Le Guide des Connaisseurs - Coup de coeur Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
AnnoncesAnnonces

·Vacances en Provence
·Villas Ă  acheter au BrĂ©sil

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Le Gruyčre Switzerland est un tel trésor que les fenętres des saloirs des chalets d’alpage qui les abritent sont munies de barreaux.

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20316

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Coup de coeur

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Coup de coeur  Glossaire de la Rubrique Coup de coeur
Rechercher :

Sprimont : savoureuse «Maison des Saveurs»

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a apprĂ©ciĂ© la cuisine moderne, intĂ©ressante et imaginative de Didier Galet, chef propriĂ©taire de «La Maison des Saveurs», Ă  Sprimont.  

Philippe Callet : Sprimont est un joli village dans la verdure, au centre de la province de Liège et le restaurant porte un  nom qui donne de l’appĂ©tit : «La Maison des Saveurs».

   

Jacques Kother : Un très beau restaurant, avec une cuisine actuelle qui plaĂ®t mais qui n’est pas toujours apprĂ©ciĂ©e, je le dis tout de suite, par les amoureux de la tradition qui s’exclament : «Au secours ! On assassine la sole meunière, le poulet rĂ´ti, la blanquette bien faite et la garbure !»

Les guides annuels, comme le Michelin, un peu discrédité mais toujours pourvoyeur d’étoiles très convoitées, sont souvent partisans du modernisme innovant obligatoire et d’une pensée culinaire à sens unique, ce qu’on peut évidemment regretter… sans tourner le dos aux innovations.

 

Philippe Callet : C’est le cas de La Maison des Saveurs ?

 
Jacques Kother : Le jeune chef-propriĂ©taire Didier Galet n’est pas un jusqu’au-boutiste de la crĂ©ativitĂ© dĂ©bridĂ©e mĂŞme s’il met les petits plats dans les grands avec des amuse-bouche Ă  l’apĂ©ritif qui sont très Ă©tudiĂ©s, nombreux, savoureux mais minuscules, histoire de ne pas se gâter l’appĂ©tit mĂŞme si un appĂ©tit moyen n’en fait qu’une bouchĂ©e.


Christiane et Didier Galet


Philippe Callet : Et les plats, plus copieux, on l’imagine…

 

Jacques Kother : ForcĂ©ment, et sur la carte, j’ai pointĂ© un risotto aux morilles et aux langoustines poĂŞlĂ©es, qui donne faim, ou un mariage de veau et de foie d’oie poĂŞlĂ© Ă  l’ail des ours servi avec quelques champignons de saison, ou encore le homard dĂ©cortiquĂ© aromatisĂ© de gingembre et de salicorne, une petite plante charnue, gonflĂ©e d’un suc salĂ©, qui pousse au bord de la mer et dans les marais salant. C’est une cuisine très intĂ©ressante, savoureuse, imaginative, qu’on aimerait peut-ĂŞtre inspirĂ©e davantage par les fondamentaux qui ont fait la rĂ©putation de la cuisine française, et le terroir car nous sommes ici aux confins du Condroz et de l’Ardenne, bref par une tradition renouvelĂ©e ou rĂ©inventĂ©e.


Une création de Didier Galet

Philippe Callet : Une carte attrayante assez courte ?

 

Jacques Kother : Et c’est très bien ainsi. Le pain, des desserts, les mignardises sont faits maison, on peut dĂ©jeuner au soleil Ă  midi, du mercredi au vendredi, avec 3 services pour 30 euros ou 43 avec deux verres de vin et le cafĂ©. Le samedi Ă  midi et le dimanche le menu-plaisir est Ă  peine plus cher. L’endroit est très agrĂ©able, confortable, dans la verdure, et - cerise sur le gâteau - la patronne, en salle, Christiane Galet, est absolument efficace et très mignonne. Elle veille avec charme sur le bonheur des gourmands. Son chef de mari a de la chance. Ses clients aussi.

 

La Maison des Saveurs

Rue de Grand Bru, 27

4140 Sprimont.

TĂ©l. 04/ 382 35 60

FermĂ© lundi et mardi sauf fĂ©riĂ©s. 
 

    


Coup de coeur - 23/05/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 1 commentaire | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Uccle (Bruxelles) : le Mâcon, une brasserie peu ordinaire

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il a dĂ©jeunĂ© dans une brasserie sortant de l’ordinaire, un endroit de plaisir au dĂ©cor très nouveau, au service efficace et oĂą l’assiette est très plaisante : le Mâcon Ă  Uccle.

 

Philippe Callet : Vous avez comparĂ© ce qu’on trouve Ă  Paris et Ă  Bruxelles dans une brasserie de qualité…

 

Jacques Kother : D’abord, je suis allĂ© manger dans la brasserie qui a mĂ©ritĂ© cette annĂ©e les applaudissements du Guide Delta : il s’agit de la brasserie Le Mâcon Ă  Uccle. Le guide a saluĂ© la dĂ©coration moderne, qualifiĂ©e de « branchĂ©e Â», le service très efficace et prĂ©venant, et le chef Thierry Lonnay jugĂ© « hyper-compĂ©tent Â».

J’étais prêt à la critique, à descendre en flammes le jugement du Delta Bruxelles mais je dois avouer que cet excellent guide a raison.

 

Philippe Callet : Qu’est-ce qui diffĂ©rencie une brasserie parisienne d’une brasserie Ă  Bruxelles ? Les prix ?

 

Jacques Kother : Pas les prix. Par exemple, Ă  Paris, avenue Hoche, la brasserie Le Beaucour, qui est une des meilleures, propose des bouteilles de vin de qualitĂ© Ă  moins de 20 euros. MĂŞme chose au Mâcon. J’ai bu un Beaujolais-Village de Drouhin, bien frais, bien fruitĂ©, Ă  19 euros. La diffĂ©rence est plutĂ´t dans l’assiette. A Paris, on trouvera une fricassĂ©e de poulet de Bresse Ă  14 euros 50. Et aussi un grand choix de fromages au lait cru. Chez nous, pas de poulet de Bresse et mĂŞme pas de poulet du tout, et un choix très limitĂ© de fromages, souvent un seul.

 

Philippe Callet : En revanche, nous avons le filet amĂ©ricain et les carbonnades flamandes…

 

Jacques Kother : Et aussi les anguilles au vert et les tomates crevettes. A Bruxelles, au Mâcon, l’entrecĂ´te est une entrecĂ´te de bĹ“uf Simmenthal, une race de bovins remarquable et en effet, pour 18 euros, on n’est pas volĂ©. La viande est goĂ»teuse, tendre, parfaitement cuite, idĂ©alement saignante. A Paris, l’entrecĂ´te grillĂ©e, tendre, juteuse et sapide, coĂ»te 15 euros. C’est moins cher mais l’origine de la viande est certainement diffĂ©rente. On sert aussi ici les pieds de porc dĂ©sossĂ©, panĂ©s, servis avec une sauce moutardĂ©e et sur un lit de betterave Ă©mincĂ©e, ce qui est une bonne idĂ©e, l’os Ă  moelle, le savoureux onglet Ă  l’échalote qu’il ne faut pas trop cuire sinon il devient coriace, et des plats vĂ©gĂ©tariens. Le pain est excellent. Le beurre n’est pas, grâce au ciel, enveloppĂ© dans du papier alu. L’amĂ©ricain est servi avec de vraies frites maison, parfois un peu surcuites, et les carbonnades sont Ă©videmment Ă  la carte.

 

Philippe Callet : Et les desserts ?

 

Jacques Kother : Les glaces ne sont pas maison mais viennent de chez Zizi, qui est un artisan glacier de qualitĂ©, très connu. Elles sont très bonnes. La Dame Blanche, servie avec un petit pot de chantilly et du chocolat chaud est Ă  6 euros. Le chef fait aussi un excellent sorbet au cuberdon, qui est une crĂ©ation. Bref, un endroit de plaisir, oĂą l’on mange bien, c’est agrĂ©able et rassurant. On peut mĂŞme, par beau temps, manger dehors. Le patron, Philippe Letellier, a su donner Ă  sa brasserie un dĂ©cor très nouveau. Pas de prestation mĂ©diocre payĂ©e une fortune. Et c’est ouvert non-stop de 11 h 30 Ă  23 h 30.

 

Philippe Callet : Donc, Ă  recommander…


Jacques Kother : Ici, pas de grincheux mal embouchĂ©, pas de n’importe quoi dans l’assiette, et le patron pourrait dire comme son confrère parisien : « Mon secret ? Moi, je fais tout et ma femme fait le reste. Â»

 

BRASSERIE LE MACON

Rue Joseph Stallaert, 85

1180 Bruxelles.

TĂ©l. 02/ 346 46 52



Coup de coeur - 19/05/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Hostellerie Lafarque à Pepinster : une cuisine moderne épurée

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Au menu cette semaine un hôtel restaurant faisant partie de la grande famille mondiale des Relais et Châteaux, une association internationale qui privilégie l’art de vivre. C’est l’Hostellerie Lafarque à Pepinster.

 

Jacques Kother : 13 hectares de terrain, un endroit de rĂŞve, sous le soleil cette semaine, avec la cuisine d’un chef sympathique qui s’appelle Samuel Blanc. Il fait une cuisine moderne, Ă©purĂ©e, qui n’est pas toujours simple et franche, et qui tĂ©moigne en tout cas d’une rĂ©elle inventivitĂ©.

 

Philippe Callet : Par exemple ?

 

Jacques Kother : Je vous donne deux plats de la carte : tartare d’espadon aux lĂ©gumes mĂ©ridionaux, filo d’épices douces et sorbet d’avocat, sauce salsa aux deux poivrons – ou plus simple, filets de grosse soles façon meunière au beurre de câpres, persil et citron confit, timbale de patates douces.

 

Philippe Callet : C’est une cuisine moderne qui ne se renie pas.

 

Jacques Kother : C’est inventif, c’est ingĂ©nieux, on voudrait parfois que ce soit plus simple car enfin une tranche de foie gras, c’est très bon, et une mosaĂŻque  de foie gras avec des tranches d’artichauts, truffĂ©e en gelĂ©e Ă  base de vin, servie avec une salade aigre-douce de Granny Smith, c’est un Ă©chafaudage compliquĂ©, joli Ă  voir, mais pas nĂ©cessairement plus goĂ»teux.

 

Philippe Callet : Mais vous avez apprĂ©ciĂ©.

 

Jacques Kother : Le propriĂ©taire de l’hostellerie Lafarque, Jan Huygen, est un grand professionnel, qui a dirigĂ© des Ă©coles hĂ´telières de haut niveau en Suisse, a dirigĂ© des hĂ´tels de luxe notamment aux Canaries, bref qui a tout fait avec brio et qui veut faire de Pepinster et de son hĂ´tellerie un centre attractif. Et il rĂ©ussi.

Nous sommes lĂ  en effet dans un des hauts-lieux de la gastronomie en Wallonie. On peut y dormir dans le calme absolu – il y a 8 chambres très confortables et ce manoir a une histoire : il a Ă©tĂ© bâti en 1927 par une riche famille de lainiers, est devenu en 1960 un pensionnat pour jeunes filles, et en 89 est devenu une hostellerie. Le nouveau propriĂ©taire est lĂ  depuis fin 2007.

 

Philippe Callet : Et il fait, vous l’avez dit, des Relais et Châteaux…

 

Jacques Kother : Une association qui rassemble les plus beaux hĂ´tels de charme et des restaurants de haute gastronomie Ă  travers le monde. C’est le moment, par beau temps, d’aller dĂ©jeuner Ă  l’Hostellerie Lafarque, dans son beau restaurant qui ouvre de vastes baies vitrĂ©es sur la verdure, et qui fait plaisir dans l’assiette. C’est une des belles rĂ©ussites de Wallonie et on ne peut que s’en fĂ©liciter. Ce n’est pas tout Ă  fait bon marchĂ© mais c’est du bonheur…

 

Hostellerie Lafarque

Chemin des Douys, 20

4860 Pepinster-Goffontaine

TĂ©l. 087/ 46 06 51 



Coup de coeur - 09/05/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le Guide Delta Bruxelles 2008-2009 Ă  la loupe

Chaque vendredi, sauf en Ă©tĂ©, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animĂ© par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Il parle cette fois de deux Ă©vĂ©nements dans le domaine de la gastronomie: la parution du Guide Delta 2008-2009 des restaurants de Bruxelles et de la pĂ©riphĂ©rie et la sortie du nouveau numĂ©ro du magazine Le Guide des Connaisseurs. 

  

Philippe Callet : Jacques Kother va sans doute nous le confirmer : ce sont deux monuments de la gastronomie en Belgique.

 

Jacques Kother : Le guide Delta a 31 ans et Le Guide des Connaisseurs existe depuis 41 ans. Ils sont tous les deux en librairie cette semaine. C’est le seul point commun. Le Guide des Connaisseurs est un magazine et publie de nombreux articles qui mettent en appĂ©tit. Il pose en couverture la bonne question : les Belges sont-ils gastronomes 



Philippe Callet : En tout cas, ils adorent aller au restaurant !

 

Jacques Kother : Et c’est tout l’intĂ©rĂŞt du Delta qui est de loin le guide annuel le plus complet sur Bruxelles et ses environs avec une sĂ©lection de 1500 restaurants et hĂ´tels. Je vais vous dire pourquoi j’apprĂ©cie le Delta : il est pratique. Il classe les restaurants par type de cuisine, par prix, il signale les ouvertures tardives, les brunchs du dimanche, les adresses originales, etc. Les commentaires sont brefs mais intelligents. C’est un livre utile et une source prĂ©cieuse d’informations.

 

Philippe Callet : Le Delta dĂ©cerne aussi des rĂ©compenses.


Les laurĂ©ats 2008-2009 Bruxelles, Belgique et Luxembourg 


Jacques Kother
 : Ce sont les Delta d’or, d’argent et de bronze. Cette annĂ©e, c’est le Bijgaarden Ă  Grand-Bigard qui a reçu le Delta d’or, L’argent va au restaurant Lo Scoglio Ă  Bruxelles, et le bronze aux Flâneries gourmandes Ă  Saint-Gilles. Il y a aussi un palmarès des restaurants par spĂ©cialitĂ©s : cuisine de brasserie, italienne, grecque, japonaise, ou de fusion. LĂ  aussi, de très bonnes surprises.

 

Philippe Callet : Il y a aussi un palmarès national.

 

Jacques Kother : Cette semaine, au cours d’une rĂ©ception qui a rassemblĂ© plusieurs centaines de personnes, le palmarès 2008 du Delta Belgique et Luxembourg a Ă©tĂ© rappelĂ©. Le Delta d’Or va au Zur Post Ă  Saint-Vith et au Molentje Ă  Zeebrugge, l’argent est acquis par Les Pieds dans le Plat Ă  Hotton et la Pastorale Ă  Reet, et le bronze va Ă  un restaurant de Mons, la 5ème Saison, et Ă  un Ă©tablissement de Knokke, Le Bel-Etage.

 

Philippe Callet : Pour vous, c’est un bon choix ?

 

Jacques Kother : Un excellent choix mĂŞme s’il est, par dĂ©finition, limitĂ©. Il faut reconnaĂ®tre que le directeur du Delta, Patrick Bentin, et ses Ă©quipes ont fait du bon travail. Il y avait en France, il y a quelques annĂ©es, un guide appelĂ© Le Bottin gourmand. Chez nous, on peut parler aujourd’hui du Bentin Gourmand. Le Delta n’est pas le bĂŞta des guides annuels, alors que d’autres guides, qui ont des collaborateurs aux compĂ©tences limitĂ©es, s’effondrent en portant aux nues une cuisine bling-bling, comme on dit en France, et en alignant les bourdes. Vive donc le Guide Delta !

 

Le Delta Bruxelles et pĂ©riphĂ©rie, c’est 468 pages sous couverture plastifiĂ©e. 
Son prix : 22 euros 25.


    

            


Coup de coeur - 05/05/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Bruxelles : L’Autre Cantina, le Brésil chez vous

Chaque vendredi, sauf en été, dans «Demandez le programme» (entre 8h 30 et 9h), animé par Philippe Callet, Jacques Kother, du magazine gastronomique Le Guide des Connaisseurs, qui est aussi le chroniqueur gastronomique de Bel RTL, donne sur l'antenne de Bel RTL sa bonne adresse hebdomadaire. Aujourd’hui, le charme du Brésil et de sa cuisine festive, dans un nouveau restaurant bruxellois, «L’Autre Cantina», où on pèse son assiette et où on paie uniquement le poids de ce qu’on mange…

Philippe Callet : Objectif aujourd’hui, le pays de la Feijoada, le BrĂ©sil. Jacques, vous avez dĂ©couvert un nouveau restaurant sympathique et bon marchĂ© Ă  Bruxelles : son nom : « L’Autre Cantina Â».


Une vue de la salle

Jacques Kother : Ah ! Le BrĂ©sil !  Ses femmes superbes en string sur la plage de Rio, son carnaval aussi fameux que la fĂŞte de la bière Ă  Munich, ses belles et ardentes carioca, et sa cuisine peu connue, avec en tĂŞte la feijoada, qui est un plat et une fĂŞte, un plat de l’amitiĂ© Ă  manger après la batida, eau-de-vie de cannes et citron vert, au son des guitares et de la samba.

La feijoada, c’est plusieurs sortes de viande, des haricots noirs du Brésil, des légumes et on sert avec des tranches d’orange et de la farine de manioc grillée, du riz à la brésilienne et une sauce pimentée.

Je ne jurerais pas que  la feijoada du restaurant que j’ai choisi cette semaine, « L’autre Cantina Â» est la meilleure du monde, mais cette cuisine est festive et l’endroit est plaisant.

 

Philippe Callet : C’est Ă  Bruxelles, entre l’avenue Louise et la Place Flagey, et comme dans la première Cantina, dans le bas de la ville, on pèse son assiette et on paie uniquement le poids de ce qu’on mange…


Jacques Kother : 2 euros 10 par 100 grammes. A midi, on va dans la cuisine et on se sert soi-mĂŞme, des plats froids et des plats chauds. On sort de la cuisine et on pèse son assiette sur une balance. Bien entendu, on ne paie pas l’assiette mais uniquement ce qu’on a mis dedans. Et on s’installe aux tables en bois qui donnent sur un grand jardin. La patronne Maryangela vient de Salvador de Bahia. Elle a dĂ©couvert Bruxelles par hasard Ă  35 ans. Et elle dit aujourd’hui : « Je dois tout aux Belges Â».

C’est gentil !


Maryangela et Mauren


Philippe Callet :
Et nous devons beaucoup à Maryangela qui nous fait découvrir des saveurs différentes.

 

Jacques Kother : J’aime beaucoup notamment son poulet dans une sauce pimentĂ©e. A midi, c’est buffet cuisine, et le soir, on mange Ă  la carte, du jambonneau au miel piquant, du poulet Ă  la mangue et aux gombos, la feijoada, bien entendu, des scampis Ă  la crème de manioc, ou du poulet cuit Ă  l’huile de palme avec des crevettes sĂ©chĂ©es, du gingembre, de la noix de cajou et des cacahuètes. Tous ces plats coĂ»tent dans les 16 euros.

 

Philippe Callet : On y sert des vins du monde mais aussi de la bière et ce n’est pas un restaurant oĂą on se ruine…


Une vue du bar

Jacques Kother : C’est amusant, pas très cher, sympathique, buffet-cuisine  midi et carte le soir.

Fond sonore de musique brĂ©silienne et une prĂ©cision encore : haricot noir se dit Feijao, ce qui a donnĂ© Feijoada. Et ce qui ne gâte rien, en cuisine, il y a Mauren, ravissante cuisinière qui vient du sud du BrĂ©sil, et qui est le bras droit de Maryangela qui dit Ă  midi, pour le buffet-cuisine mais, bien entendu, en tout bien tout honneur : « Ici, on passe Ă  la casserole Â» !

 

Restaurant L’Autre Cantina

Chaussée de Vleurgat, 117 à 1000 Bruxelles

Tél. 02/ 644 97 77 – 0475 61 54 19

 F. samedi midi et dimanche. 

        


Coup de coeur - 25/04/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

175 Articles (35 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Coup de coeur:
Le Café Lequet à Liège, le temple des boulets-frites!

Derniers articles de la rubrique:
·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©

·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele

·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

·Pour ses 30 ans, le Blue Elephant de Bruxelles propose un formidable menu Ă  30€

·The Cube, avec Sang Hoon Degeimbre: une expĂ©rience inoubliable

·Un Passage Ă  -haut- niveau Ă  Uccle

·Le restaurant La Manufacture Ă  Bruxelles: 20 ans de «fait main»

·La Main dans la PoĂŞle Ă  Ixelles: le soleil de l’Italie

·Damien Bouchery et StĂ©phane Lefèvre : Bistrot du Mail et Petits Oignons…

·Le Chalet Robinson, dans le Bois de la Cambre Ă  Bruxelles, enfin rouvert !

·Bourg-en-Bresse et Vonnas : du bonheur cet Ă©tĂ©

·Bloempanch et Wok n’Roll Ă  Bruxelles

·Fosses-la-Ville: Le Vin100 mais pas sans vins

·Paris. Le Train Bleu : arrĂŞt buffet !

· Le restaurant Living Room 102 Ă  Knokke / Sluis: la frontière du bon goĂ»t

·Hostellerie Dispa Ă  Walcourt : le terroir du dessus

·Les Pieds dans le Plat Ă  Marenne : le nez, encore mieux

·Un resto-bistro très agrĂ©able Ă  Uccle : on fonce «Chez Alphonse»!

·Restaurant De Kapblok Ă  Dilbeek : les principes de Peter

·Restaurant Le Saint-Boniface Ă  Ixelles: au fond du terroir

·La Kermesse Bruegel Ă  Bruxelles : Ancienne Belgique

·Le Moulin de Lindekemale Ă  Woluwe-Saint-Lambert : la roue des saveurs

·Restaurant Serenata Mare : Zaventem-sur-Mer

·Chapelle-lez-Herlaimont: Pouic-Pouic ravit Jacob. Et les autres.

·Friture RenĂ© Ă  Anderlecht: pour avoir la frite!

Glossaire de la Rubrique Coup de coeur

Tous les articles de la Rubrique Coup de coeur




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)