glaces
.

            


Coup de coeur - 30/05/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 1 commentaire | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

175 Articles (35 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Coup de coeur:
Le Café Lequet à Liège, le temple des boulets-frites!

Derniers articles de la rubrique:
·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©

·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele

·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

·Pour ses 30 ans, le Blue Elephant de Bruxelles propose un formidable menu Ă  30€

·The Cube, avec Sang Hoon Degeimbre: une expĂ©rience inoubliable

·Un Passage Ă  -haut- niveau Ă  Uccle

·Le restaurant La Manufacture Ă  Bruxelles: 20 ans de «fait main»

·La Main dans la PoĂŞle Ă  Ixelles: le soleil de l’Italie

·Damien Bouchery et StĂ©phane Lefèvre : Bistrot du Mail et Petits Oignons…

·Le Chalet Robinson, dans le Bois de la Cambre Ă  Bruxelles, enfin rouvert !

·Bourg-en-Bresse et Vonnas : du bonheur cet Ă©tĂ©

·Bloempanch et Wok n’Roll Ă  Bruxelles

·Fosses-la-Ville: Le Vin100 mais pas sans vins

·Paris. Le Train Bleu : arrĂŞt buffet !

· Le restaurant Living Room 102 Ă  Knokke / Sluis: la frontière du bon goĂ»t

·Hostellerie Dispa Ă  Walcourt : le terroir du dessus

·Les Pieds dans le Plat Ă  Marenne : le nez, encore mieux

·Un resto-bistro très agrĂ©able Ă  Uccle : on fonce «Chez Alphonse»!

·Restaurant De Kapblok Ă  Dilbeek : les principes de Peter

·Restaurant Le Saint-Boniface Ă  Ixelles: au fond du terroir

·La Kermesse Bruegel Ă  Bruxelles : Ancienne Belgique

·Le Moulin de Lindekemale Ă  Woluwe-Saint-Lambert : la roue des saveurs

·Restaurant Serenata Mare : Zaventem-sur-Mer

·Chapelle-lez-Herlaimont: Pouic-Pouic ravit Jacob. Et les autres.

·Friture RenĂ© Ă  Anderlecht: pour avoir la frite!

Glossaire de la Rubrique Coup de coeur

Tous les articles de la Rubrique Coup de coeur




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)