Le Guide des Connaisseurs - Tous les articles Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovène Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchèque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Recettes du 
monRecettes du mon

·Thaïlande. Salade de pomelos «Blue Elephant» Yam Som O
·Inde. Crevettes sauvages grillées tandoori – Tandoori Jhinga
·Inde. Recette du sandesh

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Les Aztèques attribuaient aux fèves de cacao une origine divine. Certains l’utilisaient même comme monnaie. Un arbre produit de 20 à 40 gousses par an et chaque gousse contient de 20 à 50 fèves. Un bon esclave valait cent fèves. A ce prix-là, l’acquéreur n’était pas chocolat!

Sondage express
Quel est, à votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20314

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Tous les articles

Aller à l'accueil  Aller à l'accueilGlossaire des rubriques  Glossaire des rubriquesChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujet
Rechercher :

1785. Comment on faisait du ketchup au XVIIIe siècle

On vous en donne la recette dans « The London Art of Cookery Â» de John Farley paru en cette année 1785.

« le Catchup est utile en mer quand on navigue. S’il est fait de la manière suivante, il tiendra vingt ans. Prenez un  gallon (4,54 litres) de bière vieille et forte, une livre d’anchois marinés, la même quantité d’échalotes pelées, une demi-once (14 grammes) de macis, une demi-once de clous de girofle, le quart d’une once (7 grammes) de poivre entier, trois ou quatre racines de gingembre et deux quarts (2 kilos 200) de pieds de gros champignons coupés en morceaux. Couvrez tout c ela hermétiquement et laissez-le mijoter jusqu’à ce qu’il soit réduit. Alors passez-le à travers un sac de flanelle jusqu’à ce qu’il soit totalement froid, et mettez-le en bouteilles. Cela peut être transporté dans n’importe quelle partie du monde et une cuillerée de ce catchup mélangée à une livre de beurre frais fera une bonne sauce pour le poisson ou remplacera la sauce au jus de viande. Â»

Le ketchup ou ke-tsiap était à l’origine à base de saumure de poissons ou de crustacés préparée par les Chinois.

Les anglais l’avaient découverte à la fin du XVIIe siècle en Malaisie et introduite en Europe.

Cette recette est déjà très sophistiquée.

Près d’un siècle plus tard, en 1876, l’Américain Henry Heinz inventera le ketchup tel que nous le connaissons en lui ajoutant de la sauce tomate. Cette invention fera le tour du monde.

Mais le Larousse gastronomique de 1938 en donne une autre recette : « Disposez par couches d’un centimètre d’épaisseur des champignons frais émincés et saupoudrez chaque lit de champignons de sel fin, poivre et épices ; faites macérer au frais pendant cinq ou six jours. Pressez les champignons de façon à en retirer tout le jus. Faites bouillir ce jus. Assaisonnez de poivre, thym, laurier, gingembre, marjolaine. Laissez refroidir, filtrez et mettez en bouteille. Â»

Mais est-ce bien du ketchup ?



©Jacques Kother

Le Petit Journal - 04/11/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e))

Faites votre terrine de hareng saur

Dans ma famille, on préparait souvent une terrine de hareng saur. J’aimerais en retrouver la recette car j’en conserve un excellent souvenir (M. D. – Oostende)

 

Elle est très simple. Faites tremper quelques harengs salés et fumés (une dizaine ou plus) dans du lait pendant une nuit. Le lendemain, détachez les filets, ôtez la peau et enlevez les arêtes avec une pince à épiler. Coupez les filets en lanières et épongez-les avec du papier absorbant. Epluchez des oignons doux et quelques gousses d’ail. Emincez-les finement avec des rondelles de carottes. Dans une terrine, commencez par une couche d’oignon, d’ail avec un peu de carotte, puis les lanières de hareng, et ainsi de suite. Chaque couche sera parsemée de quelques grains de poivre vert, de câpres au vinaigre, de grains de coriandre et de feuilles de persil. Recouvrez d’huile d’olive et laissez mariner pendant trois jours au réfrigérateur, en déposant une planchette ou un poids sur le contenu de la terrine. C’est excellent avec des pommes de terre chaudes.

Une autre formule est celle des harengs à la daube. Faites dessaler pendant 24 heures une douzaine de harengs en changeant l’eau au moins deux fois. Enlevez finement la peau et les arêtes. S’il y a des laitances, passez au mixer ou au tamis celles de deux poissons. Placez les harengs dans une terrine en intercalant de fines tranches d’oignons et de citron sans la peau, avec un clou de girofle et une picée de boules de poivre blanc. Délayez peu à peu la laitance avec du vinaigre blanc pour pouvoir en recouvrir les harengs. Ils sont prêts après 24 heures de marinade au moins. On peut alors ajouter de l’huile d’olive mais seulement au moment de servir.



©Jacques Kother

R?ponse ? tout - 04/11/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e))

Réussir une sauce au roquefort

Quelle est la technique pour faire des pavés de viande au roquefort ? (Josée F. - Eupen)

 

Il ne s’agit pas de simplement tartiner les steaks de fromage. Epluchez quelques échalotes et ciselez-les très finement. Faites les revenir au beurre en remuant pour qu’elles ne brûlent pas. Dès qu’elles sont translucides, ajoutez 10 cl de bon vin blanc sec et 10 cl de bouillon. Faites réduire d’un quart. Incorporez 20 cl de crème fraîche en fouettant vivement. Ajoutez alors 100 gr de fromage de Roquefort ou un autre fromage persillé et mixez. Poivrez. Ne salez surtout pas. Servez la sauce à part en saucière.



©Jacques Kother

R?ponse ? tout - 04/11/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e))

A la Balade des Gnomes, le magicien d’Heyd ouvre la porte à la féerie

Par Danielle Dechamps


Nathalie et Dominique Noël

A Las Vegas, la ville de toutes les démesures, il ferait un tabac : Dominique Noël, un architecte belge, a fait surgir en terre ardennaise un hôtel fou fou fou dont les chambres semblent arriver tout droit d’un conte de fées.  

Il l’a appelé «La Balade des Gnomes». Et c’est vrai qu’on s’attend presque à voir apparaître au hasard d’un couloir un elfe ou un lutin portant le plateau du petit déjeuner.

En deux ans, c’est-à-dire d’un coup de baguette magique, Dominique Noël a construit, avec sa femme Nathalie et deux artisans, neuf chambres extraordinaires sur des thèmes différents : Une Cabane dans la Forêt, Sur un Quartier de Lune, Les Etoiles du Désert, Retour des Colonies, La Légende des Trolls, l’Art Gothique, L’Ile de Macquarie, la Casa Tireli-rela et La Route du Vin.

Chacune est peaufinée avec une telle créativité et un souci du détail si impressionnant qu’elle rendrait malades de jalousie Steven Spielberg et les Studios Walt Disney et renouvellerait l’inspiration de JK Rowling pour son Harry Potter.


Dominique Noël, un architecte inspiré

Artiste et bâtisseur

Il y a en Dominique Noël un enfant qui sommeille. Et aussi un artiste et un bâtisseur, un rêveur aux mains d’or. Mais ses rêves, il les concrétise. Il est d’une rare modestie et vous assène comme s’il vous parlait de la météo la teneur de son prochain projet : construire dans son jardin un cheval de Troie en bois et en métal haut de 7 m 50. Le dessin avec ses mesures est déjà couché sur le papier : un lit sera dans la tête, un autre dans le ventre, la salle de bains se situera à l’avant, le salon pas loin. Tout cela sur 43 m2 en trois niveaux, avec mezzanine. Le cheval portera sur le dos une citerne d’eau chauffée en hiver. Il sera mis sur rails où ses occupants pourront le faire avancer et reculer grâce à une télécommande. Un pont-levis permettra d’y accéder. Il sera opérationnel dans un an. Homérique ! 


Le cheval de Troie de Heyd



A b?tons rompus - 03/11/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 10 commentaires | Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e))

Poussez sur le champignon! Cèpes, girolles, morilles, pleurotes…

par Danielle Dechamps

    

On aime ou on n’aime pas ces végétaux sans racines ni chlorophylle qui poussent là où ça les arrange et qui fascinaient déjà les Anciens. Les  pharaons égyptiens s’en régalaient, à l’instar, croyaient-ils, des dieux. D’ailleurs, ils les interdisaient au vulgus pecum. Les soldats romains s’en gavaient, persuadés d’y puiser leurs forces. Vraiment? Le champignon a une teneur en protéines légèrement plus élevée que la plupart des légumes frais, mais très inférieure à celle des protéines animales. Il faut 600 gr de champignons pour égaler les apports de 100 gr de viande. Un peu usurpée, sa réputation de «viande du pauvre».
La cueillette des champignons, si elle est passionnante, peut s’apparenter au parcours du combattant. Rien ne ressemble plus à un champignon comestible qu’un champignon vénéneux et bien des amateurs l’ont testé à leurs dépens. N’est pas mycologue qui veut.
Mieux vaut faire confiance à son marchand de légumes pour pouvoir déguster sans panique les ténors saisonniers de l’espèce : cèpes,  morilles, girolles, pleurotes, trompettes de la mort & C°.  Ces délices sauvages agrémentent de leur parfum  une infinité de plats et triomphent avec le gibier.
On est loin, ici, des champignons de couche, qui représentent plus des 2/3 des champignons commercialisés. Tiens, savez-vous sur quoi ils poussent? Sur un compost à base, notamment, de fumier de cheval fermenté, ensemencé avec du mycélium (cellules du champignon rassemblées en filaments), cultivé préalablement de façon aseptique. Ouf.
 
Les cèpes
 
Le cèpe est une variété de bolet. Son nom, dérivé de «cep», signifie «tronc» en gascon, en référence à son pied trapu et ferme. On le surnomme «gros pied».  Ce fameux gros pied doit être blanc pour être comestible. Fuyez le rouge (bolet Satan) et le jaune qui sont la signature des cèpes vénéneux.
Les cèpes les plus courus sont le cèpe de Bordeaux et le bronzé, dit « tête-de-nègre Â».
 
Trucs et astuces

*      Les cèpes moisissent vite. Mettez-les donc par petites quantités dans des sacs en papier que vous fermerez et que vous suspendrez sur votre balcon (s’il ne pleut pas!)
*       Salez toujours en début de cuisson (cela concerne tous les champignons), car en se mêlant au jus, le sel les imprégnera à cÅ“ur.
*       Ne les lavez pas. Avec un linge humide, frottez-les délicatement et supprimez au couteau les parties abîmées. Eliminez la base du pied ou la face interne du chapeau si le cèpe est vieux. Dans ce cas, cette face interne risque d’être visqueuse.
*       Vous savez que les cèpes, mêmes triés, peuvent contenir des vers ? J’en ai parlé dans mon livre « Trucs, Astuces et Bonnes Recettes de l’Ecole des Chefs 2 Â». Alors, après les avoir essuyés avec un linge humide, étendez-les sur une plaque en les espaçant bien et recouvrez-les d’un film  plastique bien tendu. Après un certain temps, les squatters viendront réclamer de l’oxygène et se colleront au film.
*       Réhydratez les cèpes séchés une bonne heure dans de l'eau tiédie avant de les éponger et de les incorporer à vos préparations (potages, pâtes, farces, risotto, sauces…)
*       Réduisez les cèpes séchés en poudre que vous conserverez dans un récipient hermétique et opaque. Il vous suffira d'en parsemer certains plats pour leur donner un parfum étonnant. Important : attendez  la fin de la cuisson, sinon le parfum disparaîtra.
*       Cèpes en conserve ? Réchauffez-les dans leur jus avec de l’ail et du persil.
 
Quelques idées
 
*        Faites sauter les cèpes au beurre ou à la graisse d’oie ou de canard, avec des échalotes et du persil. Ou encore avec du cerfeuil, pour changer. L’huile de sésame mélangée au beurre, convient bien à leur cuisson.
*       Coupez- les en tranches, poêlez-les avec de l’ail, pour accompagner le gibier, la viande et la volaille. Ils sont succulents comme base de velouté.
*    Faites-les revenir à l’huile et fourrez-en une omelette.
*      Nature ou relevée de persillade, c'est une garniture idéale pour les plats de viande, de poisson ou de gibier.
*       Grillez-les à l’huile de noix comme dans le Poitou.
*      En fait, mettez-les à toutes les sauces : à la grecque, à la crème, marinés, à la provençale…
 
Les girolles
 
La girolle ciboire ou chanterelle a une forme d’entonnoir, offre une saveur raffinée, un peu fruitée, avec une touche légèrement poivrée qui s’atténue à la cuisson. Fraîcheur obligatoire, sinon, vous dégusterez du caoutchouc. Même chose si  les girolles sont saisies à feu vif.
Contrairement aux autres espèces de champignons, elles préfèrent une cuisson lente.  
 
Trucs et astuces
 
*        Les girolles sont fragiles : conservez-les quelques jours au réfrigérateur dans un sac en plastique muni de petits trous d'aération.
*       Evitez de les laver, ou alors passez-les sous l’eau très rapidement et laissez-les sécher: les champignons sont des éponges qui absorbent les liquides. Grattez-les plutôt avec la pointe d'un couteau et brossez-les. Ou essuyez le chapeau à l’aide d’un linge humide.  Coupez la base terreuse.
 
Quelques idées
 
*       Poêlez les girolles au beurre, ajouter une tombée de persil. Servez en entrée, arrosés d'une vinaigrette tiède, huile de noix et vinaigre de vin vieux. 
*       Une petite recette facile : les girolles au jambon. Pour 4 personnes, 250 gr de girolles, 30 gr de beurre, 1 cuillère à soupe d'huile, sel, poivre, 300 gr de jambon cru ou fumé, 1 c à s de cognac, 150 gr de crème fraîche, persil haché, poivre du moulin. Faites sauter les girolles dans le mélange beurre-huile chaud, assaisonnez, couvrez pendant une dizaine de minutes, le temps que les girolles rendent leur eau, ensuite découvrez pour faire évaporer le jus. Ajoutez le jambon coupé en dés, faites revenir quelques minutes, puis ajoutez le cognac et la crème. Rectifiez l’assaisonnement. Donnez un bouillon et saupoudrez de persil haché.
 
Les morilles
 
Vous préférez les blondes ou les brunes ? En l’occurrence, les dernières, au pied court et au chapeau rond, sont plus savoureuses. Quoi qu’il en soit, ne les mangez jamais crues ou trop peu cuites: elles contiennent une toxine pouvant entraîner une destruction des globules rouges. La cuisson et, par ailleurs, la déshydratation éliminent cette toxine. Champignons de printemps, les morilles se dégustent séchées toute l’année.
 
Trucs et astuces
 
*     Séchées, les morilles conservent tout leur arôme. Une morille déshydratée multiplie son poids en eau et en volume quand elle est réhydratée.  Cinq gammes équivalent environ à 30 grammes, ce que l’on compte par personne.
*        Réduisez les morilles séchées en poudre pour parfumer le risotto.
*        Nettoyez-les  soigneusement car leurs alvéoles sont sableuses. Si vous devez vraiment les laver, faites-le, très brièvement, sous un filet d'eau vinaigrée. Épongez aussitôt.
 
Quelques idées
 
*        Servez-les avec des Å“ufs brouillés, du poulet ou du coq au vin jaune, de l’agneau, du canard…
*        Elles sont parfaites à la crème, avec un peu de porto ou de banyuls.
*      Etuvez-les au beurre, liez à la crème et déglacez au madère. Servez avec du bar, du poulet ou des fines tranches de veau.
*       Vous pouvez utiliser toute l’année les morilles séchées. Il suffit de les réhydrater deux heures dans de l’eau tiède. Elles parfumeront une blanquette de veau, farciront idéalement le chapon.
*       Envie d’une chapelure au goût fin et relevé ?  Mixez des morilles séchées et des amandes grillées. Panez-en les poissons, les volailles, les suprêmes de faisan.
*       Selon Carême, les morilles sont exquises dans une sauce aux herbes avec romarin, sauge, thym, basilic, laurier, clou de girofle, muscade et poivre noir.
*         Bernard Loiseau les surmontait d’un Å“uf mollet.
 
Les pleurotes
 
Pas de rides pour les pleurotes ! Choisissez-les jeunes, fermes et charnus, au chapeau d'un gris foncé au bleu acier. A maturité, ce chapeau tourne au brun pâle. Plus les pleurotes sont jeunes, plus ils sont tendres et moins ils perdent à la cuisson. Ils se poêlent avec ou sans matières grasses, mais toujours à feu doux au préalable afin de rendre leur eau de végétation. Lorsque celle-ci s'est évaporée, on les fait poêler, braiser, sauter ou on les incorpore aux ragoûts.
 
Trucs et astuces
 
*      Même rengaine : ne les lavez pas. Brossez-les, grattez-les de la pointe du couteau ou essuyez-les avec un linge humide. Coupez les parties abîmées et la base terreuse.
*        Le pied étant plus ferme, détachez-le et cuisez-le en premier ou hachez-le.
*       Le pleurote ne supporte pas le séchage.
*      Attention : lors de la cuisson, les pleurotes réduisent beaucoup. Tenez-en compte lors de leur achat.

Quelques idées

*        Nature ou agrémentés de persillade, les pleurotes accompagnent les viandes et les poissons blancs. Ils conviennent à  toutes les préparations à base d'Å“ufs.  Ils sont délicieux dans les tourtes, les pâtes et le riz.
*        En Slovénie, on sert une goulash aux pleurotes avec du cumin, des pommes de terre, du paprika, des oignons et un peu de tomates.

Le mousseron
Un excellent champignon qui fait la joie du chef français Guy Savoy et lui inspire cet hymne : « Le mousseron est fascinant quand il pousse en ronds ou en traînées dans les prés, son parfum en fait une espèce très précieuse : gras et acide, il possède un soupçon d'amertume, un léger trait de farine fraîche. Le trouver, le humer, tient de la magie».
 
Le lentin de chêne
C’est le nom français du shiitake asiatique, deuxième champignon le plus populaire au monde après le champignon de couche. Le lentin est principalement produit par la Bretagne. On en trouve toute l’année. Hors saison, il peut remplacer le cèpe dont il a un peu le parfum et la consistance. Ne savourez que son chapeau: le pied peut être coriace. On l’appelle lentin de chêne parce qu’il est cultivé sur un mélange de sciure de bois et de paille.

Le pied-bleu
Dernier venu sur le marché, le pied-bleu, à la couleur violacée et à la saveur fruitée pousse dans les régions à hiver doux, de la Toussaint à décembre.  Il se conserve très bien dans l’huile, comme le lentin : ébouillantez les champignons 2 minutes dans de l'eau additionnée d'un peu de vinaigre blanc. Egouttez-les, mettez-les dans des bocaux avec une feuille de laurier, une gousse d'ail coupée en deux, 1 cuillère à café de graines de coriandre. Couvrez d'huile et consommez après 3 semaines après. A déguster à l'apéritif.

Drôles de noms!

Côté patronymes, on ne les a pas ratés, les champignons. Certains ne s’en remettront jamais.
 
La trompette de la mort
Ne reculez pas. Ce nom fait allusion à la forme et à la couleur noire de ce très bon champignon qui convient à de nombreuses recettes dont les préparations à la crème fraîche, à la sauce tomate, aux garnitures de viandes rôties, etc.

Les Oreilles de Judas
Vous ne les raterez pas : ces champignons qui poussent sur le tronc des arbres sont en forme d’oreilles. Il y en aurait eu sur l'arbre où Judas se serait pendu, d'où son nom. Ils sont surtout populaires en Asie. Ils absorbent la saveur des aliments avec lesquels on les prépare, conviennent surtout aux soupes, aux salades et aux ragoûts.
 
Le satyre puant
Avec un nom pareil, il n’est  pas comestible, Dieu merci. Il pourrait faire de la figuration dans un film d’horreur : au départ, un Å“uf blanc de 4 à 5 cm de diamètre. En une nuit, un champignon conique sort de cet Å“uf. Il est verdâtre et est recouvert d‘une gélatine malodorante.
 
La vesse de loup
Ou pet de loup, tout simplement. Quand on pousse sur une vieille vesse de loup, un champignon noir sans pied répandu dans les prés et les bois, elle dégage des bouffées de poussière brune. Une vraie explosion.
La vesse de loup est en  principe comestible, quoique sans intérêt.
Mais allez savoir ce que le loup vient faire là-dedans.
 
©Danielle Dechamps
 


Le guide des bo - 01/11/2008 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 1 commentaire | Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e))

3132 Articles (627 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183 | 184 | 185 | 186 | 187 | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199 | 200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 | 240 | 241 | 242 | 243 | 244 | 245 | 246 | 247 | 248 | 249 | 250 | 251 | 252 | 253 | 254 | 255 | 256 | 257 | 258 | 259 | 260 | 261 | 262 | 263 | 264 | 265 | 266 | 267 | 268 | 269 | 270 | 271 | 272 | 273 | 274 | 275 | 276 | 277 | 278 | 279 | 280 | 281 | 282 | 283 | 284 | 285 | 286 | 287 | 288 | 289 | 290 | 291 | 292 | 293 | 294 | 295 | 296 | 297 | 298 | 299 | 300 | 301 | 302 | 303 | 304 | 305 | 306 | 307 | 308 | 309 | 310 | 311 | 312 | 313 | 314 | 315 | 316 | 317 | 318 | 319 | 320 | 321 | 322 | 323 | 324 | 325 | 326 | 327 | 328 | 329 | 330 | 331 | 332 | 333 | 334 | 335 | 336 | 337 | 338 | 339 | 340 | 341 | 342 | 343 | 344 | 345 | 346 | 347 | 348 | 349 | 350 | 351 | 352 | 353 | 354 | 355 | 356 | 357 | 358 | 359 | 360 | 361 | 362 | 363 | 364 | 365 | 366 | 367 | 368 | 369 | 370 | 371 | 372 | 373 | 374 | 375 | 376 | 377 | 378 | 379 | 380 | 381 | 382 | 383 | 384 | 385 | 386 | 387 | 388 | 389 | 390 | 391 | 392 | 393 | 394 | 395 | 396 | 397 | 398 | 399 | 400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409 | 410 | 411 | 412 | 413 | 414 | 415 | 416 | 417 | 418 | 419 | 420 | 421 | 422 | 423 | 424 | 425 | 426 | 427 | 428 | 429 | 430 | 431 | 432 | 433 | 434 | 435 | 436 | 437 | 438 | 439 | 440 | 441 | 442 | 443 | 444 | 445 | 446 | 447 | 448 | 449 | 450 | 451 | 452 | 453 | 454 | 455 | 456 | 457 | 458 | 459 | 460 | 461 | 462 | 463 | 464 | 465 | 466 | 467 | 468 | 469 | 470 | 471 | 472 | 473 | 474 | 475 | 476 | 477 | 478 | 479 | 480 | 481 | 482 | 483 | 484 | 485 | 486 | 487 | 488 | 489 | 490 | 491 | 492 | 493 | 494 | 495 | 496 | 497 | 498 | 499 | 500 | 501 | 502 | 503 | 504 | 505 | 506 | 507 | 508 | 509 | 510 | 511 | 512 | 513 | 514 | 515 | 516 | 517 | 518 | 519 | 520 | 521 | 522 | 523 | 524 | 525 | 526 | 527 | 528 | 529 | 530 | 531 | 532 | 533 | 534 | 535 | 536 | 537 | 538 | 539 | 540 | 541 | 542 | 543 | 544 | 545 | 546 | 547 | 548 | 549 | 550 | 551 | 552 | 553 | 554 | 555 | 556 | 557 | 558 | 559 | 560 | 561 | 562 | 563 | 564 | 565 | 566 | 567 | 568 | 569 | 570 | 571 | 572 | 573 | 574 | 575 | 576 | 577 | 578 | 579 | 580 | 581 | 582 | 583 | 584 | 585 | 586 | 587 | 588 | 589 | 590 | 591 | 592 | 593 | 594 | 595 | 596 | 597 | 598 | 599 | 600 | 601 | 602 | 603 | 604 | 605 | 606 | 607 | 608 | 609 | 610 | 611 | 612 | 613 | 614 | 615 | 616 | 617 | 618 | 619 | 620 | 621 | 622 | 623 | 624 | 625 | 626 | 627 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté du site:
Riz: quelle quantité par personne?

Derniers articles de la rubrique:
·Recette de foie gras poêlé à la normande

·XVIIe siècle. Quand Sa Majesté apprend à larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·Recette de gratin d'Å“ufs

·Petits-Gris, beurre à la moutarde d’estragon, tomates, cerfeuil

·Pierre Perret : «J’ai appris très tôt à être gourmand»

·Une huile miracle?

·Escoffier et la pêche Melba

·La Guinguette en Ville: un succès mérité

·Des bulles de pommes

·Dominique Michou s’en va

·Chers lecteurs

·La table fait la fête

·Le kiwai nouveau va arriver

·Les Jeunes Pousses: une histoire de famille

·Tarte aux courgettes et au Brugge vieux

·Le savoir-vivre à table

·Un grand dossier consacré aux trésors de l'Alsace

·Le nouveau Kokejane

·Que faire avec la cardamome?

·La recette des gaufres de foire

·Gagnez une croisière pour deux

·Offrez-vous une mini croisière gastronomique à Paris

·Â«Beer-pairing» : quand la bière s’invite à table

·Recette de champignons farcis au lard

Glossaire des rubriques

Voir tous les articles




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)