Le Guide des Connaisseurs - Dr?le d?Histoire? Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Coup de coeurCoup de coeur

·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©
·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele
·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Au XIXe sičcle, les femmes avaient l’habitude de faire des ablutions intimes ŕ l’eau citronnée. On appelait ces ablutions “le pucelage au citron”.

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20323

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Dr?le d?Histoire?

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Dr?le d?Histoire?  Glossaire de la Rubrique Dr?le d?Histoire?
Rechercher :

Des mots d’amour pour les gourmands



Le roi Henri IV Ă©tait très portĂ© sur l’écriture, surtout quand il s’agissait d’envoyer des lettres d’amour. 
Son vocabulaire était néanmoins moins riche que ses appétits sexuels.
Il se limitait à «mon âme», «mes chères amours», «mon cœur» et «bel astre».
C’est charmant, mais un peu court.
Ce n’est pas le cas des AmĂ©ricains qui utilisent des termes indiquant peut-ĂŞtre, selon l’écrivain Edward S. Gifford, «la survivance d’une association affectivo-nutritive  remontant Ă  la petite enfance» («Les Charmes d’amour», Ed. Albin Michel, 1965).
En voici la liste. Je la recommande aux gourmands.
Mulâtresse excitante : banane.
Adolescente : chou, brioche.
Vierge : cerise.
Femme cruelle : gâteau sec.
Laideron : biscuit froid.
Femme frigide ou homme impuissant : poisson froid.
PĂ©ripatĂ©ticienne : tarte.
Homme sommairement vĂŞtu ou femme exhibant ses jambes : croquette au fromage.
Monsieur riche qui dĂ©pense des fortunes pour les jeunes filles : papa gâteau.
Homme qui poursuit les jeunes personnes sans expĂ©rience : ramasseur de cerises.
Edward S. Gifford ajoute que «miel» et «pâté d’agneau» sont des termes de tendresse entre les sexes, «faire de la bouillie de maïs» signifie s’embrasser tendrement, «cuisiner», exciter sexuellement.
Et il conclut : «Lorsqu’un amant dit Ă  sa partenaire «Je te mangerais», il proclame inconsciemment sa foi dans les mets aphrodisiaques et rĂ©gresse Ă  son insu vers la fĂ©licitĂ© du premier âge».
Très romantique, tout ça.



©Danielle Dechamps

Dr?le d?Histoire? - 30/01/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Physiognomonie et gourmandise…

Connaissez-vous la physiognomonie ? C’est l’art de dĂ©finir les hommes par l’interprĂ©tation de leurs traits et de leurs attitudes.
C’est Lavater qui en a fixĂ© les règles au XVIIIè siècle. Les ĂŞtres humains ont Ă©tĂ© classĂ©s en quatre catĂ©gories : les calmes, les actifs, les nerveux et les volontaires.
En 1925, un certain Serres a affirmĂ© qu’il existait une relation entre le dĂ©veloppement abdominal et intellectuel : « Les hommes Ă  ventre Ă©norme, a-t-il expliquĂ©, les grands mangeurs, sont peu intelligents Â». C’était sympathique envers les gens de son Ă©poque qui avaient, pour la plupart, une solide fourchette.  
Il existe, paraît-il, des caractéristiques communes aux gourmands, aux gourmets, aux alcooliques.
Nous avons mené une petite enquête dont voici les résultats.

  • Si vous avez les dents très serrĂ©es, vous ĂŞtes un gourmet. Vous pouvez ĂŞtre aussi sujet Ă  la luxure, hardi, instinctif et discret. Vous ĂŞtes du genre Ă  vivre vieux.
  • Si vous avez les dents très longues, Ă©cartĂ©es, fortes et aigues, vous ĂŞtes gourmand. Vous pouvez ĂŞtre aussi envieux, effrontĂ©, menteur, faussaire, infidèle et soupçonneux.
  • Si vous avez le visage bouffi, des poches et une peau fatiguĂ©e, vous ĂŞtes un alcoolique. Mais vous pouvez ĂŞtre un alcoolique discret.
  • Si vous avez les oreilles un peu plus longues que la normale, larges et de travers, vous mangez pour le plaisir de le faire, sans ĂŞtre gourmand ni gourmet. Vous pouvez ĂŞtre aussi paresseux, sans-gĂŞne, vain, sans jugement, hardi et serviable.
  • Si vous avez une bedaine phĂ©nomĂ©nale, vous ĂŞtes un grand mangeur et un grand buveur. Vous pouvez aussi ĂŞtre fourbe, paillard, menteur amoral, traĂ®tre, posĂ© et courageux.
  • Si vous avez la chair molle et tendre, vous ĂŞtes un petit mangeur. Vous pouvez aussi ĂŞtre heureux, timide, faible, mĂ©diocre et malchanceux.

De toute façon, si vous avez tout cela, vous êtes un beau monstre parfaitement infréquentable.



©Danielle Dechamps

Dr?le d?Histoire? - 02/01/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Des maximes contre un chapon aux pruneaux

En 1610, Catherine de Vivonne, marquise de Rambouillet, inaugura l’ère des salons en recevant régulièrement en son hôtel quelques amis lettrés dont le but était de rénover la langue française malmenée depuis le début du règne d’Henri IV.
Côté dames, Mme de Sablé, née Madeleine de Souvré, était la plus instruite des habituées de l’Hôtel Rambouillet.
L’abbĂ© Dailly la surnommait « l’ornement de son siècle Â» et Tallemant des RĂ©aux ajoutait : « C’est la plus friande qui soit au monde, elle prĂ©tend qu’il n’y a personne qui ait le goĂ»t si fin qu’elle et ne fait nul cas des gens qui ne goĂ»tent point les bonnes choses. Elle invente toujours quelque nouvelle friponnerie. Â»
« Madame, lui dit un jour La Rochefoucauld, je dois vous avouer que mes plus belles maximes ne peuvent soutenir la comparaison avec un plat de truffes de votre façon Â».
Et il lui envoya ce mot : « Vous ne pouvez faire une plus belle charitĂ© que de permettre que le porteur de ce billet puisse entrer dans les mystères de la marmelade et de vos vĂ©ritables confitures et il vous supplie humblement de faire en sa faveur ce que vous pouvez Â».
La marquise lui demanda d’écrire des maximes.
« En voilĂ , rĂ©pondit l’écrivain, mais comme on ne fait rien pour rien, je vous demande un potage aux carottes, un ragoĂ»t de mouton et un de bĹ“uf, de la sauce verte et un autre plat, soit un chapon aux pruneaux ou telle autre chose que vous jugerez digne de votre choix Â».
 


©Danielle Dechamps

Dr?le d?Histoire? - 02/01/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Bec Ă  miel sur bec Ă  fiel

Le marquis de BĂ©chamel qui inventa la fameuse sauce portant  son nom Ă©tait tellement ennuyeux et fade que Saint-Simon, auteur des cĂ©lèbres « MĂ©moires Â»,  le surnommait « Bec Ă  Miel Â». 
Et comme BĂ©chamel Ă©tait amoureux de la mĂ©chante duchesse de Brissac, on disait « Bec Ă  Miel sur Bec Ă  Fiel Â».
 


©Danielle Dechamps

Dr?le d?Histoire? - 03/12/2004 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Le prix du hareng saur

A la Belle Epoque à Paris, les restaurants étaient très chers. Particulièrement Bignon, avenue de l’Opéra.
Un jour Aurélien Scholl lui commanda un hareng saur.
Prix : 3 francs.
- Trois francs, un hareng saur ! s’écria-t-il.
- C’est à cause de l’odeur, répondit placidement le patron.
 


©Danielle Dechamps

Dr?le d?Histoire? - 03/12/2004 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

74 Articles (15 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Dr?le d?Histoire?:
Achatines et escargots

Derniers articles de la rubrique:
·Louis XVI adore le potage aux petits oiseaux

·Du fenouil dans la serrure

·La mandarine est le fruit de la grâce

·Le roi LĂ©opold II Ă©tait un fin gourmet

·Le milliardaire Paul Getty : «Pourquoi un pourboire?»

·Un poème de 332 vers sur le … melon

·La noix serait-elle un fruit intellectuel ?

·Les aubergines de l’Imam Bayildi

·La pomme de terre est un souffre-douleur !

·La boukète Ă  rètchon (crachat)

·A la bagatelle, le roi Louis XIII prĂ©fĂ©rait la casserole

·Chateaubriand suçait du linge mouillé…

·Quelques aficionados du cafĂ©

·Saint Valentin : comment on perd la tĂŞte…

·Apportez-moi le dessert !

·Quelle est la diffĂ©rence entre le steak tartare et le filet amĂ©ricain ?

·Qui a inventĂ© le speculaus?

·Une truite audacieuse

·En Wallonie, on ne se portait pas des boudins quand on Ă©tait fâchĂ©...

·Le savoureux saoulomètre marollien

·332 vers sur le melon

·Un tonitruant coup de fusil

·La reine Victoria et les indĂ©cents pieds de table

·La tomate, pomme d’amour

·A la table d’Agnès Sorel, on mâche les aliments pour les dames

Glossaire de la Rubrique Dr?le d?Histoire?

Tous les articles de la Rubrique Dr?le d?Histoire?




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)