Le Guide des Connaisseurs - Le Petit Journal Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Coup de coeurCoup de coeur

·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©
·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele
·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Au XIXe sičcle, les femmes avaient l’habitude de faire des ablutions intimes ŕ l’eau citronnée. On appelait ces ablutions “le pucelage au citron”.

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20319

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Le Petit Journal

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Le Petit Journal   Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal
Rechercher :

1935. Un connaisseur anglais dans les vignobles de France

Charles Walter Berry vient de publier, en cette annĂ©e 1935 Ă  Londres, un livre absolument  remarquable qui est un vĂ©ritable reportage sur les vignobles français : In Search of wine. A Tour of the vineyards of France  (A la recherche du vin. Un voyage Ă  travers les vignobles de France.) London. Constable and Co.
L’auteur dirige une des plus importantes maisons de vins de la Cité et le négociant se double en lui d’un excellent écrivain.
Montesquieu et Buffon n’étaient-ils pas marchands de vins ?
Si l’objet de son voyage est d’acquérir quelques bouteilles de choix pour ses clients et amis, de se rendre compte de la qualité des dernières récoltes, il n’hésite jamais à faire un détour pour admirer un beau site, un monument historique, une cité pittoresque ou quelques souvenirs de la guerre 14-18 qu’il a faite en qualité d’aviateur.
Son itinéraire le conduit successivement en Champagne, en Bourgogne, en Morvan, en Touraine, en Anjou, dans les Charentes, à Bordeaux, dans le Gers et le Périgord, en Languedoc, en Provence, dans la vallée du Rhône, en Beaujolais et en Mâconnais, dans le Jura, pour revenir à nouveau par la Bourgogne, à Paris et à Calais.
Partout, il trouve des correspondants qui, pour la plupart, sont ses amis ou le deviennent. On le renseigne sur la nature du sol, sur les cépages, les procédés de vinification, les qualités et les défauts du vin selon les années, tous renseignements dont il fait profiter le lecteur.
En dégustateur consommé, il ne manque jamais de donner son avis. M. Berry aime surtout les vins secs et, tout en appréciant à leur haute valeur les vieilles bouteilles des grandes années, il ne dédaigne pas les vins jeunes, voire les petits vins de pays.
Parmi les vins liquoreux, il fait exception pour les grands Sauternes, les grands Monbazillac, les Jurançon, les muscats de Frontignan et autres vins de dessert.
A propos du Frontignan, il note qu’on le trouve rarement sur la carte des restaurants. A Avignon, lorsqu’il en demande, on lui propose un Porto... de Malaga !
Parmi les alcools, il prise peu le marc, admet l’Armagnac quand il n’est pas trop foncé ou trop rude, mais place le Cognac naturel au-dessus de tout, quand il ne s’agit pas d’une “fine maison” chargée de caramel ou d’un vulgaire “Trois Etoiles” digne tout au plus d’un brandy and soda.
A Bordeaux, il trouve sur une table, “à titre de propagande”, une bouteille de Château Latour à 12 francs. C’était du 1930, une des plus mauvaises années. Quelle détestable propagande ! Un consommateur peu averti, jugeant sur ce médiocre échantillon d’un grand cru, emportera une bien mauvaise opinion des vins de Bordeaux.
Presque toujours, il n’a eu qu’à se louer de la complaisance des patrons et du personnel, mais trop souvent le service de table était défectueux, les plats arrivant froids et les vins pas assez frais. La cuisine fut à peu près partout trouvée excellente et certains menus lui ont laissé des souvenirs impérissables.
Il ne manque jamais de noter les traits de mœurs qui l’enchantent ou qui le choquent. Il trouve déplaisant d’avoir comme voisins des enfants mal élevés, turbulents et criards, plus déplaisant encore d’avoir à la table voisine une dame trop parfumée, dont les effluves odorants l’empêchent de goûter le vin et vont jusqu’à annihiler l’arôme du fromage.
A Aire-sur-l’Adour, il a été outré de voir une dame se poudrer la face, sortir son bâton de rouge pendant le repas et laisser la trace sanglante de ses lèvres sur la serviette.
Ce qui l’a absolument révolté fut de voir une dame fumer pendant le dîner. Il devrait y avoir une salle spéciale pour des clients aussi dépourvus d’éducation.
Rien ne nous renseigne mieux sur les mœurs du temps que les récits de voyage des touristes étrangers. Nos petits-neveux, en lisant l’ouvrage de M. Charles Walter Berry, auront une idée très exacte du tourisme en France au début du XXe siècle.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 24/03/2010 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 2 commentaires | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1865. La pêche Impératrice Eugénie est servie au Petit Moulin Rouge

Une jolie recette, celle de «la pêche Impératrice Eugénie», vient d’être servie pour la première fois lors d’un dîner de dix couverts donné par le comte de Lagrange au restaurant du Petit Moulin Rouge, avenue d’Antin à Paris.
Ce restaurant, très en vogue sous le Second Empire, est apprécié des plus grandes étoiles mondaines.
Ce dessert est composé de pêches de Montreuil mûres à point dont on a ôté la peau et le noyau. Déposées dans une timbale en argent, on les intercale de petites fraises des quatre-saisons, on les saupoudre légèrement de sucre, on les arrose de quelques cuillerées de kirsch et de marasquin. On laisse macérer, le plat étant couvert, sur de la glace, et on verse sur les pêches au moment de servir un sabayon au champagne bien froid.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 21/03/2010 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1580. Henri III adopte la fourchette et... les fauteuils

Henri III, fils d’Henri II et de Catherine de Médicis, est né en 1551.
C’est lui qui inaugurera l’usage de la fourchette importée d’Italie, cessant ainsi de manger avec les doigts (ce qui n’empêchera pas ses successeurs des les utiliser encore).
Mais Henri III est un amoureux du confort.
Il fait remplacer les bancs autour des tables par des fauteuils, puis par des chaises.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 18/03/2010 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1845. Et voici le savoureux Savarin!

Le «Savarin» est une pâtisserie ronde, en forme de couronne, proche du baba, sans raisins, accompagnĂ©e d’une crème pâtissière ou d’une salade de fruits qu’on glisse au cĹ“ur de la couronne. C’est le cĂ©lèbre pâtissier parisien Auguste Jullien qui a crĂ©Ă© le Savarin  en hommage Ă  l’écrivain-gastronome Brillat-Savarin.



©Jacques Kother

Le Petit Journal - 05/02/2010 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1912. Le fameux poulet Archiduc du restaurant Durand

Vieille et excellente maison parisienne, le restaurant Durand a conservé une clientèle très select.

On y apprĂ©cie les Ĺ“ufs Pont-Biquet, la barbue Durand et le poulet sautĂ© Archiduc qui est parfumĂ© par divers alcools… En voici la recette : dĂ©coupez un poulet pour cinq personnes. Faites-le cuire doucement sur le bord du fourneau avec beurre, sel et poivre. Il doit rester blond quand il est cuit. Versez alors un verre de ces vins et alcools, dans l’ordre : kirsch, porto, whisky, madère, vin blanc, cognac. Laissez rĂ©duire ces vins et alcools, ajoutez de la crème double, vannez bien pour dĂ©tacher les sucs, rectifiez l’assaisonnement. Dressez le poulet dans une timbale, nappez de la sauce passĂ©e au linge fin. N’oubliez pas les manchettes Ă  chaque extrĂ©mitĂ© des membres.

Envie d’essayer ?



©Jacques Kother

Le Petit Journal - 02/02/2010 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

381 Articles (77 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Le Petit Journal :
XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

Derniers articles de la rubrique:
·XVIIe siècle. Quand Sa MajestĂ© apprend Ă  larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·XVIIIe siècle. Les dĂ®ners Ă  la Bastille

·XXe siècle. Charpentier invente les crĂŞpes Suzette pour le prince de Galles

·Le pâtĂ© de canard de la Patti

·Le Lamartine des fourneaux : Marie-Antoine CarĂŞme

·XIXè siècle. Les repas farfelus de Victor Hugo

·XIXe siècle. Sous le Consulat et l’Empire

·XVIIIe siècle. La pomme de terre n’est plus un aliment Ă  cochon

·Pour les mĂ©nagères gallo-romaines: des magasins Ă  rayons multiples

·1935. Un connaisseur anglais dans les vignobles de France

·1865. La pĂŞche ImpĂ©ratrice EugĂ©nie est servie au Petit Moulin Rouge

·1580. Henri III adopte la fourchette et... les fauteuils

·1845. Et voici le savoureux Savarin!

·1912. Le fameux poulet Archiduc du restaurant Durand

·1924. Rendons Ă  Cesare… sa salade Caesar

·1867. le tsar de toutes les Russies rĂ©clame du foie gras

·1955. L’OpĂ©ra, c’est du gâteau!

·1915. Une nouveautĂ© : le pyrex

·1867. Cette petite marmite a tout d’une grande!

·1785. A la table du roi, on sert des pommes de terre

·1647. Une nouveautĂ© : la salle Ă  manger

·An 100. Le garum des romains ? En voici la recette!

·1865. La gastronomie a fait la rĂ©putation de Charles Monselet

·1882. Les Glacières de Bruxelles, c’est un vrai progrès

Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal

Tous les articles de la Rubrique Le Petit Journal




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)