Le Guide des Connaisseurs - Le Petit Journal Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
L'Ecole des ChefsL'Ecole des Chefs

·Ĺ’uf en coque sans coque, fondue de poireaux
·Gaufrettes feuilletĂ©es Ă  la coriandre, langoustines rĂ´ties au Tandoori
·Saumon cuit en croustillant, fondue de tomates, herbes et parfum de vanille

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
«Les larmes, c’est comme les crevettes grises. Plus elles sont salées, meilleures elles sont.» (Frédéric Dard -San Antonio)

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20316

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Le Petit Journal

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Le Petit Journal   Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal
Rechercher :

1892. Lucien Tendret, un avocat très gourmand

Il se nomme Lucien Tendret. Il vient de publier un livre qui met en appĂ©tit : « La Table au pays de Brillat-Savarin Â». C’est un petit chef-d’œuvre !

Cet ouvrage remarquable est riche en commentaires allĂ©chants et contient de fameuses recettes : le gâteau de foies blonds de poulardes de la Bresse baignĂ© de la sauce aux queues d’écrevisses, le dindon truffĂ© et Ă  la gelĂ©e, les oreilles de veau farcies, le ris de veau aux truffes noires, l’oreiller de la belle Aurore ou la toque du prĂ©sident Adolphe Clerc, qui sont deux pâtĂ©s d’exception, ou le civet de lièvre de Diane de Châteaumorand.

Lucien Tendret note, avec justesse, que Grimod de la Reynière, au dĂ©but du siècle, a Ă©tĂ© le premier Ă  donner la recette des tomates farcies. Mais il la rĂ©cuse. « Les tomates farcies de Grimod de la Reynière sont un mets grossier. La chair Ă  saucisse mĂŞlĂ©e Ă  de la mie de pain est une piètre farce. Â»

Et il donne sa propre recette : «Hachez finement un morceau d’ail de la grosseur d’une amande, une Ă©chalote, une truffe noire, quelques champignons, la moitiĂ© d’une tomate dont vous aurez Ă´tĂ© les graines. Hachez ensuite la chair d’un poulet rĂ´ti, un peu de gigot de mouton et une petite tranche de jambon cuit. MĂ©langez le tout, salez et poivrez. Garnissez les tomates de cette farce.»

On trouve aussi dans ce livre la recette de la poularde de Bresse truffée et cuite à la vapeur.

La farce est un hachis du foie de la volaille avec deux ou trois truffes entières et d’une livre ou deux de truffes finement coupées en dés…



©Jacques Kother

Le Petit Journal - 09/02/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1832. Et voici Alex Pharamond, le roi des tripes!

Un jeune Normand, Alex Pharamond, vient d’installer ses fourneaux dans le quartier des Halles à Paris, rue de la Grande-Truanderie. Les tripes à la mode de Caen y mijotent dans de vastes chaudrons et la formule aura un tel succès qu’en 2007 encore, on ira toujours chez Pharamond manger des tripes servies dans des petits poêlons en terre posés sur quelques braises incandescentes. Ce plat ne s’apprécie que très chaud.

Au Moyen Age, le commerce des tripes était déjà très réglementé. Six familles seulement avaient le privilège d’acheter les tripes aux bouchers en gros, de les faire cuire la nuit, et de les céder ensuite à des femmes qui les revendaient au coin des rues dans de grandes bassines en cuivre.

Et au XVIIIe siècle, Ă  Paris, on dĂ©nombrait une vingtaine de « cuiseurs de tripes Â».

 



©Jacques Kother

Le Petit Journal - 07/02/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1850. Une recette Ă  la mode : le poulet Franchard

Les gorges de Franchard, dans la forêt de Fontainebleau, sont un but de promenade et une guinguette y sert une recette très appréciée et qui est déjà un “classique” : celle du poulet Franchard.
Le poulet découpé en huit est doré au beurre, salé, poivré, et on y ajoute 50 g de cerfeuil, 50 g de persil, 50 g d’estragon, une petite gousse d’ail, le tout haché, 100 g de champignons hachés grossièrement. On farine légèrement.
On mouille le mélange de bouillon d’abattis et on cuit à couvert, à petit feu, pendant 50 minutes.
Ce plat est servi avec des petits croûtons frits au beurre.
La même guinguette sert aussi une escalope de veau Franchard, préparée de la même façon, mais légèrement tomatée.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 06/02/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1666. Un restaurant français à Londres. On y boit du Haut-Brion

A new eating house ?
Le Tout-Londres alléché, se donne rendez-vous chez M. de Pontac, fils du propriétaire du Château Haut-Brion à Pessac, dans les Graves de Bordeaux.
Arnaud de Pontac, premier président du parlement de Bordeaux, a eu l’idée (en or) d’envoyer son fils à Londres pour y créer un restaurant où, pour une guinée, Saint-Evremond, Daniel de Foë, Swift, les aristocrates, les riches négociants et les hommes d’affaires viennent dîner en buvant... du Haut-Brion.
Ils y prennent goût et la vogue des grands vins de Bordeaux ne fera que s’amplifier.
Trois ans plus tôt, en 1663, Samuel Pepys notait dans son “Journal” qu’à la Taverne du Chêne Royal, il avait bu pour la première fois “un certain vin français appelé “Ho Bryan” qui a un goût excellent et très particulier et ne ressemble à rien de ce que je connais.”


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 02/02/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1976. L’inspirateur de la «nouvelle cuisine française», c’est Bocuse

«Nous n’avons pas inventé la nouvelle cuisine française», écrivent en 1976 les deux célèbres chroniqueurs gastronomiques parisiens, Henri Gault et Christian Millau.
Et ils content l’origine de cette découverte (au début des années 70).
C’était chez Paul Bocuse, à Lyon. Après un déjeuner copieux, les deux journalistes étaient revenus le soir pour dîner, en réclamant “quelque chose de léger”.
Bocuse disparut dans sa cuisine.
«Il est revenu peu après avec une salade de haricots verts. A première vue, cela ne nous disait pas grand-chose. Les haricots verts en salade, ça fait un peu cantine, un peu nursery. Avec du beurre, ça peut passer - mais tout juste. Or, cette salade de Bocuse était tout simplement géniale ! Les haricots verts croquants avaient une odeur de jardin, une saveur exceptionnelle. C’était grandiose dans l’extrême simplicité. Après sont arrivés des petits rougets de roche, cuits à la perfection, c’est-à-dire très peu cuits, fermes, avec tous les parfums de la mer. La nouvelle cuisine existait et nous venions de la rencontrer.»
Vers la mĂŞme Ă©poque, les frères Troisgros, cuisiniers-restaurateurs Ă  Roanne, lancent le « service Ă  l’assiette», dressĂ©e  en cuisine et apportĂ©e, sous cloche ou non, directement Ă  table. C’est l’ultime avatar du service des mets, après le service Ă  la russe, adoptĂ© au XIXe siècle, et qui permettait de manger chaud, et le service Ă  la française, oĂą tous les plats Ă©taient dĂ©posĂ©s sur la table, pour le coup d’œil.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 30/01/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

381 Articles (77 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Le Petit Journal :
XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

Derniers articles de la rubrique:
·XVIIe siècle. Quand Sa MajestĂ© apprend Ă  larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·XVIIIe siècle. Les dĂ®ners Ă  la Bastille

·XXe siècle. Charpentier invente les crĂŞpes Suzette pour le prince de Galles

·Le pâtĂ© de canard de la Patti

·Le Lamartine des fourneaux : Marie-Antoine CarĂŞme

·XIXè siècle. Les repas farfelus de Victor Hugo

·XIXe siècle. Sous le Consulat et l’Empire

·XVIIIe siècle. La pomme de terre n’est plus un aliment Ă  cochon

·Pour les mĂ©nagères gallo-romaines: des magasins Ă  rayons multiples

·1935. Un connaisseur anglais dans les vignobles de France

·1865. La pĂŞche ImpĂ©ratrice EugĂ©nie est servie au Petit Moulin Rouge

·1580. Henri III adopte la fourchette et... les fauteuils

·1845. Et voici le savoureux Savarin!

·1912. Le fameux poulet Archiduc du restaurant Durand

·1924. Rendons Ă  Cesare… sa salade Caesar

·1867. le tsar de toutes les Russies rĂ©clame du foie gras

·1955. L’OpĂ©ra, c’est du gâteau!

·1915. Une nouveautĂ© : le pyrex

·1867. Cette petite marmite a tout d’une grande!

·1785. A la table du roi, on sert des pommes de terre

·1647. Une nouveautĂ© : la salle Ă  manger

·An 100. Le garum des romains ? En voici la recette!

·1865. La gastronomie a fait la rĂ©putation de Charles Monselet

·1882. Les Glacières de Bruxelles, c’est un vrai progrès

Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal

Tous les articles de la Rubrique Le Petit Journal




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)