Le Guide des Connaisseurs - Tous les articles Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Recettes du 
monRecettes du mon

·ThaĂŻlande. Salade de pomelos «Blue Elephant» Yam Som O
·Inde. Crevettes sauvages grillĂ©es tandoori – Tandoori Jhinga
·Inde. Recette du sandesh

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Au Moyen Age, on utilisait des cure-dents montés sur pivots, parfois accompagnés de cure-ongles et de cure-oreilles. Qu’en pensaient les distraits?

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20314

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Tous les articles

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilGlossaire des rubriques  Glossaire des rubriquesChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujet
Rechercher :

Michael Jackson sur des canettes de Pepsi



A partir du 23 octobre 2012, les fans belges pourront se rendre chez Carrefour pour se procurer les canettes «édition limitée» de Michael Jackson. Suite aux demandes de nombreux consommateurs et dans le contexte d’un partenariat mondial entre Pepsi et la succession de l’artiste, Pepsi lance ces canettes collectors en exclusivité chez Carrefour Belgique. Permettant aux fans de fêter le 25e anniversaire de l’album de Michael Jackson, récompensé par plusieurs disques de platine : «Bad».

Les collectors mettant en vedette Michael Jackson seront vendus jusqu'Ă  Ă©puisement du stock.

 

Des téléchargements gratuits

 

La Belgique est le seul pays d’Europe Occidentale avec l’Allemagne à lancer cette édition spéciale. Afin de célébrer encore davantage l’apport du Roi de la Pop à la musique, Pepsi donnera aux fans l’opportunité de recevoir des téléchargements gratuits, de la musique de l’album BAD25, et des mises à jour d’infos exclusives via facebook.com/PepsiBelgium.

Coup d’envoi officiel de cette action pour la Belgique : le 23 octobre chez Carrefour.
Suite au succès remporté par Pepsi au printemps 2012 avec «Kick in The Mix», l’édition spéciale mettant en scène des figures emblématiques du football mondial comme Lionel Messi, Didier Drogba et Fernando Torres, la marque remet le couvert cet automne en proposant un nouveau tirage limité encore plus exclusif, avec Michael Jackson en vedette.

Jan Verlinden, Marketing Director de Pepsi BeLux : «De très nombreux fans du Roi de la Pop qui sont aussi amateurs de Pepsi nous ont contactés régulièrement au cours des derniers mois pour nous demander que notre pays soit le cadre du lancement de cette édition limitée unique. A partir du 23 octobre, ces mêmes fans pourront se rendre chez Carrefour afin de collectionner les canettes Pepsi spécialement créées en l’honneur du 25e anniversaire de «Bad» de Michael Jackson».

Ils devront faire vite car ces canettes ne seront disponibles en Belgique que jusqu'à épuisement du stock, et ne seront pas rééditées une fois épuisées.

Un design spécial

 

Avec le lancement de ces canettes Michael Jackson, à l’effigie du Roi de la Pop, les fans belges font parti du partenariat mondial exclusif entre Pepsi et la succession de Michael Jackson, dans le contexte de sa nouvelle campagne «Live for Now», dont les fans de Pepsi du monde entier feront l’expérience de multiples façons.
Le design de ces canettes Ă©troites de 25 cl se base sur la fameuse silhouette du Roi de la Pop exĂ©cutant ses mouvements de danse lĂ©gendaires. Pepsi vendra ces pièces de collection en Belgique,  chez Carrefour uniquement et jusqu'Ă  Ă©puisement du stock.
Chez Carrefour, les fans de Pepsi pourront aussi participer à des concours afin de gagner le coffret Collector «Exclusive Bad 25» contenant trois CD avec du matériel inédit et le DVD du légendaire concert de Michael Jackson donné le 16 juillet 1988, au Stade de Wembley, lors de son Bad World Tour. Par la suite, Pepsi offrira aux fans 1000 téléchargements du remix de «BAD» de Michael Jackson par Afrojack via facebook.com/PepsiBelgium.

L’édition spéciale des canettes Pepsi Michael Jackson Bad 25e anniversaire sera donc vendue à partir du 23 octobre en exclusivité chez Carrefour et à partir du 5 novembre chez Carrefour Market jusqu’à épuisement du stock. Le prix de vente recommandé est de 1,56 euro pour les packs de 4 x 25 CL.



L'actualit? gou - 22/10/2012 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 1 commentaire | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Comment faire du chutney de figues ?



Pouvez-vous me donner la recette du chutney de figues ? (Francine.be)

 

Coupez en morceaux 500 gr de figues sèches et arrosez-les d’un verre de muscat et d’un verre d’eau. Laissez macérer une nuit. Faites revenir un gros oignon coupé en lamelles dans une poêle dans un peu d’huile d’olive. Ajoutez une pomme coupée en petits dés, les morceaux de figues, du gingembre, de la cannelle, du sel, du poivre, une c à s de vinaigre balsamique ou de vinaigre de cidre, un clou de girofle, un peu de noix de muscade. Faites cuire cinq minutes environ et puis ajoutez 3 grosses c à s de miel d’acacia. Faites cuire 20 minutes en ajoutant de l’eau si c’est nécessaire. Retirez le clou de girofle.

 



R?ponse ? tout - 21/07/2012 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Conversation cœur à cœur avec Pierre Gagnaire



S’il est sans doute l’un des chefs les plus overbookĂ©s de la planète, l’un des plus notoires, l’un des plus voyageurs et surtout l’un des plus brillants, Pierre Gagnaire n’en est pas moins le cuisinier le plus attachant qu’il nous ait Ă©tĂ© donnĂ© de rencontrer.            

Que de «plus» diront certains ; mais ici tellement justifiĂ©s, leur rĂ©pondrai-je sans vergogne !

De Paris Ă  Courchevel, le talent dans les Ă©toiles et l’empathie en cocarde, ce grand Monsieur truffĂ© de sagesse et pĂ©tri d’humilitĂ© nous a accordĂ©, en exclusif tĂŞte-Ă  -tĂŞte (et en tout bien tout honneur !), deux moments d’exception. Passion et Ă©motion au menu.

 

Notre première rencontre se fait Ă  Paris, rue Balzac oĂą Pierre Gagnaire a son QG, triplement Ă©toilĂ©, rien de moins. Un dĂ©jeuner rapide pour annoncer la saison hivernale Ă  Courchevel oĂą il  Ĺ“uvre aux destinĂ©es gourmandes des richissimes clients du Palace de montagne que sont aujourd’hui  Les Airelles. La seconde rencontre se fera lĂ -bas, justement oĂą l’on vient de loin, d’autres cimes enneigĂ©es ou de la vallĂ©e, pour s’attabler Ă  cette emblĂ©matique table simplement nommĂ©e «Pierre Gagnaire pour les Airelles».

«La cuisine ne se mesure pas en termes de tradition et de modernitĂ©, on doit y lire la tendresse du cuisinier», indique Pierre Gagnaire en regard du somptueux menu qu’il sert aux Airelles. 

 

«Connais-toi toi-même»

 

Davantage qu’un chef de cuisine au sommet de son art, c’est un «humain» que nous allons dĂ©couvrir. Un homme qui reconnaĂ®t ne vivre qu’avec et pour les autres ; n’être qu’un chef qui fait une cuisine gĂ©nĂ©reuse, sincère, avec des excès de vitalitĂ© mais conscient de ses limites, de ses lacunes. Il se dit maladroit et Ă©tourdi ; il se croit peu joyeux mais chaleureux et avoue apprĂ©cier la solitude quand elle lui permet de crĂ©er, de rĂ©flĂ©chir, de se retirer dans ses pensĂ©es. MĂŞme si celles-ci ne sont pas empreintes d’intellectualisme, mĂŞme si Socrate n’a jamais fait partie de ses livres de chevet. Pierre Gagnaire n’est pas un intellectuel mais aux yeux de tout qui le rencontre, bavarde avec lui un instant, il n’y a pas l’ombre d’un doute : notre homme est un vrai philosophe. Très vite aussi, au fil de la conversation, il se rĂ©vèle ĂŞtre un vĂ©ritable amateur de culture, apprĂ©ciant, ici une toile, une photographie ou une sculpture d’un artiste contemporain, lĂ  un vieil air de jazz en dĂ©cor sonore de son restaurant ou lĂ  encore une belle vaisselle au dessin original et en parfaite adĂ©quation avec ses prĂ©parations.

Du coup, ce n’est plus vraiment de cuisine que l’on a envie de parler avec lui mais plutôt de l’air du temps qu’il fait à Courchevel, Paris, Londres, La Vegas, Hong kong, Tokyo, Séoul, Dubaï, ou Moscou, autant de villes accueillant son enseigne. Et puis et encore de l’homme, du petit garçon sans passion, du jeune restaurateur évincé, de ce sommet atteint avec ces fameux trois macarons, de toutes ces enseignes ouvertes à travers le monde, de l’Occident et de l’Orient truffées de rencontres, goûts et passions, de cette empathie débridée ou de cette humilité sans calcul et cependant débordante.

«Un peu de tout» aurait-on envie de demander Ă  celui qui prĂ©sente ce plateau si riche d’histoires vĂ©cues et d’expĂ©riences singulières. Aussi, après la lecture de quelques questions-rĂ©ponses choisies au hasard de mes envies du moment, le seul conseil judicieux Ă  donner Ă  tout qui serait mis en appĂ©tit par ces quelques lignes serait de se procurer le dernier ouvrage de ce «maĂ®tre Ă  penser culinaire» : «Pierre Gagnaire. Un principe d’émotions» paru chez Argol et issu de trois annĂ©es de dialogue entre l’emblĂ©matique chef et sa compatriote l’éditrice Catherine Flohic.

 

L’amour, la cuisine, l’émotion et l’esthétique du goût

 

GdC : Tels sont vos credos Pierre Gagnaire. Sont-ils «adaptables» Ă  tous vos restaurants, tout comme votre cuisine ?

PG : tout Ă  fait car c’est aussi cela qui me forge. Ma cuisine m’est propre, est le reflet de ma personnalitĂ©, est donc la mĂŞme partout Ă  travers tous mes restaurants. J’ai la mĂŞme inspiration au Balzac qu’aux Airelles, mĂŞme si, en montagne, dans cette rĂ©gion proche de l’Italie, je suis attentif Ă  l’utilisation de produits rĂ©gionaux, de charcuterie, de fromages locaux, d’huile d’olive ou de pâtes. Cela dit, aux Airelles tout est particulier, hors normes. La clientèle – souvent venue de Russie - a un pouvoir d’achat Ă©norme et des demandes qui vont de pair. Cela est particulier pour moi qui ai vĂ©cu Ă  proximitĂ© dans le Val d’Isère dans une famille modeste.

GdC : vous ĂŞtes attentif aux autres, Ă  ce et Ă  ceux qui vous entourent et vous avez la rĂ©putation d’être une personne dotĂ©e de charisme. Sont-ce lĂ  d’autres valeurs intrinsèques de votre personnalitĂ© ?

PG : je suis bien entourĂ© et ne vis qu’avec et pour les autres. L’important est, pour moi et depuis toujours, de faire plaisir aux autres, de faire passer aux plus jeunes, de donner le goĂ»t de la passion. Je suis plutĂ´t direct et je pense que les gens sont bienveillants Ă  mon Ă©gard car je le suis moi-mĂŞme avec eux. Il m’est, comme Ă  chacun, arrivĂ© d’être déçu, de croiser des personnes, des collaborateurs n’étant pas Ă  la hauteur de ce que j’attendais mais ce qui reste fondamental pour moi, c’est ce besoin de partager, ce besoin d’échanges en profondeur comme ceux que j’ai eus avec l’éditrice de mon livre «Un principe d’émotions» durant trois ans de conversation et d’échanges.

GdC : justement, votre Ă©ditrice parle d’un ouvrage de transmission alors que vous semblez voir ce livre comme un testament. Un peu tĂ´t pour ce terme, non ?

PG : Ă  mon âge (ndlr : 62 ans), je suis plus attentif Ă  ce que je veux, Ă  ce que je dis, j’ai plus envie de partager encore, de transmettre bien sĂ»r et j’ai eu l’impression que tout avait Ă©tĂ© dit dans cet ouvrage. C’est pourquoi j’ai parlĂ© de testament tant il me semble complet, mais elle a raison Catherine Flohic, ce n’est pas encore un testament. L’important est pour moi et depuis trente-cinq ans, de continuer Ă  produire de la beautĂ© et mĂŞme d’investir, par exemple, dans le social. Ce que je fais Ă  travers des opportunitĂ©s que des amis me proposent comme pour la recherche sur la sclĂ©rose en plaque, par exemple.

GdC : parlant santĂ©, avez-vous une hygiène de vie particulière, vous qui travaillez et voyagez Ă©normĂ©ment ?

PG : je ne bois pas, juste un peu de vin le soir et ne fume pas. Je tente de faire du sport – en salle et de la course en extĂ©rieur – et je trouve qu’il est important de beaucoup dormir. Ce que je fais souvent, mĂŞme n’importe oĂą, surtout quand je voyage. Je porte un masque occultant et cela me permet de dormir partout et d’être moins sensible aux dĂ©calages horaires. Pour le cĂ´tĂ© psychologique, il m’est important aujourd’hui de passer du temps en famille, autant que je peux, mĂŞme si je suis un peu trop souvent aux quatre coins du monde. Je trouve qu’il est fondamental d’être attentif Ă  ses proches, d’être lĂ  pour eux aussi et surtout.

GdC : oĂą se trouve aujourd’hui votre plus grand bonheur ?

PG : il est Ă  deux vitesses. La première est dans le fait de pratiquer mon mĂ©tier dans des conditions extraordinaires. La seconde, de pouvoir coupler celui-ci avec des relations de grande qualitĂ© avec mes proches, mes enfants, mĂŞme si le chemin pour y arriver n’a pas toujours Ă©tĂ© aisĂ©.

GdC : si vous n’aviez pas Ă©tĂ© cuisinier – artiste-cuisinier, ai-je envie de dire – quel artiste auriez-vous Ă©tĂ© ?

PG : j’aurais aimĂ© ĂŞtre musicien. Je suis fils de musicien et je faisais dĂ©jĂ  du rock Ă  15 ans. J’aime le jazz et la musique en gĂ©nĂ©ral mais, en revanche, je cuisine dans le silence. Je n’ai pas besoin de bĂ©quilles pour avancer et il est vrai que ma cuisine est artistique, naturellement. L’aspect artistique est toujours quelque chose d’inexplicable, un don du ciel. Je relève avant tout la qualitĂ© et la beautĂ© des choses. J’apprĂ©cie l’art, les photos et, notamment, la galerie photos «Le RĂ©verbère» Ă  Lyon oĂą je dĂ©couvre toujours de nouveaux talents. Aussi, il me semble important de faire connaĂ®tre des artistes et j’ai le souci de leur mettre Ă  disposition les murs de mes restaurants quand cela est possible.

GdC : avez-vous des regrets pour quelque chose, de l’admiration pour quelqu’un ?

PG : les regrets ou la jalousie sont des sentiments dont j’ai horreur et qui me font reculer. Je prĂ©fère vous parler de personnes que j’apprĂ©cie et que je respecte Ă©normĂ©ment comme Michel Bras, Ferran Adria, Alain Chapel ou encore et entre autres, Michel Troigros. D’ailleurs, j’espère avoir toujours le temps de rĂ©unir des gens que j’apprĂ©cie autour de moi, je me plais Ă  penser que je peux ĂŞtre un pilier qui permet aux gens de se rencontrer, bref encore et toujours de partager. 

 

Joëlle Rochette

Photos ©Jacques Gavard




A b?tons rompus - 21/07/2012 - Le Guide des Connaisseurs©

(Lire... | 1 commentaire | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Les gastromĂ´mes cuisinent avec les grands chefs



Dans le numéro Spécial Eté du Guide des Connaisseurs que vous trouverez chez les marchands de journaux, vous découvrirez un grand reportage intitulé «Les gastromômes cuisinent avec des grands chefs les bons produits du terroir wallon»
Avec nous, une trentaine de gastromômes ont rendu visite à des cultivateurs de légumes bio et de fraises, à un éleveur de Blanc-Bleu Belge, à un maître-fromager qui a sélectionné pour eux quelques perles du patrimoine fromager wallon. Ils sont allés ensuite préparer et cuisiner les fruits de leurs découvertes avec des chefs inspirés, avant de déguster leurs réalisations avec un solide appétit. Un événement mémorable.
Vous dĂ©couvrirez aussi un dossier consacrĂ© aux herbes aromatiques qui enchantent la cuisine.  
Ail, basilic, coriandre, livèche, romarin, sarriette, thym… On ne dira jamais assez de bien de ces soleils de la cuisine qui transcendent les mets. Connues depuis la plus haute antiquité, les plantes aromatiques ont enchanté et inspiré de nombreux esprits et une multitude d’appétits. Souvent elles ont dépassé leur rôle et se sont muées en symboles.
Vous vous régalerez d’anecdotes relatées par Michel Ferracci Porri et Maryline Paoli dans leur «Joyeuse encyclopédie anecdotique de la Gastronomie», le premier abécédaire culturel et ludique pour redécouvrir la gastronomie française. On n’y trouve aucune recette, mais une approche personnelle souvent humoristique qui se concrétise à travers de multiples anecdotes de la petite et de la grande histoire de la gastronomie.
Dix grands chefs vous confieront à travers des étapes photos, les secrets de leurs plats les plus savoureux. Vous apprécierez les rubriques habituelles du Guide des Connaisseurs, comme «Réponse à tout», «Le Petit Journal du Passé», «Les Indiscrétions» ou les coulisses des restaurants, les nouveautés en tout genre, de la cuisine à la beauté et au confort, etc.
 
Danielle Dechamps


Editorial - 20/07/2012 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

XIXè siècle. Les repas farfelus de Victor Hugo

L’écrivain Hoffman ne fait que traduire un sentiment gĂ©nĂ©ral en dĂ©clarant :
- Un bon livre de cuisine est un bon morceau de littérature.
MĂŞme Victor Hugo, qui est un goinfre et mĂ©lange sur son assiette les diffĂ©rents plats sucrĂ©s ou salĂ©s pour bien montrer que son gĂ©nie se charge de faire le tri, n’hĂ©site pas Ă  imaginer des repas Ă©tonnants et excentriques. La sculpturale Judith Gautier n’ayant pu accepter une de ses invitations, le poète lui Ă©crit immĂ©diatement :
Si vous étiez venue, ô beauté que j’admire
Nous aurions fait ensemble un repas sans rival
J’aurais tué Pégasse et je l’aurais fait cuire
Pour que vous dégustiez une aile de cheval.
Mais Hugo, qui ne recule devant aucun dĂ©tail, avoue aussi parfois :
Mon dîner me travaille et même me harcèle
J’ai mangé du cheval et je songe…à la selle.
La cuisine n’est cependant pas toujours affaire de littérateurs et de poètes. Le compositeur Rossini a, comme Berlioz, une solide réputation de gourmand. Il reçoit beaucoup rue de la Chaussée-D’Antin, mais certains invités trouvent le buffet un peu… maigre. On apprendra plus tard que c’est pour une noble raison. Il veut laisser quatre millions pour fonder un asile de retraite destiné aux artistes lyriques tombés dans la misère. Mais, alors, on lui reproche son sens de l’économie.
- Allez, venez, fumez, dit-il à ses amis, faites comme si vous étiez au café…
Et on entend la voix de cet enfant terrible d’AurĂ©lien Scholl :
- Si c’est un café, faites-nous donc servir quelque chose!
 
© Jacques Kother, «La MĂ©moire du Ventre» 


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 20/07/2012 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

3132 Articles (627 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183 | 184 | 185 | 186 | 187 | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199 | 200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 | 240 | 241 | 242 | 243 | 244 | 245 | 246 | 247 | 248 | 249 | 250 | 251 | 252 | 253 | 254 | 255 | 256 | 257 | 258 | 259 | 260 | 261 | 262 | 263 | 264 | 265 | 266 | 267 | 268 | 269 | 270 | 271 | 272 | 273 | 274 | 275 | 276 | 277 | 278 | 279 | 280 | 281 | 282 | 283 | 284 | 285 | 286 | 287 | 288 | 289 | 290 | 291 | 292 | 293 | 294 | 295 | 296 | 297 | 298 | 299 | 300 | 301 | 302 | 303 | 304 | 305 | 306 | 307 | 308 | 309 | 310 | 311 | 312 | 313 | 314 | 315 | 316 | 317 | 318 | 319 | 320 | 321 | 322 | 323 | 324 | 325 | 326 | 327 | 328 | 329 | 330 | 331 | 332 | 333 | 334 | 335 | 336 | 337 | 338 | 339 | 340 | 341 | 342 | 343 | 344 | 345 | 346 | 347 | 348 | 349 | 350 | 351 | 352 | 353 | 354 | 355 | 356 | 357 | 358 | 359 | 360 | 361 | 362 | 363 | 364 | 365 | 366 | 367 | 368 | 369 | 370 | 371 | 372 | 373 | 374 | 375 | 376 | 377 | 378 | 379 | 380 | 381 | 382 | 383 | 384 | 385 | 386 | 387 | 388 | 389 | 390 | 391 | 392 | 393 | 394 | 395 | 396 | 397 | 398 | 399 | 400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409 | 410 | 411 | 412 | 413 | 414 | 415 | 416 | 417 | 418 | 419 | 420 | 421 | 422 | 423 | 424 | 425 | 426 | 427 | 428 | 429 | 430 | 431 | 432 | 433 | 434 | 435 | 436 | 437 | 438 | 439 | 440 | 441 | 442 | 443 | 444 | 445 | 446 | 447 | 448 | 449 | 450 | 451 | 452 | 453 | 454 | 455 | 456 | 457 | 458 | 459 | 460 | 461 | 462 | 463 | 464 | 465 | 466 | 467 | 468 | 469 | 470 | 471 | 472 | 473 | 474 | 475 | 476 | 477 | 478 | 479 | 480 | 481 | 482 | 483 | 484 | 485 | 486 | 487 | 488 | 489 | 490 | 491 | 492 | 493 | 494 | 495 | 496 | 497 | 498 | 499 | 500 | 501 | 502 | 503 | 504 | 505 | 506 | 507 | 508 | 509 | 510 | 511 | 512 | 513 | 514 | 515 | 516 | 517 | 518 | 519 | 520 | 521 | 522 | 523 | 524 | 525 | 526 | 527 | 528 | 529 | 530 | 531 | 532 | 533 | 534 | 535 | 536 | 537 | 538 | 539 | 540 | 541 | 542 | 543 | 544 | 545 | 546 | 547 | 548 | 549 | 550 | 551 | 552 | 553 | 554 | 555 | 556 | 557 | 558 | 559 | 560 | 561 | 562 | 563 | 564 | 565 | 566 | 567 | 568 | 569 | 570 | 571 | 572 | 573 | 574 | 575 | 576 | 577 | 578 | 579 | 580 | 581 | 582 | 583 | 584 | 585 | 586 | 587 | 588 | 589 | 590 | 591 | 592 | 593 | 594 | 595 | 596 | 597 | 598 | 599 | 600 | 601 | 602 | 603 | 604 | 605 | 606 | 607 | 608 | 609 | 610 | 611 | 612 | 613 | 614 | 615 | 616 | 617 | 618 | 619 | 620 | 621 | 622 | 623 | 624 | 625 | 626 | 627 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté du site:
Riz: quelle quantité par personne?

Derniers articles de la rubrique:
·Recette de foie gras poĂŞlĂ© Ă  la normande

·XVIIe siècle. Quand Sa MajestĂ© apprend Ă  larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·Recette de gratin d'Ĺ“ufs

·Petits-Gris, beurre Ă  la moutarde d’estragon, tomates, cerfeuil

·Pierre Perret : «J’ai appris très tĂ´t Ă  ĂŞtre gourmand»

·Une huile miracle?

·Escoffier et la pĂŞche Melba

·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©

·Des bulles de pommes

·Dominique Michou s’en va

·Chers lecteurs

·La table fait la fĂŞte

·Le kiwai nouveau va arriver

·Les Jeunes Pousses: une histoire de famille

·Tarte aux courgettes et au Brugge vieux

·Le savoir-vivre Ă  table

·Un grand dossier consacrĂ© aux trĂ©sors de l'Alsace

·Le nouveau Kokejane

·Que faire avec la cardamome?

·La recette des gaufres de foire

·Gagnez une croisière pour deux

·Offrez-vous une mini croisière gastronomique Ă  Paris

·Â«Beer-pairing» : quand la bière s’invite Ă  table

·Recette de champignons farcis au lard

Glossaire des rubriques

Voir tous les articles




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)