Le Guide des Connaisseurs - Tous les articles Bienvenue sur Le Guide des Connaisseurs



Traduire cette page en Anglais Traduire cette page en Néerlandais Traduire cette page en Allemand Traduire cette page en Italien Traduire cette page en Espagnol Traduire cette page en Catalan Traduire cette page en Portugais Traduire cette page en Grec Traduire cette page en Arabe Traduire cette page en Bulgare Traduire cette page en Chinois(simplifié) Traduire cette page en Chinois(traditionnel) Traduire cette page en Coréen Traduire cette page en Croate Traduire cette page en Danois Traduire cette page en Finnois Traduire cette page en Hébreu Traduire cette page en Hindi Traduire cette page en Indonésien Traduire cette page en Japonais Traduire cette page en Letton Traduire cette page en Lituanien Traduire cette page en Norvégien Traduire cette page en Polonais Traduire cette page en Roumain Traduire cette page en Russe Traduire cette page en Serbe Traduire cette page en Slovaque Traduire cette page en Slovčne Traduire cette page en Suédois Traduire cette page en Tagalog Traduire cette page en Tchčque Traduire cette page en Ukrainien Traduire cette page en Vietnamien Agrandir la page Réduire la page Fil d'actualité du Guide des Connaisseurs
Rechercher :

Annonces
Vacances en Provence


 

C?est le moment de penser ? vos vacances d??t?. Une suggestion : une splendide

 villa proven?ale de 200 m2 habitables, avec vue imprenable, pour 8 personnes, avec piscine priv?e, dans une propri?t? priv?e de 2,4 hectares, o? coule la rivi?re l?Argens (les enfants peuvent s?y amuser). 4 chambres, 2 salles de bain, 3 w-c. S?jour-salle ? manger de 65 m2 avec feu ouvert et mezzanine
D?tails


Des livres ? manger
Bon App?Trucs! 164 pages de bonheur gourmand au quotidien

Glossaire
A- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


A la Une
Coup de coeurCoup de coeur

·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©
·Ganshoren : Une explosion de saveurs au San Daniele
·La Table de Georges Ă  Glabais: mezzĂ© ou cochon de lait ?

Voir toutes les rubriques ?Voir toutes les rubriques ?
Voir tous les articles ?Voir tous les articles ?
Forums de discussionsForums de discussions

Testez votre culture

QUIZ
Jouez avec nous au ?Saviez-vous que??


Vous saurez si vous ?tes un honn?te amateur, un gourmet comp?tent ou un v?ritable expert de la table. 


Coup de coeur

Bruxelles

La Guinguette en Ville:

un succ?s m?rit?


La Guinguette en ville, restaurant tout r?cemment ouvert au B?guinage ? Bruxelles m?rite le d?placement. Tripadvisor, sur le Net, a eu le coup de foudre et n?a pas h?sit? ? d?j? le classer 13?me sur 2231 restaurants ? Bruxelles. On approuve. La belle Ellen Branellec en salle (c?est la patronne) et son fils Paul en cuisine avec Timmy, provoquent  des ?tincelles qui  font l?unanimit?.. Lire


Le clin d?oeil
Durant le blocus continental, une caricature montre le roi d’Angleterre George III lançant une betterave ŕ la tęte de Napoléon et criant : "Va te faire sucre!”

Sondage express
Quel est, ŕ votre avis, le guide annuel des restaurants le plus pratique et le mieux fait en Belgique ?

Le Michelin
Le Delta
Le Lemaire
Le Gault-Millau



Votes 20319

Gastrologie

Bélier *21 Mars - 19 Avril* Taureau *20 Avril - 20 Mai* Gemeaux *21 Mai - 21 Juin*
Cancer *22 Juin - 22 Juillet* Lion *23 Juillet - 22 Aout* Vierge *23 Aout - 22 Septembre*
Balance *23 Septembre - 23 Octobre* Scorpion *24 Octobre - 22 Novembre* Sagittaire *23 Novembre - 21 Decembre*
Capricorne *22 Decembre - 19 Janvier* Verseau *20 Janvier - 18 Fevrier* Poisson *19 Fevrier - 20 Mars*


 
Le Guide des Connaisseurs: Tous les articles

Aller ŕ l'accueil  Aller ŕ l'accueilGlossaire des rubriques  Glossaire des rubriquesChoisissez un nouveau sujet  Choisissez un nouveau sujet
Rechercher :

1975. L’Alambic, c’est le petit frère du Café de Paris

Le CafĂ© de Paris Ă  Biarritz est un des grands restaurants de France mais il abrite sous son aile un petit frère « L’Alambic Â», beaucoup moins onĂ©reux, mĂŞme si ce sont les mĂŞmes chefs, les mĂŞmes pâtissiers, les mĂŞmes boulangers (le pain ici est fait « maison Â»), et les mĂŞmes cuisines qui servent aux deux Ă©tablissements. A l’Alambic, pas de menu mais un plat du jour. Lundi : navarin de mouton – Mardi : jarret de porc – Mercredi : blanquette de veau et pied de porc – Jeudi : tĂŞte de veau et coq au vin – Vendredi : soupe de poisson, moules marinière et boudin – Samedi : tripes et andouillettes – Dimanche : poule au pot.
L’Alambic est fréquenté par nombre d’amateurs (y compris des vedettes célèbres) qui apprécient la bonne cuisine de tradition.
Le CafĂ© de Paris est frĂ©quentĂ© par la cĂ©lèbre « commère Â» amĂ©ricaine Elsa Maxwell qui commanda un soir des « Ĺ“ufs brouillĂ©s au whisky Â». « Ils sont dĂ©licieux, dit-elle, mais les portions sont vraiment rĂ©duites. Â» DĂ©sormais, les deux Ĺ“ufs habituels furent remplacĂ©s par douze et la cuillerĂ©e de whisky par une louche. Euphorique, Elsa Maxwell, contrairement Ă  ses habitudes, consacra une chronique très Ă©logieuse au restaurant et Ă  ses Ĺ“ufs brouillĂ©s qualifiĂ©s de « gargantuesques Â»â€¦


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 08/08/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

1957. La première étoile des Troisgros

Jean-Baptiste Troisgros, le père, avait achetĂ© avant la guerre, vers 1930, l’hĂ´tel des Platanes, en face de la gare de Roanne. Ses fils, Pierre et Jean, firent des stages dans les meilleures maisons : au Crillon, chez Lucas-Carton, chez Point (avec Paul Bocuse), chez Maxim’s…
Vers 1955, Jean-Baptiste dĂ©cida de donner « Les Platanes Â» Ă  ses fils et la foudroyante ascension de l’HĂ´tel Troisgros date de cette Ă©poque. 1957 : la première Ă©toile Michelin (la seconde en 1965 et la troisième en 1968).
Le modeste hĂ´tel Ă©tait devenu un Ă©tablissement confortable et luxueux.
Avec des rites. Ainsi, le beaujolais de l’année est servi dans des pichets d’étain mis à rafraîchir dans la glace. Jean-Baptiste, avec raison, estimait que beaucoup de vins rouges, à moins d’être très vieux, ne sont jamais meilleurs qu’à température de cave (12 à 14°), les très jeunes pouvant être servis encore plus frais. A l’époque, c’était une nouveauté.
On ne flambait pratiquement jamais non plus. Le flambage pouvait compromettre le goĂ»t et l’équilibre du plat. Seul le homard grillĂ© Ă©tait flambĂ© en salle, mais avec la consigne impĂ©rative de ne pas toucher la chair mais seulement la carapace. « Tout alcool cru, disait Jean-Baptiste, mis en contact avec un mets avant le flambage le tue irrĂ©mĂ©diablement. Â»
Les Troisgros collectionnaient dĂ©jĂ  les cognacs « non rĂ©duits Â» et très rares. Pierre Troisgros jugeait qu’un alcool titrant 48 Ă  50° aidait Ă  digĂ©rer mais que des alcools plus faibles risquaient au contraire de charger inutilement l’estomac.
Enfin, les Troisgros lancèrent la mode des assiettes de taille inhabituelle dressées en cuisine. Une petite révolution, qui n’a pas toujours été très appréciée par les gastronomes de tradition mais qui a fait école.


©Jacques Kother

Le Petit Journal - 08/08/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Que boire avec un steak au poivre, une tarte Tatin, une crème brûlée ?

Un steak au poivre ? Un vin rouge assez solide.
De l’agneau rĂ´ti ? Des vins rouges racĂ©s, des Grands Crus du Bordelais, mais aussi un Cabernet-Sauvignon austalien, chilien ou amĂ©ricain, ou encore un bon Bandol.
Du pâtĂ© de campagne ? Un vin rouge lĂ©ger, type Beaujolais, Coteaux-du-Lyonnais ou Saumur-Champigny.
Une andouillette grillĂ©e ? Un vin rouge lĂ©ger.
Une tarte Tatin ? Un vin moelleux de Loire.
Une crème brĂ»lĂ©e ? Un vin doux naturel Ă  base de muscat ou un porto tawny.


Magnum - 08/08/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

Anchois : repérez les vrais

L’anchois est rarement vendu frais, sauf sur les lieux de pêche et en saison. Il ne se conserve pas. C’est un aliment très riche en calcium, en vitamine D qui donne de l'énergie et en huile Omega 3 qui abaisse le taux de cholestérol.
Attention: il existe de faux anchois. Au Maroc, au Portugal et en Turquie, des usines de conserverie spécialisées «travaillent» des sardines qu’elles vendent pour des anchois.
L’anchois a une chair plus ferme que la sardine et il est plus long et plus étroit. Alors, on met à tremper les sardines coupées en languettes dans beaucoup de sel, ce qui a pour effet de les durcir.
L’Engraulis Encrassicolus est traditionnellement la vraie espèce européenne méritant le nom d’anchois. L’Engraulis Anchoita, originaire d’Argentine et surtout utilisé en Espagne, est admis à s’appeler anchois. Les autres variétés (Engraulis Ringens, Mordax, Japonicus et Capensis) ne remplissent pas les normes de qualité nécessaires à l’appellation anchois d’usage dans la profession.
L’Engraulis Encrassicolus supporte mal la mécanisation. Or, sa mise en salaison est minutieusement artisanale et il faut trois mois pour qu’il arrive à maturation. Imaginez: les filets d’anchois sont d’abord dessalés, lavés plusieurs fois et pelés, mis en filets à la main et essorés avant d’être mis à l’huile d’olive en bocaux ou en boîtes. Les contrefacteurs, eux, n’ont pas le temps de faire dans la dentelle! Mais il n’y a aucune comparaison de saveur entre l’anchois et ses ersatz. Ne vous laissez donc pas prendre au piège du prix dit «d’ami».
Avec des amis comme cela, on n’a pas besoin d’ennemis.
On vend les anchois salés, à l’huile, en pâte (90 % d’anchois et des épices), en essence (potages et sauces), en crème (75 % de poisson et de l’huile), sous forme de beurre d’anchois qui sert à faire des canapés mais aussi à condimenter les grillades ou la fondue bourguignonne. Certains mettent aussi de l’anchois (essence ou à l’huile) dans le steak tartare ou dans l’osso buco.
Si vous voyez sur une étiquette «Anchosen», il s’agit de sprats ou de petits harengs dans une sauce aigre-douce. «Anchovis», la même chose dans une saumure épicée

©Danielle Dechamps


Le guide des bo - 07/08/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

La tomate, pomme d’amour

Si vous apercevez un jour sur une carte le terme «pomme d’amour» (ou «pomme d’or» en Italie), sachez qu’il s’agit d’une tomate.
Les Espagnols l’ont ramenée du Mexique au début du XVIe siècle.
C’est Olivier de Serres, botaniste du roi Henri IV, qui baptisa ainsi ce légume qui ne fut pas du goût de ses contemporains. Ils préféraient cultiver en pot la “tomatl” des Aztèques, rebaptisée «tomata» par les Espagnols, pour éloigner les moustiques et les fourmis.
Au XVIIe siècle, un médecin suisse raconta qu’il avait réussi à endormir un frénétique en lui faisant simplement tenir une tomate dans la main...
Ce n’est qu’au XVIIIe siècle qu’on cessa de considérer la tomate comme «une nourriture corrompue».
Elle envahit les cuisines et entra dans le langage populaire.
«Ah, quelle tomate!» disait-on de ceux qui avaient le teint coloré.
 


©Danielle Dechamps

Dr?le d?Histoire? - 07/08/2005 - Le Guide des Connaisseurs©

(commentaires ? | Format imprimable  Envoyer cet article ŕ un(e) ami(e))

3132 Articles (627 Pages, 5 Par Page)
[ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183 | 184 | 185 | 186 | 187 | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199 | 200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 | 240 | 241 | 242 | 243 | 244 | 245 | 246 | 247 | 248 | 249 | 250 | 251 | 252 | 253 | 254 | 255 | 256 | 257 | 258 | 259 | 260 | 261 | 262 | 263 | 264 | 265 | 266 | 267 | 268 | 269 | 270 | 271 | 272 | 273 | 274 | 275 | 276 | 277 | 278 | 279 | 280 | 281 | 282 | 283 | 284 | 285 | 286 | 287 | 288 | 289 | 290 | 291 | 292 | 293 | 294 | 295 | 296 | 297 | 298 | 299 | 300 | 301 | 302 | 303 | 304 | 305 | 306 | 307 | 308 | 309 | 310 | 311 | 312 | 313 | 314 | 315 | 316 | 317 | 318 | 319 | 320 | 321 | 322 | 323 | 324 | 325 | 326 | 327 | 328 | 329 | 330 | 331 | 332 | 333 | 334 | 335 | 336 | 337 | 338 | 339 | 340 | 341 | 342 | 343 | 344 | 345 | 346 | 347 | 348 | 349 | 350 | 351 | 352 | 353 | 354 | 355 | 356 | 357 | 358 | 359 | 360 | 361 | 362 | 363 | 364 | 365 | 366 | 367 | 368 | 369 | 370 | 371 | 372 | 373 | 374 | 375 | 376 | 377 | 378 | 379 | 380 | 381 | 382 | 383 | 384 | 385 | 386 | 387 | 388 | 389 | 390 | 391 | 392 | 393 | 394 | 395 | 396 | 397 | 398 | 399 | 400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409 | 410 | 411 | 412 | 413 | 414 | 415 | 416 | 417 | 418 | 419 | 420 | 421 | 422 | 423 | 424 | 425 | 426 | 427 | 428 | 429 | 430 | 431 | 432 | 433 | 434 | 435 | 436 | 437 | 438 | 439 | 440 | 441 | 442 | 443 | 444 | 445 | 446 | 447 | 448 | 449 | 450 | 451 | 452 | 453 | 454 | 455 | 456 | 457 | 458 | 459 | 460 | 461 | 462 | 463 | 464 | 465 | 466 | 467 | 468 | 469 | 470 | 471 | 472 | 473 | 474 | 475 | 476 | 477 | 478 | 479 | 480 | 481 | 482 | 483 | 484 | 485 | 486 | 487 | 488 | 489 | 490 | 491 | 492 | 493 | 494 | 495 | 496 | 497 | 498 | 499 | 500 | 501 | 502 | 503 | 504 | 505 | 506 | 507 | 508 | 509 | 510 | 511 | 512 | 513 | 514 | 515 | 516 | 517 | 518 | 519 | 520 | 521 | 522 | 523 | 524 | 525 | 526 | 527 | 528 | 529 | 530 | 531 | 532 | 533 | 534 | 535 | 536 | 537 | 538 | 539 | 540 | 541 | 542 | 543 | 544 | 545 | 546 | 547 | 548 | 549 | 550 | 551 | 552 | 553 | 554 | 555 | 556 | 557 | 558 | 559 | 560 | 561 | 562 | 563 | 564 | 565 | 566 | 567 | 568 | 569 | 570 | 571 | 572 | 573 | 574 | 575 | 576 | 577 | 578 | 579 | 580 | 581 | 582 | 583 | 584 | 585 | 586 | 587 | 588 | 589 | 590 | 591 | 592 | 593 | 594 | 595 | 596 | 597 | 598 | 599 | 600 | 601 | 602 | 603 | 604 | 605 | 606 | 607 | 608 | 609 | 610 | 611 | 612 | 613 | 614 | 615 | 616 | 617 | 618 | 619 | 620 | 621 | 622 | 623 | 624 | 625 | 626 | 627 ]
 
Liens connexes
L'article le plus consulté du site:
Riz: quelle quantité par personne?

Derniers articles de la rubrique:
·Recette de foie gras poĂŞlĂ© Ă  la normande

·XVIIe siècle. Quand Sa MajestĂ© apprend Ă  larder

·XIXe siècle. Les commandements de Grimod de la Reynière

·Recette de gratin d'Ĺ“ufs

·Petits-Gris, beurre Ă  la moutarde d’estragon, tomates, cerfeuil

·Pierre Perret : «J’ai appris très tĂ´t Ă  ĂŞtre gourmand»

·Une huile miracle?

·Escoffier et la pĂŞche Melba

·La Guinguette en Ville: un succès mĂ©ritĂ©

·Des bulles de pommes

·Dominique Michou s’en va

·Chers lecteurs

·La table fait la fĂŞte

·Le kiwai nouveau va arriver

·Les Jeunes Pousses: une histoire de famille

·Tarte aux courgettes et au Brugge vieux

·Le savoir-vivre Ă  table

·Un grand dossier consacrĂ© aux trĂ©sors de l'Alsace

·Le nouveau Kokejane

·Que faire avec la cardamome?

·La recette des gaufres de foire

·Gagnez une croisière pour deux

·Offrez-vous une mini croisière gastronomique Ă  Paris

·Â«Beer-pairing» : quand la bière s’invite Ă  table

·Recette de champignons farcis au lard

Glossaire des rubriques

Voir tous les articles




info@leguidedesconnaisseurs.com

info@leguidedesconnaisseurs.com
Le Guide des Connaisseurs © 16 octobre 2004
Tous droits réservés
Nos partenaires
Site Web réalisé par Mikael Kother (phpnuke©2003)