Le Guide des Connaisseurs - Le Petit Journal Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Art de VivreArt de Vivre

·Une huile miracle?
·Le savoir-vivre Ă  table
·Offrez-vous une mini croisière gastronomique Ă  Paris

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
«Tout est plus glamour quand vous le faites sur votre lit. Męme peler des pommes de terre» (Andy Warhol)

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20323

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Le Petit Journal

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujetGlossaire de la Rubrique Le Petit Journal   Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal
Rechercher :

1520. Les Espagnols découvrent la dinde

Les conquistadors espagnols se régalent.
Ils viennent de dĂ©couvrir au Mexique une volaille qu’ils ne connaissaient pas : la dinde. Ils l’ont immĂ©diatement baptisĂ©e « poule d’Inde Â», car ils se croient en Inde.
Cinquante ans plus tard, la dinde arrivait en France et les premières furent servies lors du mariage du roi Charles IX et d’Elisabeth, fille de l’empereur Maximilien II.
La jeune femme trouva la dinde délicieuse et déclara qu’on devrait en faire l’élevage.
Ce dont se chargèrent les jésuites qui créèrent à Bourges le premier élevage de dindes.
C’est pourquoi on appela pendant longtemps dindes et dindons…des jésuites.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 05/02/2007 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1970. Un club gastronomique original en Belgique : le Fusil d’Or

Il ne compte que huit membres et son but est de «maintenir les traditions de haute gastronomie et de concourir ainsi à sauvegarder une des formes de l’art de vivre civilisé.»
Trois repas ont lieu chaque année et le lieu du dîner est gardé secret jusqu’au dernier moment.
Chaque membre porte au revers de son smoking un petit fusil d’or (celui qui sert à affûter les couteaux)
Ainsi, en 1970, « Le Fusil d’Or Â» inaugura « L’Ecailler du palais Royal Â» par une dĂ©gustation apĂ©ritive de fruits de mer au comptoir (CuvĂ©e des Comtes de Champagne) avant de s’installer, sans savoir oĂą il allait, dans un minibus Ă  destination de… « La Villa Lorraine Â» oĂą les attendait le MaĂ®tre des deux restaurants, Marcel Kreusch, et un menu parfait : ConsommĂ© Ă  la moelle, Homard Ă  la Villeroy, Pain de truffes avec beurre d’EchirĂ© au gros sel, Glace javanaise au sabayon.
Les vins : un rare Bouzy rouge millĂ©simĂ© 1964 de Vesselle, Beaune Clos des Ursules 1966 de Louis Jadot, Champagne Mumm rosĂ© 1961.
L’organisateur Ă©tait le Dr Jean Gathy, d’Arlon, fin dĂ©gustateur et convive parfait, et Jean Ridoux prĂ©sidait en sa qualitĂ© de « mainteneur de la tradition Â». Nous y Ă©tions. Un grand souvenir.
Las, « Le Fusil d’Or Â» allait disparaĂ®tre quelques annĂ©es plus tard avec la plupart de ses membres. Mais avec de magnifiques souvenirs gastronomiques.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 30/01/2007 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1967. Un dîner de l’AAAAA…

L’AAAAA, c’est l’Association amicale des amateurs d’andouillettes authentiques, fondée par des chroniqueurs gastronomiques aussi connus que compétents, comme Francis Amunategui et Robert Courtine. Elle ne compte que cinq membres.
Voici le menu composĂ© lors de la remise d’un des diplĂ´mes très recherchĂ©s de cette association : filets de harengs, pommes Ă  l’anglaise : pied de porc au vin rouge ; andouillettes grillĂ©es et poĂŞlĂ©es aux lentilles, au lard et aux crosnes du Japon ; bavette Ă  l’échalote ; fourme d’Ambert ; galette des rois.
Canaille, certes, mais hautement savoureux !


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 23/01/2007 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1850. L’invention des extraits de viande

C’est un professeur de chimie allemand, le baron Justus von Liebig, qui a réalisé, en 1850, les premiers extraits de viande et les bouillons concentrés.
Ce qu’on sait moins, c’est qu’en 1862 fut crĂ©Ă©e en Belgique la « Fray Bentos Giebert and Company Â» pour fabriquer en gros ces extraits et bouillons. Ce fut le dĂ©but d’une industrie florissante.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 21/01/2007 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1908. Edouard Nignon achète le restaurant Larue à Paris

C’est en cette année 1908 que le célèbre Edouard Nignon est devenu propriétaire du restaurant Larue, le plus élégant de Paris, place de la Madeleine.
Parmi ses clients, le marquis de RougĂ©, gourmet Ă©minent, lui dit un jour : « Je veux un canard au sang. Qu’il soit cuit rosĂ©, Monsieur ! Vous taillerez les filets en aiguillettes ; vous jetterez sur le tout un peu de sel et de poivre ; vous presserez la carcasse, vous arroserez dĂ©votement les filets avec l’essence mĂŞme de l’oiseau ; vous me servirez le mets tel quel, bien chaud. Vous placerez près de moi une bouteille de Musigny 1884 et vous me laisserez communier seul. Â»
Sacha Guitry, qui le connaissait bien, Ă©crivit plus tard la prĂ©face d’un de ses nombreux ouvrages, toujours consultĂ©s avec profit. Il l’a dĂ©crit ainsi : « Cet homme aura passĂ© les deux tiers de sa vie ou tout en noir ou tout en blanc. Chef cuisinier du Tsar de Russie puis de l’Empereur d’Autriche, il a portĂ© pendant vingt ans le blanc costume et cet bonnet montĂ© en forme de brioche dont la propretĂ© tranquillise et qu’on aime apercevoir entre deux portes. A quarante ans, il a troquĂ© son habit blanc contre le frac, et de quarante Ă  soixante ans, il a vĂ©cu en habit noir. Allant de table en table, conseillant une sole, proposant un perdreau, suggĂ©rant un dessert, surveillant tout, salant ceci, sucrant cela, il peut dire qu’il eut Tout Paris Ă  sa table. Â»
Nignon avait dĂ©butĂ© en 1875 au restaurant Monier Ă  Nantes, sa ville natale. Cinq ans plus tard, il arrivait Ă  Paris chez Potel et Chabot. Ensuite, « La Maison DorĂ©e Â», le grand restaurant du Boulevard de la Belle Epoque, puis « Le CafĂ© de Paris Â».
Il travailla aussi chez Noël Peters, où fut créée la recette du homard à l’Américaine.
Il voyagea. Vienne, Londres, puis Moscou oĂą il dirigea 120 toques blanches.
Il se retira en 1921 dans sa Bretagne natale, laissant le souvenir d’une des grandes figures de la gastronomie française.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 20/01/2007 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 2 commentaires | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

381 Articles (77 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté de la rubrique Le Petit Journal :
XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

Derniers articles de la rubrique:
·XVIIe siècle. Quand Sa MajestĂ© apprend Ă  larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·XVIIIe siècle. Les dĂ®ners Ă  la Bastille

·XXe siècle. Charpentier invente les crĂŞpes Suzette pour le prince de Galles

·Le pâtĂ© de canard de la Patti

·Le Lamartine des fourneaux : Marie-Antoine CarĂŞme

·XIXè siècle. Les repas farfelus de Victor Hugo

·XIXe siècle. Sous le Consulat et l’Empire

·XVIIIe siècle. La pomme de terre n’est plus un aliment Ă  cochon

·Pour les mĂ©nagères gallo-romaines: des magasins Ă  rayons multiples

·1935. Un connaisseur anglais dans les vignobles de France

·1865. La pĂŞche ImpĂ©ratrice EugĂ©nie est servie au Petit Moulin Rouge

·1580. Henri III adopte la fourchette et... les fauteuils

·1845. Et voici le savoureux Savarin!

·1912. Le fameux poulet Archiduc du restaurant Durand

·1924. Rendons Ă  Cesare… sa salade Caesar

·1867. le tsar de toutes les Russies rĂ©clame du foie gras

·1955. L’OpĂ©ra, c’est du gâteau!

·1915. Une nouveautĂ© : le pyrex

·1867. Cette petite marmite a tout d’une grande!

·1785. A la table du roi, on sert des pommes de terre

·1647. Une nouveautĂ© : la salle Ă  manger

·An 100. Le garum des romains ? En voici la recette!

·1865. La gastronomie a fait la rĂ©putation de Charles Monselet

·1882. Les Glacières de Bruxelles, c’est un vrai progrès

Glossaire de la Rubrique Le Petit Journal

Tous les articles de la Rubrique Le Petit Journal




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)